Manège me fait tourner la tête – juillet de ma garde robe capsule 2017

Je me suis lancée dans la garde robe capsule en espérant tenir la distance. En juillet, j’ai réalisé que j’avais déjà réalisé la moitié du challenge. Je devais donc continuer sur ma lancée! J’ai donc choisi de coudre un short pour le mois de juillet, un vrai projet de saison.

J’ai hésité entre le short Chataigne de Deer and Doe et le short Manège de Aime comme Marie. Je penchais plutôt pour le Chataigne mais après avoir essayé la version cousue par ma belle-soeur, je n’étais plus si sûre, je trouvais que ça soulignait un peu trop mes hanches. J’ai donc choisi le Manège car j’avais bien aimé la ligne que me faisait la combinaison Mine de rien de Aime comme Marie.

J’ai utilisé un sergé de coton noir avec élasthanne acheté chez Mamzelle Fourmi, très agréable à travailler et à porter, ainsi que des chutes de tissu Angèle Atelier Brunette utilisé pour monMiroir et mon Miss (un coupon bien rentabilisé). J’avais lu chez diverses blogueuses qu’il taillait large mais j’ai suivi le tableau des tailles et coupé un M. Cela me correspond parfaitement.

Aime comme Manège

Aime comme Manège

La couture du Manège est très rapide et bien expliquée. En trois petites heures, on peut effectivement monter ce short, si on a l’habitude des fermetures éclairs invisibles. Pour moi, c’était la première alors j’ai pris mon temps et j’ai bâti. Ma première couture n’était pas parfaitement invisible alors j’ai recommencé, en étant encore plus minutieuse. Ca valait la peine d’insister car au final, ma fermeture invisible est vraiment invisible 😉

Aime comme Manège

Une fois la fermeture éclair cousue, c’est assez rapide à finaliser et les finitions sont propres. J’aime beaucoup ce short, très facile à porter et qui se marie parfaitement avec mon Miss en tissu Angèle. Sur une prochaine version, je modifierai légèrement la fourche pour l’ajuster encore mieux à ma morphologie. Le bilan de cette cousette est très positif et m’ouvre de nouveaux projets puisque j’ai vaincu la fermeture éclair invisible 😉

Aime comme Manège

Aime comme Manège

Aime comme Manège

Aime comme Manège

Aime comme Manège

Festival de Milos

J’achète rarement de patron pour enfants, utilisant à fond les magazines Ottobre que j’ai achetés. J’ai pourtant craqué sur le patron du débardeur Milos des p’tits doms. Et je n’ai pas du tout regretté mon achat! Ce patron qui offre deux variantes est vendu avec plein de bonus et d’explications au top. Et en plus il est mixte, que demande le peuple!

L’an dernier, ma princesse a mis en boucle un débardeur dos nageur acheté dans le commerce pour son spectacle de gym. J’ai tout de suite testé la version dos nageur et robe toute simple pour faire une chemise de nuit. Lors d’une de mes grosses commandes chez Mamzelle fourmi, j’ai reçu un coupon d’un mètre de jersey blanc ajouré en cadeau. C’était exactement ce qu’il me fallait pour cette chemise de nuit d’été. J’ai laissé la jeune fille choisir la couleur du bord côte et selon le point de vue, c’est la chemise de nuit de la Schtroumpette ou de l’Olympique de Marseille.

Le fit en 8 ans est parfait pour elle (cela correspond à sa taille dans le commerce). J’ai calculé les bandes de bord côte avec Coudre le stretch. Ma difficulté est venue de la largeur trop juste de mes bandes (4 cm). Pour des encolures rabattues, je suis plus à l’aise avec 5 cm. Ce n’est pas parfait mais cette chemise de nuit fera le job surtout pour une saison rapide comme l’été.

Robe Milos

Elle est parfaite pour danser…

Robe Milos

Et faire le clown 😉

Robe Milos

Robe Milos

Pour mon lutin, j’ai découpé le débardeur en 4 ans et il ne durera pas très longtemps. La prochaine fois, je ferai du 6 ans sans marges de couture je pense. Il me restait un coupon d’un beau jersey bleu pétrole, déjà utilisé ici. Et comble du bonheur, j’avais le bord côte parfaitement assorti. J’ai réalisé une encolure et des emmanchures relevées et je suis assez satisfaite du résultat.

Pour compléter son pyjama d’été, j’ai cousu un short Aime comme Morganours. J’ai supprimé le biais à cheval en bas du short et retracer sa ligne pour faire un ourlet classique. Ce modèle a déjà fait ses preuves ici ou ici, du coup, je n’ai pas pris trop de risque de ce côté là.

J’ai enfin dynamisé ce pyjama avec des flexs découpés à la scanncut, des silhouettes lego star wars. Autant vous dire que j’ai eu un succès fou et que j’ai du négocier pour ranger le pyjama dans la valise des vacances.

débardeur Milos

débardeur Milos

débardeur Milos

débardeur Milos width=

Enfin, j’ai coupé, à la demande exceptionnelle de la jeune fille, une nouvelle robe débardeur Milos dans un jersey tout doux de chez Mamzelle fourmi, déjà utilisé pour un tee shirt pour moi. Il est très facile à travailler et j’ai réalisé des encolures et emmanchures rabattues. J’ai été plus doucement dans le dos nageur pour coudre les bandes à la surjeteuse et je ne regrette pas, cela donne un résultat très propre.

Robe Milos

Robe Milos

Robe Milos

Robe Milos

Et voilà un patron déjà bien rentabilisé avec trois versions cousues en quelques jours. Et j’ai encore plein de projets pour Milos mais ce sera sûrement pour l’été prochain 😉

Débardeur Milos

Miss voit double

Aime comme Miss, c’est le patron parfait pour l’été : peu gourmand en tissu, rapide à coudre et très féminin. J’ai cousu un miss ma première année de couture et je n’en avais pas cousu depuis. Dans mon challenge personnel cette année, il y a la couture de tops. Alors pour l’été, le miss était tout indiqué.

J’ai ressorti deux coupons : le tissu Angèle d’Atelier Brunette, les chutes de mon Aime comme miroir, et un voile de coton acheté l’an dernier chez Henry et Henriette, gardé précieusement depuis. Pour les doublures, j’ai utilisé une batiste blanche achetée chez Mamzelle fourmi, parfaite pour ce type de projets et un coupon de crépon de coton bleu très clair offert par Mamzelle fourmi lors d’une de mes commandes.

Première version :
IMG_6037

Deuxième version :
IMG_6039

IMG_6128

J’ai découpé mes projets, avec un short assorti dont j’espère vous parler prochainement. Bref, j’ai préparé mes deux tops et retourné les bretelles en moins de 10 minutes les 4 (la joie). Pour me faciliter la tâche, je les ai coupées dans le biais. J’ai continué le montage de mes projets à un atelier couture. Avec différentes personnes de mon travail, on organise une séance mensuelle de couture commune. Je n’avais pas encore pu y aller et c’était vraiment très chouette de partager notre passion.

Le Miss se coud très rapidement, il faut juste être minutieuse dans le crantage du V du devant et du dos pour que ces jolis décolletés soient bien nets. Le haut étant entièrement doublé, il n’y a pas besoin de surfiler tout en ayant des finitions impeccables. Le plus long, c’est finalement la couture de l’ourlet. J’ai choisi de me faciliter la vie en faisant l’ourlet du tissu extérieur par un double repli sur la doublure. Cela nécessite de recouper cette dernière pour que ce soit bien propre.

Version Atelier Brunette :
Aime comme Miss

Aime comme Miss

L’envers :
Aime comme Miss

Version Henry et Henriette :
Aime comme Miss

Aime comme Miss

L’envers
Aime comme Miss

Et voilà, après trois petites heures de couture, j’ai mes deux Aime comme miss pour l’été, parfait pour les vacances :-)

Couture de l’extrême

Et voilà, la fin d’année est arrivée, et avec elle le moment de coudre les cadeaux des maîtresses et A.T.S.E.M. Je m’étais bien promis de commencer le 01er juin cette année mais quelque chose a dérapé car j’ai commencé le 25 juin… Après les pochettes de l’an dernier, j’ai décidé de coudre des tote bags. Je devais en coudre 5 et k’avais acheté en prévision un grand coupon de lin et coton dans lequel j’en ai casé 7. J’ai ensuite sorti mon stock pour les doublures et j’ai fait choisir mes enfants : deux cotons japonais, un coton fleuri, un coton à écaille et un coton imprimé. Quand tu peux tout piocher dans ton stock, tu comprends pourquoi l’amoureux râle sur la place occupée par les tissus!

IMG_5846

J’ai utilisé le même tutoriel que la dernière fois en le modifiant un peu. Cette fois-ci, j’ai découpé un coupon de tissu extérieur et un coupon de doublure et les ai pliés en deux avant de les coudre sur les côtés. Pour certains sacs, j’ai utilisé la sangle toute faite lorsque je n’avais pas assez de doublure pour les anses. J’ai ensuite attaqué la couture de 6 tote bags (je m’en suis cousu un au passage). En moyenne, la couture de chaque tote bag m’a pris 01h30, j’ai passé toutes mes soirées à coudre et au bout d’une semaine, les sacs étaient cousus.

IMG_5882

Dernière étape : la customisation. Tout s’est bien déroulé sur la première partie. J’ai découpé des étoiles dans des flexs assortis à la doublure pour trois sacs. Mon amoureux avait préparé les fichiers du texte en écriture liée (bien plus facile à poser que toutes les lettres). Les sacs à offrir à la maîtresse de pépette la chouette, de la maîtresse de l’étude surveillée et de sa garderie étaient prêts ainsi que celui de l’A.T.S.E.M. de mon lutin. Il ne m’en restait qu’un, celui de la maîtresse de mon lutin.

IMG_5960

IMG_5966

IMG_5972

FullSizeRender (18)

FullSizeRender (20)

IMG_5964

IMG_5958

FullSizeRender (9)

FullSizeRender (2)

FullSizeRender (3)

Et là, le couteau de la scanncut a rendu l’âme. Impossible de découper proprement une feuille et j’ai dû improviser. J’ai ressorti des flexs tout prêts achetés il y a longtemps chez la Fabrique d’Ava et pour le texte, j’ai utilisé un feutre textile et un pochoir alphabet. Il était 23h00 et je n’en pouvais plus.

IMG_5963

IMG_5962

Et je méritais bien mon sac non?

IMG_5923

J’ai fini les sacs le 02 juillet et mes lutins ont pu les offrir fièrement le 03, sachant que l’école s’arrêtait pour eux le 04, j’étais laaarrrgggeee. Encore une fois, j’ai cousu tout mon projet en cousette de l’extrême mais finalement, ça m’évite de traîner des projets boulets :-)