Annabelle des grands soirs

Entre Annabelle, la robe tunique de République du chiffon, et moi, ça n’avait pas bien commencé. En fait, on s’était très vite fâchées! Version test cousue en Première étoile coloris menthe glacée, j’avais rencontré bien des difficultés…

tunique Annabelle Halo Grey

D’abord le montage de la fermeture éclair, j’ai eu beaucoup de mal à comprendre les explications et j’ai dû me reporter à un tutoriel sur les trousses à maquillage (les lubies de Louise) pour comprendre comment positionner la fermeture. Ensuite, je n’ai pas compris comment faire la finition du bas de la fermeture éclair. J’ai joué du découd vite à de très nombreuses reprises (depuis, on est intimes, on s’est donnés des petits surnoms). J’ai fini par arriver à faire cette finition à la main, en cachant bien le bas de la fermeture dans la couture des deux demies robes devant, mais ce n’était pas nickel et je n’étais pas satisfaite. On avait déjà bien commencé à se bouder toutes les deux.

Et là, ça a été le drame! Je l’ai essayée et ça n’allait pas du tout… Beaucoup trop large en haut et tellement serrée aux cuisses et aux hanches que je ne pouvais pas bouger. Là, Annabelle et moi, on s’est fâchées très fort! A la vie, à la mort! Du coup, je l’ai rangée rageusement dans un tiroir et je n’ai pas monté les manches et fait les finitions. Ben oui, je ne suis pas si large et une robe dans laquelle je ne peux pas bouger les jambes, je ne la porte pas!

Et un jour, j’ai pris des cours avec Christelle Beyneytout… Et comme on dit au collège (ou on disait à mon époque), elle m’a proposé de nous arranger un coup, à Annabelle et moi. Alors, j’ai ressorti Annabelle en lui demandant d’être bien sage. Pour la motiver, j’ai acheté une superbe viscose Atelier Brunette coloris Halo Grey et du passepoil noir scintillant.

tunique Annabelle détail passepoil

On a adapté le patron, j’ai appris beaucoup de choses sur la coupe de la viscose et des tissus à motifs. Sa couture a été l’occasion de cours sur les fermetures éclairs, l’utilisation de ruban thermocollant sur les tissus fluides et les sous-piqures. On l’a cousue sur cinq séances, tranquillement, pour ne pas se tromper dans une étape. D’ailleurs, la surpiqûre des parementures, la fermeture des deux demies-robes, des côtés et les ourlets, je les ai faits toute seule après la fin des cours.

tunique Annabelle fermeture éclair

Sur les conseils de Christelle, j’ai réalisé l’ourlet en posant un biais rapporté en coton noir afin d’éviter que la tunique (à ce moment-là la robe) ne remonte avec la souplesse du tissu

tunique Annabelle ourlet au biais rapporté

Mais voilà, la douche froide une fois finie, elle ne m’allait pas du tout ! Je l’ai donc recoupée en tunique en suivant l’idée d’une copine et là, elle est sympa. Je l’imagine maintenant avec une petite jupe noire ou un jean serré.

tunique Annabelle Halo Grey

tunique Annabelle Halo grey de côté

Je suis fière de sa réalisation soignée. Cependant, très franchement, je la trouve difficile pour une débutante, même très motivée, et sans aide, je n’en serai jamais venue à bout. Alors oui, entre Annabelle et moi, ça avait mal commencé mais maintenant, on s’est réconciliées !

tunique Annabelle Halo grey de face

4 réflexions au sujet de « Annabelle des grands soirs »

  1. Commentaire un peu tardif mais je suis en train de coudre une Annabelle et j’ai exactement le même problème que vous pour la finition du bas de la fermeture éclair. Je m’apprêtais à finir à la main mais je suis tomber sur votre article. Je ne suis pas débutante mais pourtant je trouve les explications de ce patron vraiment peu claires et incomplètes.
    Finalement avez-vous une astuce à me donner pour cette étape? Avez-vous finalisé à la main? J’avoue ne même pas savoir à quoi c’est censé ressembler à la fin…
    J’espère aussi qu’elle ne sera pas trop petite aux hanches…
    Merci!

    1. Honnêtement, je n’aurai pas pu la finir sans l’aide de ma prof de couture, Christelle Beneytout. La seule solution que nous avons trouvée a été de coudre les deux demi-robes à la machine jusqu’à deux-trois centimètres du bas de la fermeture éclair et j’ai fini par des points invisibles à la main. Bonne cousette !

  2. Coucou :)
    Je suis étonnée que tu es connu des difficultés pour cette petite Annabelle (a part pour la fermeture, j’avoue j’ai un peu galéré moi aussi) 😉 ! Mais je suis contente pour toi que tu ai réussi à en venir à bout et surtout la version tunique est super jolie !!
    Moi je l’ai réalisé pour ma Maman à Noël et j’ai de la chance elle lui tombe bien ! (http://a-la-bonne-heure.com/annabelle-ma-belle/)
    Bravo en tout cas pour ta perseverance

    1. Ta version est très réussie ! La fermeture éclar a effectivement été un vrai problème pour moi mais je crois surtout que les patrons République du chiffon ne sont pas adaptés à ma morphologie. J’ai réalisé une toile de Viviane qui s’est révélée beaucoup trop juste de partout alors que j’avais respecté le tableau des tailles dans ma découpe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *