Zéphir version robe

J’avais à peine fini ma blouse Zéphir que j’avais déjà en tête une version robe. Seulement, je n’avais pas en stock le métrage nécessaire pour la réaliser. J’ai donc profité d’un week-end en amoureux à Bordeaux pour me risquer dans ce lieu de perdition qu’est La Droguerie.

J’ai déjà eu l’occasion de coudre un de leurs tissus et c’est un vrai plaisir. Le deuxième avantage est qu’on ne le voit pas sur toutes les dernières cousettes, offrant ainsi ce qu’on recherche en cousant nous-même nos vêtements, une pièce unique. Alors c’est vrai, ils sont relativement chers mais ils ne bougent pas au fil des lavages et ça vaut le coup. J’avais craqué sur un premier tissu fleuri, un coton souple mais il n’en restait pas assez. J’ai reporté mon choix sur une jolie viscose fleurie qui attend son heure. Pour tout vous dire, j’ai flashé sur la version bleue marine au départ mais j’en ai déjà un coupon pour un projet de printemps. J’ai donc décidé de la prendre en bleu clair et je n’ai pas regretté.

J’ai cousu ma version robe en 40 pour un effet oversize. J’avais prévu de rallonger l’empiècement du haut mais je me suis plantée en découpant (les erreurs d’inattention, ça ne pardonne pas). La découpe a été un peu longue, même s’il y a peu de pièces, car la viscose nécessite d’être stabilisée.

IMG_2569

Après cette étape délicate, tout a roulé. J’ai cousu ma robe en plusieurs étapes sur une semaine, me limitant parfois à des séances de 20 minutes en fonction de ma fatigue. A nouveau, j’ai bordé de biais à cheval mes coutures d’emmanchures. J’adore cette finition et avec la doublure intégrale de l’empiècement, j’avais peur que la couture anglaise ne crée un surplus disgracieux.

J’ai également fait les ourlets des manches et de la jupe au biais rapporté. L’ourlet de la jupe est réalisée avec un biais couleur citrouille, une ancienne collection première étoile (excellent rapport qualité prix chez motif personnel) et les autres dans un coloris bleu denim. C’était parfait pour rappeler les couleurs de la robe (même s’il n’y a que moi qui le vois, je le sais et j’aime ça).

IMG_2641-001

Je suis ravie de cette robe tellement agréable à porter. L’homme trouvait qu’elle faisait mémère mais avec une paire de bottes et un gilet, elle me plaît beaucoup. Il y aura sûrement une troisième version, mais je vais y réfléchir tranquillement.

Robe Zéphir

Robe Zéphir

Robe Zéphir

Robe Zéphir

Petit mot de la fin, j’ai eu la chance de rencontrer Johanna, la créatrice de la marque d’Atelier Scämmit au CSF et de pouvoir échanger avec elle. Sa gentillesse et sa grande disponibilité m’ont beaucoup impressionnée. J’aimais déjà beaucoup cette marque mais je suis encore plus convaincue depuis :-)

Au lit les lutins

Depuis que je couds, il y a des choses que je n’achète plus et les pyjamas de mes lutins en font partie. Je trouve les pyjamas du commerce très chers par rapport à de la couture maison et ce d’autant plus que ce sont des projets simples et rapides. J’ai souvent utilisé divers patrons ottobre pour coudre des pyjamas (ici, ici ou ici) mais ma chouette grandit et il n’y a plus autant de patrons facilement adaptables pour des bas de pyjamas dans sa stature. Je réfléchissais au bidouillage à faire quand Ikatee a sorti le pyjama Sacha. C’est quasiment la réplique du pyjama bébé cousu en juillet dernier mais pour les enfants de 3 à 12 ans.

J’ai décidé de me simplifier la vie, les patrons ottobre sont très bien faits mais quelle galère le décalquage avec tous ces modèles qui se chevauchent, et j’ai acheté le patron dès qu’il est sorti en version papier. Je ne suis pas une grande adepte des PDF, même si j’en utilise régulièrement, il y a toujours un petit décalage à l’impression sur certaines pièces et j’ai toujours peur d’un résultat approximatif.

Mon stock de jersey est très conséquent et a permis à chacun de mes lutins de choisir leurs tissus. Mon lutin a tout de suite craqué sur le jersey à motif dragons et chevaliers acheté l’été 2017 aux soldes de tissus.net. Il est assez chargé mais pour un pyjama, ça ne pose pas de difficulté. Et je veux surtout que ma cousette plaise et soit portée. J’ai complété ce tissu avec du bord côte taupe acheté l’an dernier aux marchés aux tissus d’Arras.

IMG_2429

Ma chouette a d’abord porté son choix sur des molletons doublés minky. Après lui avoir expliqué que ce serait beaucoup trop chaud, elle s’est reporté sur un chouette jersey petit bateau (un des supers bons plans de ma belle soeur) avec de très jolis motifs animaux. En plus, il est super doux et très agréable à porter! Pour les bord côtes, je n’avais pas suffisamment de stock pour tout faire dans la même couleur (sauf à en recommander ce que je ne voulais pas). L’encolure et les bracelets de chevilles sont bleu pétrole, les bracelets de manche rouges et la ceinture vert mint. Cela fait un peu punky brewster mais les différentes couleurs des motifs le permettent et ça lui va bien.

IMG_2289

Sur le plan technique, il y a peu de pièces et la découpe est hyper rapide. Attention, le haut étant coupé en deux pièces intégrant les manches, il est très gourmand en tissu. Les bracelets de chevilles et de manches sont aussi très gourmands en bord côte. La couture est très rapide pour les différentes pièces. Comme toujours, le plus complexe est finalement la couture de l’encolure en bord côte. Il vaut mieux prendre son temps et être précis pour un résultat régulier. D’ailleurs, je ne me limite plus aux repères aux quatre quarts, je rajoute des pinces intermédiaires. Ca me permet d’être plus régulière quand j’étire la bande d’encolure et d’avoir un résultat plus propre. L’insertion de l’élastique est toujours un peu pénible mais ça se fait sans difficulté. Enfin, ma surjeteuse n’a pas du tout aimé les petits bracelets de manche et l’enfilage a régulièrement cassé (grrr).

Je n’ai fait qu’une seule toute petite modification au patron, surpiquer l’encolure à l’aiguille double. Cela nécessite d’être minutieuse surtout quand elle est contrastée comme pour le pyj de mon lutin mais cela permet de bien maintenir la bande d’encolure en place par la suite. J’ai ajouté les petits thermocollants Madame Mademoiselle pour permettre de différencier le devant du derrière sur l’envers.

Pyjama Sacha width=

Pyjama Sacha

Pyjama Sacha

Pyjama Sacha

Pyjama Sacha

Le bilan de ces cousettes est très positif. Ces pyjamas sont manifestement très confortables et ont été immédiatement adoptés. Attention, ce patron taille grand. J’ai cousu du 6 ans pour mon lutin et du 9 ans pour ma chouette et il y a fort à parier que ces pyjamas feront aussi l’hiver 2019 😉 Le bilan temps passé et rentabilité du projet est top. Je vais sûrement profiter de ma virée au C.S.F. pour acheter de jolis jerseys ou molletons pour une deuxième version 😉