Sweat stardust

Au mois d’octobre, j’ai effectué une grosse commande chez Rijs Textiles, sur les conseils de Christelle Beneytout. J’ai notamment commandé de la polaire, décrite comme bleue, mais à mon sens verte, pour faire un sweat shirt zippé et tout doublé pour mon lutin. Il en porte beaucoup et c’est bien pratique.

sweat Stardust

Mon choix s’est porté sur le modèle Stardust d’Ottobre 4/2013. J’ai découpé soigneusement mes pièces car l’extérieur et la doublure étaient tous les deux dans le même tissu et j’ai voulu attaquer le montage. Gloups ! J’ai étudié soigneusement les explications, j’adore les modèles Ottobre mais l’absence de schéma me laisse souvent perplexe. Après de nombreuses lectures, je ne comprends pas l’ordre de montage qui laisserait les coutures apparentes (un comble pour un vêtement doublé) ! J’ai donc demandé conseil à Zazacam, grande spécialiste d’Ottobre. Et elle a confirmé mes doutes, les coutures allaient être apparentes. Du coup, j’ai décidé de laisser le sweat de côté et de profiter d’un passage à Paris pour lui demander ses lumières. C’est la grande pro des sweats zippés et doublés.

Sweat Stardust

Pendant les vacances de Noël, j’ai donc emmené Germaine et du stock de couture en prévision de notre séance. Effectivement, je n’aurai jamais trouvé toute seule, sûrement la faute de mon sens catastrophique de la géométrie dans l’espace! On a démarré tranquillement la veste sur une après-midi. Je n’ai jamais autant bâti mes coutures mais c’était effectivement nécessaire pour bien positionner la fermeture éclair et obtenir une parfaite symétrie des deux côtés. Il faut dire que je me suis bien compliquée la vie en choisissant un modèle avec des devants asymétriques. On a pas mal avancé mais on n’a pas eu le temps de finir, on avait dans nos pattes quatre lutins surexcités et ce n’était pas toujours facile (voire impossible) de se concentrer. Elle m’a ensuite expliqué la suite des étapes du montage que j’ai précieusement noté.

Sweat Stardust

J’ai continué chez moi avec d’autres grands moments de perplexité. La couture des manches a été un sacré challenge. Cela ne correspond pas du tout à ma logique et à chaque fois, c’était cousu dans le mauvais sens. L’extérieur et la doublure étaient bien cousus ensemble mais de telle façon que je ne pouvais rentrer l’un dans l’autre. Après de multiples recherches sur internet, j’ai fini par trouver un schéma m’expliquant la marche à suivre. Et clairement, je n’aurai jamais deviné. Même si j’avais compris la technique, la deuxième manche m’a aussi donné du fil à retordre car j’avais cousu la doublure toute entortillée sur elle-même. Autre belle erreur d’étourderie, coudre toute la doublure ensemble sans avoir cousu les manches avant le corps du vêtement. Et comme je ne fais pas les choses à moitié, j’avais tout cousu au point pour tricot extensible (ma polaire était en jersey sur l’envers). J’ai passé des heures à tout découdre et j’ai même du recouper une pièce tellement je l’avais massacrée avec mon découd vite. Je m’en suis sacrément voulu car comme d’habitude, je sentais la bêtise, mais je n’ai pas réussi à prendre assez de recul pour la voir et… je l’ai faite quand même !

J’adore son petit air de lutin avec sa capuche !

Sweat Stardust

Sweat Stardust

Enfin, après de looonnnnnggggguuueeeessssssss heures de couture, je suis parvenue à bout de ce sweat shirt. Quel bonheur, lorsqu’on retourne la pièce pour fermer l’ouverture et qu’apparaît un beau vêtement. Au premier regard, je me suis dit catastrophe, ce n’est pas du tout symétrique ! Heureusement, j’ai réalisé, en l’essayant sur la bestiole que c’était tout le charme du modèle et même qu’il est plutôt réussi. Et il a plu à mon lutin. Quand il le met, il crie « mon sweat shirt » tout fier. Bon, j’en ai bavé (comme souvent quand je couds pour lui) mais je suis ravie du résultat et de pouvoir enfin me dire que je lui ai cousu un sweat à capuche entièrement doublé depuis le temps que j’en rêvais!

Sweat Stardust

Le sweat de grande de Pépette la chouette

Il y a quelques jours, mon amoureux m’a fait remarquer que les sweats à capuche de la jeune fille commençaient à devenir trop petits. Or, elle en porte beaucoup. J’ai donc proposé à la jeune fille de lui coudre un sweat zippé à capuche, doublé en polaire (comme celui de mon lutin que je n’ai pas encore blogué oups). Seulement, la demoiselle avait des exigences : un sweat à capuche sans fermeture éclair, un sweat de grande m’a-t-elle dit. Elle avait flashé sur le camillette création utilisé pour mon cannelle. Il m’en restait un beau métrage et j’adore ce tissu, l’imprimé, le confort, un vrai bonheur !

sweat dans les nuages

J’ai regardé dans mon stock de patrons mais je n’avais pas ça en magasin. Cependant, dans le ottobre 4/2013, j’ai repéré le Beagle Boy, un tee-shirt à capuche. J’ai décidé d’utiliser ce patron en le décalquant non pas en 6 ans, dans sa taille, mais en 7 ans et zou! Comme je ne voulais pas utiliser de bord côte pour la finition de la capuche, cela aurait été de trop avec l’imprimé très présent, j’ai rajouté un centimètre de marge sur le bord des capuches et j’ai surpiqué la capuche après avoir assemblé l’extérieur et l’intérieur pour que cela reste bien en place. Deuxième modification, j’ai cousu les bracelets de manche dans mon jersey matelassé et pas en bord côte comme indiqué sur le magazine. Dernières modifications, j’ai réalisé l’ourlet avec un biais rapporté et j’ai gansé la couture de la capuche avec le même biais, du france duval stalla banane à étoiles argentées. Malgré ma forte addiction à ces biais, ce n’est pas mon choix. J’ai sorti tout mon stock de biais à Pépette la chouette et elle a choisi celui-là, preuve de son excellent goût!

sweat dans les nuages de dos

sweat dans les nuages le biais rapporté

La couture a été facile à réaliser, seule petite difficulté, le croisement des capuches à l’encolure. Je m’y étais mal prise au début, j’ai décousu et recousu en faisant plus attention au positionnement et hop, le tour était joué !

La fameuse encolure :

Sweat dans les nuages, l'encolure

Cousette présentée cet après-midi à sa propriétaire et elle a été adoptée sur le champs! Elle s’est prêtée au jeu de la séance photo de bonne grâce. J’adore le style que ce sweat lui fait et elle aussi ! Et le plaisir en voyant les étoiles dans ses yeux, j’adore !

sweat dans les nuages