Douce Idoia

Idoia, c’est un patron de robe qui m’a fait de l’oeil dès sa sortie avec sa coupe simple, son joli détail de l’empiècement épaule. Je m’imaginais déjà porter une Idoia par les grosses chaleurs. Seulement, je ne peux pas acheter tous les patrons et j’ai passé mon chemin. Et puis, Idoia est revenue sur ma to do liste, suite à un troc patrons avec une autre passionnée de couture…

C’était le mariage parfait avec ma viscose coup de coeur achetée chez mondial tissus. Depuis quelques mois, j’ai envie de jaune et j’ose un peu plus les imprimés. Partie pour acheter du crêpe uni pour coudre la robe Raphaëlle de Chez Machine, j’ai craqué sur cette viscose conseillée par la vendeuse. J’ai longuement hésité à en faire une deuxième combishort Anissa mais je voulais pouvoir utiliser ce tissus pour un projet boulot compatible et ça n’aurait pas du tout été le cas…

IMG_0284

Il y a seulement 5 pièces à découper mais j’ai quand même réussi à couper le devant à l’envers (oups). Heureusement, ça ne change pas grand chose, si ce n’est que l’empiècement est en miroir par rapport au modèle original. Il est d’ailleurs très simple à coudre, avec de la minutie. J’avais prévu de jolis boutons en bois achetés à la boutique liberty à Londres mais ils étaient trop larges et dépassaient de l’empiècement. J’ai encore une fois opté pour des nacres qui avaient exactement la bonne taille 😉 L’empiècement avait tendance à s’ouvrir et je l’ai fixé par des petits points invisibles à la main.

Idoia

J’ai modifié le patron pour poser l’élastique avec une coulisse selon la technique de la combishort d’Anissa. Ce n’est pas très compliqué et ça permet une très jolie finition intérieure. J’ai cousu les fronces en utilisant la technique des trois lignes de fronce proposée par Perrine d’Auguste et Septembre.C’est légèrement plus long mais effectivement mes fronces sont plus régulières.

Idoia

Après deux bonnes heures, j’ai inséré l’élastique et essayé la robe… Catastrophe ! Elle mettait bien en lumière mes kilos superflus (merci la thyroïde) et je prenais bien 10 ans.. Gloups !

Après quelques recherches sur Instagram, j’ai vu que plusieurs versions d’Idoia étaient cousues sans l’élastique avec juste les fronces. Et honnêtement, j’étais nettement plus convaincue par le premier essayage avant l’insertion de l’élastique. J’ai donc décousu, également ma première couture par accident grrrr… J’ai repris ma copie avec des fronces classiques et un coup de surjeteuse après assemblage du haut et du bas.

Le reste a roulé sans difficulté. Je note quand même qu’il n’est rien indiqué sur la finition de l’encolure et des emmanchures, ce qui ne serait pas idéal pour une débutante. Fidèle à mon habitude, j’ai utilisé un joli biais Liberty pour du biais rapporté. L’ourlet est classiquement piqué après un double rentré.

Idoia

Bilan : Idoia est un très joli modèle très agréable à porter. Sa simplicité et ses jolis détails en font un modèle féminin que je porte autant au travail avec des escarpins qu’à la maison ou en ville avec de jolies sandales.

Idoia

Idoia

Idoia

Idoia

Il me reste encore deux modèles de Nanöo sur ma to do liste, je voudrais juste du temps 😉