Mon lutin en sweat Lacoste

Oui, vous ne rêvez pas, je parle bien d’un sweat Lacoste sur un blog de couture ! J’ai une bonne explication : au mois d’avril, lors d’une virée à Nantes, j’ai été faire un tour chez Tissus Myrtille. Ma copine Léna m’avait signalé qu’ils avaient du sweat et du molleton Lacoste de belle qualité, en grande largeur et en quantité limitée. Et j’ai pris un coupon dans les trois références 😉 Je n’avais pas remarqué celui-là au début mais j’ai eu d’un coup une illumination, il serait parfait pour mon lutin et ses yeux bleus malicieux ! Et hop, 80cm dans le panier…

Pour la première fois depuis que je couds, mon amoureux m’a passé commandé d’une cousette pour notre lutin : un sweat léger, zippé, non doublé, sans capuche qui s’enfile et s’enlève facilement, sur le modèle d’une polaire venant du commerce. J’ai cherché un modèle dans mes patrons mais je ne trouvais pas mon bonheur. Pour la première fois, j’ai acheté un patron Burda, le modèle 9425 qui se décline aussi avec capuche.

IMG_5049

J’ai décalqué le patron en trois ans et j’ai choisi de rajouter des parementures intérieures à la fermeture éclair. Pour cela, j’ai donc coupé deux bandes de 36 cm de long et 4 cm de largeur, la prochaine fois, ce sera 5 cm de large pour pouvoir les border de biais à cheval et obtenir des finitions plus nettes.

Sweat Lacoste

J’ai pris mon temps pour la couture car les explications Burda manquent de schémas et il fallait donc que je les lise attentivement pour être sûre de bien comprendre. En plus, j’ai modifié l’ordre de montage puisque j’ai posé des parementures le long de la fermeture éclair après les avoir bâties à la main pour être sûre de la symétrie des deux devants du gilet. Et là, c’est le drame! Les deux poches ne sont pas symétriques en haut, gloups! Je n’avais pas du tout pensé à vérifier ce point et j’avais déjà cousu les manches…

Sweat Lacoste

J’ai continué le montage en réfléchissant au problème. J’ai surpiqué la couture d’assemblage du col pour que les surplus de couture restent bien en place. Et oui, ma chambre/atelier était squattée par le lutin qui y faisait la sieste et je n’ai pu sortir que ma machine à coudre et pas ma surjeteuse. Le gilet est donc entièrement assemblé à la machine à coudre.

Sweat Lacoste

J’ai décousu la poche trop grande à grands renforts de découd vite et, armée de mon crayola et de ma règle japonaise, j’ai tracé un nouveau repère pour rattraper la symétrie. J’ai ensuite solidement épinglé et repassé le tout avant de piquer à nouveau. Les galères se sont multipliées, la canette s’est bloquée, le fil d’aiguille a fait des noeuds, je m’arrachais les cheveux. J’ai enfin réussi à coudre ces quelques points avant de tomber en panne de fil, la bobine et la canette étaient presque vides et je les surveillais d’un oeil inquiet.

Sweat Lacoste

J’ai aussi cassé mon aiguille double et j’ai donc du faire un ourlet simple, espérons qu’il survive à l’ardeur du lutin…

Sweat Lacoste

Après examen minutieux, la symétrie est rattrapée et ce sweat est très réussi. Je l’ai présenté à mon amoureux qui l’a validé. Il n’y a plus qu’à espérer qu’il plaise également à mon lutin qui aura trop la classe, en sweat Lacoste homemade :-)

Sweat Lacoste

Sweat Lacoste

L’attaque du trop top

Bon, ce n’est pas comme si le patron du trop top traînait depuis des semaines dans mon ordinateur… Et un jour, j’ai attaqué dans des versions chaîne et trame ici. Seulement, le truc génial avec le trop top, c’est le nombre de versions possibles, des bonus, bref, on peut en coudre plusieurs sans qu’aucun ne ressemble aux autres !

J’ai évidemment voulu tester la version jersey. J’adore porter du jersey même si l’encolure, ça reste mon rocher de Sisyphe. J’ai enchaîné une version test en jersey immédiatement après la version du trop top pour ma pomme. Je l’ai taillée en 36 en haut et 40 en bas comme le chaîne et trame, dans des chutes de jersey du deuxième pantalon d’intérieur de mon amoureux. J’adore la qualité de ce jersey rijs textiles, un bonheur à coudre, même si la couleur est un peu sombre pour moi. J’ai fait une erreur dans la bande d’encolure, j’ai surestimé l’élasticité de mon jersey et j’aurais dû couper la version tissu peu extensible. Du coup, ça a un peu froncé sur l’encolure au niveau du dos et la couture rabattue n’est pas parfaite. De plus, il est un peu trop ample aux hanches mais je le porte avec plaisir. Et pour me faire plaisir, je l’ai customisé avec du flex rose pâle découpé avec ma Scannncut. Je sais, le message n’est pas très fin mais il me fait toujours rire :-)

Trop top aqua poney

J’ai ensuite attaqué une nouvelle version, en taille 38 et avec l’encolure relevée cette fois-ci. J’ai coupé dans une merveilleux jersey acheté chez mamzelle fourmi. Pour être honnête, le plantain réalisé par Zazacam dans ce tissu a été une des cousettes qui m’a fait oser sauter le pas et acheter ma machine à coudre. Autant vous dire que j’ai bien réfléchi avant de couper dans ce trésor ! Il devait initialement être un tee-shirt Jasmin de Cozylittleworld mais il est devenu un trop top. J’ai coupé la bande d’encolure dans les chutes de ma pachira, c’était exactement la même couleur que celle des cerises, je n’aurai pas pu rêver mieux!

Trop top femme

L’encolure n’est pas parfaite mais j’ai fait des progrès grâce à Christelle Beneytout et je continue à pratiquer pour progresser. Ceci étant, j’en suis plus satisfaite que mes dernières et je suis ravie du contraste.

Trop top femme

J’ai monté l’intérieur du tee-shirt à la surjeteuse. Il n’y a que la couture de formation des bracelets de manche que j’ai réalisée à la machine à coudre car j’ai du mal à bien garder la pointe à la surjeteuse. J’ai fixé les revers de manche en place avec des coutures au point spécial ourlet pour tissu élastique par une couture sous les bras et en prolongation de la couture d’épaule comme j’ai pu le voir sur des tee-shirts de mes lutins achetés dans le commerce. Avec un fil bien assorti, c’est très discret et cela évite de coudre à la main.

Trop top femme

L’ourlet est réalisé avec une aiguille double, du fil mousse dans la cannette et les fils rentrés à l’intérieur et noués ensemble pour conserver l’élasticité selon la méthode de Christelle. Et le résultat est très propre !

Trop top femme

Et je suis contente du résultat avec une encolure tout à fait honorable. Cela faisait un moment que je n’avais pas été aussi contente d’une cousette en jersey pour moi. Il y aura d’autres versions du trop top en jersey, sûrement en 36 car même s’il se porte loose, le 38 est un peu grand surtout si le jersey se détend.

Trop top femme

Ma datura de l’île à bois

Quand j’étais enfant, j’ai eu la chance d’aller tous les ans en vacances à l’Ile à Bois dans les Côtes d’Armor. C’est un endroit paradisiaque, hors du monde et du temps. Maintenant, je n’y vais que très occasionnellement mais cela reste un souvenir merveilleux et je suis encore frappée par la beauté et la magie de ce lieu lorsque j’ai la chance de m’y rendre.

ileà bois

Lorsque j’ai reçu mon coupon de Liberty Sandy Ray, acheté pour coudre le range aiguilles à tricoter de ma mère, il m’a tout de suite fait penser à l’Île à bois et cela me fait cet effet-là à chaque fois que je le vois. J’ai acheté ce coupon lors de mes premières semaines de couture alors j’avais vu très large et il m’en reste pas mal. Je l’ai gardé précieusement en attente du projet qui lui rendrait honneur.

Datura Îleà bois

En cousant ma robe Bensimon Like dans ce merveilleux lin bleu ardoise, j’ai eu envie d’une datura combinant ce lin et ce liberty, j’étais sûre sure que cette association fonctionnerait. Seulement, je voulais d’abord tester le patron avant de couper dans mes merveilles. J’ai cousu ma première version en septembre, un grand luxe car les pièces avaient été pré-découpées par Zazacam. Je n’ai pas eu le temps d’attaquer ma deuxième version que l’hiver est arrivé et qu’il n’a plus été question de petit top léger.

Et la semaine dernière, d’un coup d’un seul, l’été est arrivé. Comme ça, un jour c’était l’hiver et le lendemain c’était l’été, avec les températures qui donnent envie de se promener les bras et les gambettes à l’air et de se vernir les ongles des pieds :-) Mon envie de datura est revenue à la charge et j’ai ressorti mes tissus. Ouf, j’avais juste assez de lin pour la réaliser.

Datura Île à bois

La réalisation n’a pas été aussi rapide que je le pensais (c’est l’histoire de mes cousettes ça). D’abord, ce lin est très mouvant donc il n’est pas si simple de le couper proprement. Ensuite, l’explication pour la couture des bretelles reste un peu nébuleuse par manque de schéma et j’ai ressorti les explications de la Mistral. Enfin, j’ai passé un temps fou à coudre la doublure des empiècements à la main de façon à ce que la couture soit invisible de l’extérieur. Pourquoi? Parce que j’ai un peu de mal à coudre le passepoil avec Germaine, c’était plus facile avec ma Lidl et son pied spécial passepoil. Avec le pied pfaff, j’ai du mal à coudre bien près du bourrelet. Ceci étant, ce passepoil ivoire satiné acheté à la droguerie est très large… Enfin, du coup, c’était trop compliqué de fixer ces doublures par une surpîqûre bien nette au-dessus du passepoil et j’ai opté pour cette solution plus efficace.

Le détail de ce beau tissu :
Datura Île à bois

J’ai aussi cousu les boutons en nacre (j’adore les boutons en nacre) du dos à la main. Je n’avais pas le courage de coudre des boutonnières car je voulais pouvoir porter ma datura au travail le lundi. Et puis, les boutonnières ne sont pas obligatoires pour l’enfiler. J’ai cousu 5 boutons en les espaçant chacun de 6 cm pour que ce soit régulier. Le patron prévoit 3 boutonnières mais comme ces boutons étaient tous petits, je trouvais ça plus joli d’en mettre 5.

Les boutons :

Datura Île à bois

Fidèle au patron,j’ai cousu un biais rapporté pour l’ourlet. Il n’y a pas de biais en liberty sandy ray et je n’avais pas envie de gâcher mon beau tissu en cousant du biais qui ne rendrait pas hommage au motif. J’avais initialement choisi un biais France Duval Stalla blanc avec des libellules argentées mais il m’en manquait 15 centimètres (évidemment)! Je me suis donc rabattue sur du biais Liberty Abeladja beige et l’association rend très bien.

Datura Île à bois

Fait notable, lorsque j’ai montré ma cousette à mon amoureux, il a été emballé. il m’a même dit, personne ne pourra se douter que c’est du fait maison tellement c’est réussi :-) Et j’adore ce résultat. Cette datura est très agréable à porter et j’adore son visuel. Ca valait vraiment le coup d’attendre pour la réaliser :-)

Datura Île à bois

Pyjama vroum

Lors des soldes, j’ai craqué sur le jersey Papii imprimé avec des tractopelles et autres camions chez motif personnel. J’étais sûre de faire plaisir à mon lutin et j’avais entendu beaucoup de bien sur la qualité de ces jerseys. Et je n’ai pas été déçue à son arrivée, une merveille de douceur, d’élasticité avec un imprimé très sympa. L’imprimé étant très présent, j’ai décidé d’en faire un pyjama. Seulement, je n’arrivais pas à trouver un patron pour le bas de pyjama qui me convienne et le tissu a été rangé et laissé de côté. Et j’ai mis un certain temps à acheter du bord cote noir chez mamzelle fourmi pour l’encolure, les bracelet de cheville et de manche.

J’ai décidé de m’y attaquer car les températures remontent et les pyjamas en jersey velours du jeune homme commencent à être trop chauds. Pour le haut, aucune difficulté, j’ai opté pour le modèle smart guitars du Ottobre n°1/2015 déjà réalisé ici. J’ai voulu aller vite sur la couture de l’encolure et elle était très irrégulière. Pour gagner 5 minutes, j’ai perdu une heure à découdre la couture faite à la surjeteuse. Heureusement, ce beau jersey a bien résisté à ces aventures. En appliquant la méthode des 4/4, tout s’est bien déroulé et même si elle n’est pas parfaite, mon encolure est parfaitement présentable.

Pyjama vroum

J’ai longuement hésité pour le choix du pantalon. J’étais d’abord partie sur un bas de jogging de chez Ottobre mais en bidouillant le modèle pour enlever le gousset au niveau de l’entrejambe. Seulement, en le décalquant, je me suis aperçue que je ne savais pas où placer la fourche de l’entrejambe. J’ai pensé au sarouel de la barakossa mais il fallait faire un compromis entre le 2 et le 4 ans, et je n’étais pas trop sûre de mon coup là-dessus. J’ai finalement choisi le sarouel steaky legs du Ottobre 1/2015. J’ai supprimé les centimètres de la taille pour réaliser la coulisse de l’élastique et placer un bord côte à la place pour que mon lutin n’ait pas le ventre trop serré. Seulement… Il est tout fin et après avoir cousu la ceinture, un seul coup d’oeil nous a suffi à son père et à moi pour savoir que ce serait beaucoup trop large à la taille. J’ai donc décousu la ceinture et improvisé une coulisse d’élastique en faisant un repli d’1 cm puis de 2,5 cm. J’ai mesuré l’élastique directement sur mon petit bonhomme et inséré un élastique de 2 cm de largeur. Pour être sûre que l’élastique ne vrille pas à l’intérieur de la coulisse, j’ai piqué une deuxième ligne tout le long de la taille en étirant l’élastique à fond. Les fronces sont parfaitement formées et cette forme de pantalon, bien bidouillée, lui convient parfaitement !

Pyjama vroum

pyjama vroum

Sur le plan technique, j’ai apprécié les progrès que j’ai pu faire quant aux finitions après mon cours particulier spécial surjeteuse avec Christelle Beneytout (la maison ne se refuse rien). La couture d’encolure est plus régulière. J’ai appris à recouvrir le début de la couture en désactivant le couteau et à glisser la chaînette de la fin dans la couture en place, c’est bien plus propre que les noeuds que je faisais et le décalage de fin de couture pour ne pas couper le premier surjet ! L’ourlet du tee-shirt est réalisé à l’aiguille double avec du fil mousse et les fils sont rentrés et noués à l’intérieur.

Pyjama vroum

Pyjama vroum

J’étais tellement contente d’avoir fini ce pyjama que je l’ai lavé et séché le jour même pour essayage par mon lutin. Il l’a tout de suite adoré et a trouvé que j’étais la plus belle des mamans (ça fait toujours plaisir). La séance photos a été très chouette tellement il était fier de montrer son nouveau pyjama (et les souvenirs d’une belle chute dans la cour de l’école). Il va maintenant falloir que je m’attelle à la couture d’un sweat léger zippé non doublé que son papa a commandé exprès pour lui avec les beaux jours qui arrivent…

Et comme j’ai eu du mal à choisir parmi les photos, en voici quelques unes de plus :-)

Pyjama vroum

Pyjama vroum

NB : sur les photos,on a l’impression que les bracelets de cheville ne sont pas de la même taille, mais c’est uniquement du aux aventures que le pyjama avait déjà commencé à vivre avec mon lutin !