Des petits cadeaux de naissance

Les cadeaux de naissance, je les couds toujours en série. Je reconnais que s’agissant de cousettes rapides, je me dis toujours « encore un projet, puis j’attaque » et « encore un » etc. Et puis d’un coup, je me motive et j’en fais toute une série d’un coup.

La, j’ai décidé de coudre des bavoirs (trop originale je sais).
Je devais coudre pour deux petits garçons et une petite fille. J’ai voulu rendre mes bavoirs un peu plus originaux en faisant un empiècement sur le côté coton. J’ai simplement tracé une ligne sur mon patron de base pour l’empiècement et ajoute un centimètre de marge sur chaque pièce. Je suis partie du coton première étoile bleu glaçon, je les utilise beaucoup pour ces accessoires. Ce coton se travaille très bien, est très doux et supports très bien les nombreux lavages et passages au sèche linge. J’ai ensuite choisi des empiècements liberty pour égayer les bavoirs. Dans des chutes de liberty cars bleu, j’ai pu tailler deux empiècements et un dernier dans du liberty Betsy.

IMG_7417

IMG_7416

J’ai ensuite cousu les bavoirs avec de l’éponge jaune claire. Sachant que j’allais les customiser, je n’ai pas ajouté de petits rubans décoratifs sur les côtés.

Les voici avant customisation :

IMG_7419

IMG_7420

IMG_7421

Pour les petits garçons, j’ai demandé à mon amoureux de m’écrire les prénoms dans la police Malisia que j’aime beaucoup. J’ai ensuite découpé ces prénoms dans du flex pailleté et j’adore le rendu.

IMG_7501

IMG_7498

Pour la petite fille, les parents ne voulaient pas trop girly. Vous allez me dire que je n’ai pas choisi la facilité en choisissant un empiècement en Liberty. C’est vrai. J’avais une idée derrière la tête : le bavoir monstre que je trouve très drôle. Je ne suis pas très douée en appliqué et je manquais de temps. J’ai donc mis à contribution l’amoureux pour transformer les fichiers pour qu’ils soient compatibles avec la scanncut. Après mesure sur le bavoir fini, j’ai découpé mes formes dans du flex blanc et noir pailleté et tadam ! Là, on ne peut pas me dire que ça fait trop girly 😉

IMG_7503

J’ai ensuite cousu deux petits doudous dans des chutes de minkee bleu ciel et de liberty. J’ai repris le tuto de Mondial tissu du doudou à oreilles mais mes oreilles n’ont pas vraiment une forme d’oreille de lapin je trouve…

IMG_7508

IMG_7505

J’ai donc cousu deux ensembles doudous et bavoirs assortis.

La photo est un peu floue mais prise à l’arrache avant de faire le paquet cadeau
IMG_7504

IMG_7506

Le troisième aura son bavoir et un cadeau sera aussi prévu pour le nouveau grand frère. Ce sera sûrement un libre car Noël approche et j’aimerais ne pas être (trop) en retard cette année dans la réalisation des cadeaux maison.

Il me reste encore à coudre un cadeau de naissance pour un petit Gabriel mais là je n’ai que 15 jours de retard, franchement, ça ne compte pas, non? 😉

Un mariage en atelier brunette

Il y a quelques mois, nous avons reçu une invitation pour un mariage dans la famille de mon mari. Evidemment, j’allais coudre ma tenue, cela allait sans dire! Je m’étais offert le patron de la robe jade de Louis Antoinette et c’était l’occasion parfaite pour le réaliser. Il me fallait ensuite choisir le tissu et ce choix a été dicté par… le choix de mes chaussures 😉 J’avais flashé sur des escarpins de la collection d’été Bocage et j’ai pu vendre à mon amoureux que ces chaussures seraient parfaites pour le mariage… Le tissu Tabby d’atelier brunette était totalement assorti et j’en ai commandé un bon métrage…

FullSizeRender (2)

Comme d’habitude, j’ai laissé traîné et me suis réveillée 15 jours avant le mariage (j’étais laaaaarrrrgeee). J’ai réalisé une toile de la robe un 36 s’élargissant vers un 38 à la taille. Le haut de la robe était parfait mais les jupes étaient trop froncées à mon goût et alourdissaient ma silhouette. Je me suis rabattue sur les jupes de ma robe chouchou et ai légèrement redessiné les bustes dos et devant pour matcher avec ces pièces.

Essayage de la robe avant les finitions :

Robe jade

Deuxième modification, j’ai supprimé les parementures dos, devant et aux emmanchures pour poser du biais rapporté. Je ne suis pas fan des parementures qui ont souvent tendance à ressortir et me gênent. Et puis, cela donne des finitions moins soignées qu’avec du biais rapporté. Du coup, j’ai réalisé mon biais moi-même dans mon tissu. C’est très joli mais c’est long et cela donne souvent des biais plus fins que dans le commerce. Là, je n’ai pas eu trop le choix car il n’y avait pas de boutiques dans les environs proposant des biais Liberty assortis, j’ai donc remonté mes manches 😉

IMG_6252

Troisième modification, j’ai remplacé les coutures surfilées par des coutures anglaises. La robe étant un peu ample, je n’ai pas modifié les marges de couture et je l’enfile sans difficulté.

Et enfin dernière modification, j’ai ajouté un cm de chaque côté de la bride du dos et ai refermé la pièce par des points invisibles. Je trouvais dommage de juste surfiler les côtés alors que cette modification permet des finitions parfaites.

Après avoir fini la robe, j’ai réalisé que mon sac à main ne serait pas assorti et qu’il me restait pas mal de tissu. Il y avait aussi dans mon stock des chutes de natté de coton jaune dans lequel j’ai réalisé des paniers réversibles avec de la toile enduite petit pan. C’était parfaitement assorti et j’ai donc cousu une pochette Juliette de la Maison Victor avec une pression Kam jaune.

Les petits paniers :

IMG_6029

Ma Pochette Juliette:

Pochette Juliette

L’ensemble enfin fini et prêt à être porté :

FullSizeRender

Et Tadam !

Robe jade

Robe jade

Robe jade

Robe jade

Robe jade

Je ne suis pas peu fière d’avoir entièrement réalisé ma tenue pour la cérémonie moi-même. Et puis, toutes les pièces sont réutilisables et j’en suis ravie :-)

FullSizeRender (1)

Couture de l’extrême

Et voilà, la fin d’année est arrivée, et avec elle le moment de coudre les cadeaux des maîtresses et A.T.S.E.M. Je m’étais bien promis de commencer le 01er juin cette année mais quelque chose a dérapé car j’ai commencé le 25 juin… Après les pochettes de l’an dernier, j’ai décidé de coudre des tote bags. Je devais en coudre 5 et k’avais acheté en prévision un grand coupon de lin et coton dans lequel j’en ai casé 7. J’ai ensuite sorti mon stock pour les doublures et j’ai fait choisir mes enfants : deux cotons japonais, un coton fleuri, un coton à écaille et un coton imprimé. Quand tu peux tout piocher dans ton stock, tu comprends pourquoi l’amoureux râle sur la place occupée par les tissus!

IMG_5846

J’ai utilisé le même tutoriel que la dernière fois en le modifiant un peu. Cette fois-ci, j’ai découpé un coupon de tissu extérieur et un coupon de doublure et les ai pliés en deux avant de les coudre sur les côtés. Pour certains sacs, j’ai utilisé la sangle toute faite lorsque je n’avais pas assez de doublure pour les anses. J’ai ensuite attaqué la couture de 6 tote bags (je m’en suis cousu un au passage). En moyenne, la couture de chaque tote bag m’a pris 01h30, j’ai passé toutes mes soirées à coudre et au bout d’une semaine, les sacs étaient cousus.

IMG_5882

Dernière étape : la customisation. Tout s’est bien déroulé sur la première partie. J’ai découpé des étoiles dans des flexs assortis à la doublure pour trois sacs. Mon amoureux avait préparé les fichiers du texte en écriture liée (bien plus facile à poser que toutes les lettres). Les sacs à offrir à la maîtresse de pépette la chouette, de la maîtresse de l’étude surveillée et de sa garderie étaient prêts ainsi que celui de l’A.T.S.E.M. de mon lutin. Il ne m’en restait qu’un, celui de la maîtresse de mon lutin.

IMG_5960

IMG_5966

IMG_5972

FullSizeRender (18)

FullSizeRender (20)

IMG_5964

IMG_5958

FullSizeRender (9)

FullSizeRender (2)

FullSizeRender (3)

Et là, le couteau de la scanncut a rendu l’âme. Impossible de découper proprement une feuille et j’ai dû improviser. J’ai ressorti des flexs tout prêts achetés il y a longtemps chez la Fabrique d’Ava et pour le texte, j’ai utilisé un feutre textile et un pochoir alphabet. Il était 23h00 et je n’en pouvais plus.

IMG_5963

IMG_5962

Et je méritais bien mon sac non?

IMG_5923

J’ai fini les sacs le 02 juillet et mes lutins ont pu les offrir fièrement le 03, sachant que l’école s’arrêtait pour eux le 04, j’étais laaarrrgggeee. Encore une fois, j’ai cousu tout mon projet en cousette de l’extrême mais finalement, ça m’évite de traîner des projets boulets :-)

Les petites cousettes de la Pentecôte

Cette année, on a été gâté en longs week-ends en mai et juin. On en a pas mal profité pour partir mais à la Pentecôte, on a décidé de passer le week-end à la cool à la maison. Et qui dit week-end prolongé à la cool, dit couture. C’était l’occasion rêvée pour rattraper mon retard dans les cadeaux couture.

Tout d’abord, j’ai attaqué la housse des coussins de mon salon. Cela faisait longtemps que les vieilles housses de chez *kéa m’exaspéraient avec leurs tâches qui ne partaient pas. J’ai donc attaqué ces housses dans un beau coton art gallery fabric acheté chez un chat sur un fil avec un bon cadeau d’anniversaire. Je l’avais initialement choisi pour un top, mais je ne me voyais pas assumer le motif. En revanche, je les voyais bien pour égayer mon intérieur. Avec un passepoil moutarde, les chutes de mes tote bags lin et coton et le tutoriel des housses portefeuilles, c’était la combinaison gagnante. Je les ai réalisés assez vite et le résultat me plaît, il faut juste éloigner les petits doigts au chocolat 😉

IMG_5658

IMG_5592 - Copie

IMG_5590 - Copie

J’ai sauvé un beau morceau de ce tissu mais il y avait une belle chute de 10 cm de large, parfait pour des lingettes démaquillantes, selon le tutoriel d’Hélène et les jolis mômes. J’en ai cousu sept, pour le cadeau d’anniversaire de ma mère. Sur ma lancée, j’en ai cousu 10 dans un petit coupon petit pan, offert lors d’une commande mamzelle fourmi, idéales pour les bouilles pleines de glaces et de fruits avec les beaux jours.

IMG_5593 - Copie

IMG_5598

IMG_5599 (1)

J’ai ensuite attaqué la couture de la turbulette d’été de ma nièce, presque même pas en retard pour son anniversaire (Sérieux, un mois de retard, ça ne compte pas non?). Ses parents m’ayant laissé carte libre pour les tissus et les couleurs, j’ai utilisé un coton blanc et corail à motif écailles et du première étoile taupe, uni et étoilé. En découpant, je me suis aperçue que mon coupon en taupe uni imposait de couper en deux pièces une pièce unique. J’ai donc décoré cette découpe supplémentaire avec une broderie machine étoilée, en fil corail, assortie au coton à motif.

FullSizeRender (15)

En dehors de la couture de finition de la fermeture éclair, cette cousette a été très rapide et plutôt simple. J’ai utilisé le modèle de « Ma petite couture » de la barakossa, déjà réalisé il y a deux ans. Des pressions kam, deux rangées pour s’adapter à la taille de la bestiole et c’était fini. J’espère juste que mon choix de couleurs leur plaira.

FullSizeRender (3) - Copie

FullSizeRender (4)

FullSizeRender (6)

FullSizeRender (13)

Lancée sur ma foulée, je n’allais pas m’arrêter. J’ai continué avec le sac à main de Pépette la chouette. Découpé il y a plusieurs semaines sur un autre modèle de ‘Ma petite couture », il devait être cousu par la jeune fille en personne mais comment dire? Elle a préféré me confier la réalisation 😉 Là aussi, c’était dans les chutes, du jean donné il y a longtemps par ma belle-soeur quand j’ai commencé la couture et du première étoile coloris guimauve. Un ruban doré pour faire la anse (pas assez de tissus pour cette bande) et c’était parti. Je n’ai fait qu’une modification, laisser une ouverture dans la couture de la doublure pour retourner. Je trouve que cela fait une finition plus nette qu’en la laissant dans l’assemblage entre le corps du sac et le rabas. Une pression kam et une heure de couture plus tard et le sac était fièrement porté par la jeune fille.

FullSizeRender (1) - Copie

FullSizeRender (2)
FullSizeRender - Copie

Et enfin, il me restait à coudre un petit pochon pour ma mère. Il me reste de la viscose de son Moelleux et je lui avais proposé des lingettes démaquillantes. Elle a préféré un pochon. J’ai suivi le tutoriel de Mes petites coutures, comme toujours clair et très bien expliqué. Une heure plus tard, le pochon était cousu, le plus dur étant de dompter la viscose…

IMG_5637

FullSizeRender (9)

FullSizeRender (11)

FullSizeRender (10)

FullSizeRender (12)

Et voilà, en un long week-end j’ai rattrapé pas mal de coutures en retard, fini des encours, je vais pouvoir attaquer d’autres projets, notamment celui de ma garde robe capsule du mois… et des cadeaux de fin d’année scolaire!

Petits accessoires en petit pan

J’adore les enduits petit pan. Ils ont une tenue parfaite, des motifs originaux et des couleurs lumineuses. Je n’en achète pas très souvent car je les utilise toujours très vite :-) Encore une fois, ça n’a pas raté. Profitant d’une commande commune chez Mamzelle fourmi, je me suis achetée un coupon de coquelicot bleu enduit et il n’a pas traîné longtemps.

Depuis un moment, je suis agacée de voir les snoods, bonnets et gants de mes enfants traîner partout dans l’entrée. On ne retrouve plus rien et notamment les matins où on est en retard (genre tous les matins en fait). Et je me disais souvent que j’allais coudre un grand panier en toile enduite et natté de coton, selon le tuto d’Ernest est céleste pour ranger tout ça. Evidemment, c’est le genre de cousette que je repousse car je sus plus motivée par les vêtements que par les accessoires.

Seulement, pépette la chouette avait besoin d’une trousse à bons points, la boîte qu’elle avait choisie déborde dans son cartable. Aussi, dimanche, je me suis bougée et j’ai sorti ma toile enduite pour une petite pochette en toile enduite selon le patron maison de Zazacam. J’ai choisi une doublure en toile enduite plus fine achetée chez Mamzelle fourmi en me disant que je lui trouverai toujours une utilité. Et une pression kam de mon stock pour finir le tout. Tant que j’y étais, je m’en suis cousue une aussi, histoire de ranger mes clefs au bureau et d’arrêter de les chercher partout douze fois par jour…

img_3707

fullsizerender

Ensuite, j’ai cousu mon panier. Je voulais un grand panier donc j’ai agrandi le gabarit en respectant les proportions (vive la règle de trois). J’ai utilisé les chutes de mon natté de coton cousette (une très grande laize qui me dure depuis un an) gris clair et mon enduit petit pan. Bon, juste pour le fun, j’ai cousu envers contre envers les deux paniers et j’ai donc du recommencer. Enfin, une jolie surpiqûre pour fermer le tout et une heure après le panier était installé dans l’entrée.

img_3710

img_3710

img_3709

En deux heures, j’ai donc fait un sort à mon coupon d’enduit :-) Maintenant, pépette la chouette a une jolie pochette à bons points et les accessoires d’hiver sont bien rangés dans l’entrée mais jusqu’à quand ? 😉

img_3713

Des petites bouillottes sèches pour réchauffer l’hiver

Depuis deux ans que je couds, je multiplie les cadeaux de Noël faits maison. J’avoue en avoir un peu assez de courir les magasins et dépenser beaucoup au final pour des cadeaux qui ne font pas forcément plaisir. Alors je fais moi-même, ça prend du temps, je réfléchis au modèle, au tissu et je me lance. La première année, j’avais cousu des trousses doublées et zippées et j’y avais passé de nombreuses soirées et laissé de nombreux cheveux. L’an dernier, j’avais cousu des paniers en natté de coton et toile enduite petit pan ainsi que des snoods doudou-liberty.

Cette année, je voulais initialement tisser des petits bijoux en perles. Seulement, j’ai sous-estimé ma charge de travail à cette époque de l’année et bien qu’ayant commencé les cadeaux faits maison le 01er décembre, j’ai manqué de temps. Comme je n’ai pas perlé depuis cet été, je savais qu’il me faudrait du temps pour le faire bien et j’ai préféré repartir sur la couture, une valeur sûre.

J’ai fini par me décider pour des bouillottes sèches selon le tuto de Lucette et Suzette. N’ayant pas d’orge perlé sous la main, je les ai faites avec du riz, et bon, je l’avoue je n’en avais pas acheté assez, j’ai donc fini les réserves de riz de la maison 😉 J’ai utilisé les chutes de la turbulette d’été, un joli tissu étoilé et 100 % coton. La couture des coussins remplie de riz est très simple, seule petite diffculté, fermer l’ouverture avec laquelle on a inséré le riz. Il faut arriver à trouver le bon positionnement du coussin pour éviter que le poids du riz ne déforme la couture ou que le riz s’échappe pendant la couture (c’est du vécu). J’avais pensé à des points invisibles à la main pour une finition plus élégante. Seulement, la couture machine est plus résistante et donc plus adaptée au poids du riz.7

Coussins remplis de riz

J’avais pensé initialement tailler les housses des bouillottes dans du liberty. J’ai changé d’avis au dernier moment et utilisé du matelassé bleu France Duval Stalla (les chutes de mon dernier confortable), du matelassé Camillette Création (les chutes de mon gilet cannelle) et du molleton doublé doudou (les chutes d’une tunique de Pépette la chouette). Je suis très contente de ce changement, cela donne des petites housses toutes moelleuses qui ne laisseront passer la chaleur en douceur. Des pressions Kam assorties et le tour est joué !

bouillotte sèche camillette création

Bouillotte sèche

bouillotte sèche France duval Stalla

Et hop, dans sa housse !

Bouillote sèche france duval Stalla

Après réflexion, j’ai décidé de décorer les bouillottes en matelassé France Duval Stalla avec des petits thermocollants de la fabrique d’Ava et Madame Mademoiselle, je les trouvais un peu ternes toutes unies.

 Bouillotte ananas

Bouillotte étoilée

Bouillotte plumes

Série des bouillottes

Avec ce projet, j’ai fini mes cadeaux maison le 22 décembre (un record)!

img_3560

Le tuto est vraiment bien fait car il propose une étiquette à imprimer. Mon amoureux a modifié légèrement les étiquettes avec photoshop puisque mes bouillottes sont au riz et non à l’orge (là, ça dépassait clairement mes compétences).

img_3563

Et en guest stars, les bavoirs commandés par ma belle-soeur pour ma nièce, mon patron le plus rentabilisé je crois :-) Bon il y en a 6, mais 3 modèles différents.

bavoirs

Bavoirs

Et maintenant, il n’y a plus qu’à glisser tous ces cadeaux sous le sapin !

Des tote bags

Bizarrement, en deux ans de couture, je n’avais jamais cousu de tote bags pour adultes. J’en avais cousu cinq en série pour enfants pour les 6 ans de pépette la chouette. J’avais pensé gagner du temps en ne les doublant pas mais c’était exactement l’inverse.

Avec une de mes collègues, on a pris l’habitude d’adoucir le retour de congé de l’autre avec un petit cadeau. A Noël, j’avais trouvé un joli mug sur mon bureau et cet été, une bougie Nature et découvertes et des bonbons. Ma collègue avait très envie d’un sac avec une doublure étoilée et elle avait adoré le krokmou décorant le sac de mon lutin. J’ai donc cherché un tuto de tote bags doublé et j’ai choisi celui-là (simple, efficace et avec photos).

Pour le matos, j’ai acheté dans la boutique du coin du coton bien épais, beige chiné avec une doublure en coton première étoile coloris guimauve. Rien de très compliqué pour le montage, il faut juste être bien minutieuse sur la couture des sacs extérieur et intérieur pour qu’il n’y ait qu’un tout petit embu à résorber au moment du montage final entre les deux sacs et faire attention à ne pas coudre les anses vrillées. J’ai finalement cousu deux sacs, dont un pour un cadeau d’anniversaire trèèèssss en retard (depuis que je réalise moi-même une bonne partie des cadeaux que j’offre, je suis toujours en retard).J’ai ajouté une petite poche plaquée à l’extérieur sur un des deux sacs avec une petite pression kam pour pouvoir la fermer.

fullsizerender-3

Ensuite, j’ai attaqué la customisation des sacs. Pour ma collègue, j’ai découpé et thermocollé un krokmou en flx violet pailleté avec « Justice do it » en référence à nos métiers pas toujours faciles. Je voulais initialement découper un krokmou plus gros mais à mon premier essai, les réglages n’étaient pas suffisants et le découpage n’a pas été fait. J’en ai redécoupé un petit pour la trousse et le troisième, je le voyais plus grand mais la machine a bugué et m’a perdu tous mes réglages. Je n’avais plus d’autre feuille de flex de cette couleur, aussi krokmou est un peu plus petit que prévu.

fullsizerender-2

En bonus, la trousse assortie avec son petit surnom (sorti du contexte, c’est un peu étrange je l’admets).

fullsizerender

Pour le deuxième sac, la destinataire du cadeau s’est mise au yoga l’an passé et le pratique assez régulièrement. J’ai donc cherché une image qui me plaisait sur pinterest et je l’ai transformé en format compatible scanncut. J’ai utilisé du flex bleu très foncé qui rend très bien.

img_3111

img_3114

Et en guest star, la trousse réalisée pour mon lutin qui a réclamé la sienne, voyant que sa soeur en avait deux, dans les chutes de sa couverture et avec son prénom dessus pour éviter toute dispute frère-soeur…

img_3121

Les cousettes de rentrée

Un peu fatiguée de mes cousettes de l’extrême pour les cadeaux de fin d’année aux maÏtresses ou le calendrier de l’avent, j’ai essayé (restons modeste), d’anticiper un peu les cousettes de la rentrée de mes lutins.

7d93db183oumpfs

Et oui, Pépette la chouette entre au CP (gloups) et mon lutin entre officiellement en petite section de maternelle, après un an en toute petite section. J’étais bien tentée de coudre le cartable de l’entrée au CP mais je craignais le manque de solidité et de manquer de temps comme j’ai repris le boulot au mois d’août. J’ai donc opté pour une version sûre, un cartable tann’s choisi par la jeune fille elle-même.

Du coup, il me fallait réaliser 4 cousettes, deux trousses pour Pépette la chouette, une couverture et une housse de coussin assortie pour la sieste (l’école peut fournir mais je trouve ça plus sympa de gérer moi-même).

En allant acheter du fil dans la seule boutique du coin bien achalandée en mercerie (Ah Nantes, ville du Do it Yourself, tu me manques snif :-( ), je suis tombée sur du coton avec un imprimé dinosaure assez sympa. Initialement, le jeune homme voulait des dragons mais même en farfouillant sur la toile, je n’avais rien trouvé de sympa. Une p’tite photo envoyée à son papa et le choix du tissu a été validé. J’ai pris 2 mètres pensant ainsi avoir de la marge, et j’ai acheté du doudou jaune soleil chez ma petite mercerie pour doubler. La couverture fait environ 1,50 m par 1,50 m et il devrait la garder longtemps. J’ai eu un mal fou à coudre le doudou, je n’ai sûrement pas assez mis d’épingles et mes finitions ne sont pas au top, j’en conviens. Heureusement, elle est douce, moelleuse et le choix des couleurs fonctionne bien. Bref, mon lutin était ravi et l’a adoptée immédiatement, c’est ce qui compte.

IMG_5951

Détail du motif :
IMG_5953

Je devais ensuite coudre la housse de coussin et là, horreur, il me manquait 5 cm en hauteur sur le coupon. J’ai voulu en racheter mais après m’être perdue dans la campagne du Pas de Calais, mon téléphone qui me sert de GPS chauffait trop et s’était mis en veille (merci la panne de la clim dans la voiture). Après m’être considérée comme définitivement perdue, j’ai miraculeusement retrouvé la boutique de tissus qui avait évidemment tout vendu en 10 jours. Mon lutin a donc choisi un tissu uni dans mon stock, du jaune pâle Première étoile et a réclamé un krokmou comme motif. Soit, j’ai donc cousu un coussin portefeuille selon le tuto de Blue Marguerite. J’ai ensuite découpé un krokmou en flex anthracite pailleté de chez easy flex et son nom à la scanncut.

IMG_5945

Le jeune homme était paré pour sa rentrée :-)

Pépette la chouette n’était pas d’accord au début pour des trousses maison. Autant mettre une somme conséquente dans un beau cartable, de bonne qualité, qui protégera bien son dos ne me pose pas de problème, autant je trouve les trousses du commerce trop chères et pas forcément jolies ou avec des finitions propres. Nous avons donc trouvé un compromis pour que je couse les trousses moi-même. La jeune fille a été très claire : elle en voulait pas de trousses qui fassent trop fifille. J’ai proposé de coudre l’extérieur en jean (Zazacam m’avait donné une belle chute de jean à mes débuts en couture et je l’ai gardée soigneusement), ce qui lui plaisait bien. Et puis, le jean, c’est costaud, ce qui me plait bien à moi! Elle a ensuite choisi les doublures dans mes chutes.

Première version, jean et Liberty Mitsy gris :

Sur un côté, j’ai cousu du biais Liberty Mitsy (toujours des chutes), comme un ruban avec du fil jaune soleil pour réveiller les couleurs.

Trousse jean et liberty mitsy

De l’autre côté, j’ai décidé à 21h00 (je n’ai peur de rien), de me lancer dans des appliqués en forme d’étoiles avec du vliesofix. J’ai utilisé les gabarits étoiles des bavoirs et hop de Vanessa Pouzet (que je n’ai pas encore cousu j’avoue). J’ai rigidifié le tout avec du vliesofix (vive Internet pour les tutos vidéos) et après un essai sur une chute, j’ai attaqué la couture des appliqués. J’ai un peu galéré sur les réglages du point malgré le test mais après un faux départ, c’était parti. Je ne suis pas encore super au top sur la pointe des étoiles mais j’assume ces petites imperfections d’une couture maison.

Trousse jean et liberty mitsy

J’ai surpiqué la couture de la fermeture éclair avec du fil jaune soleil. Et bien sûr, j’ai revendiqué ma cousette avec mon étiquette personnalisée.

Trousse jean et liberty mitsy

Cette première trousse a été finie vers 22h30 et la jeune fille dormait. J’avais un peu peur qu’elle ne lui plaise pas comme j’avais improvisé les étoiles sans son avis. J’ai donc montré la trousse à Pépette le matin et elle l’a trouvée trop belle, ouf!

Deuxième version, jean et coton tout fin tout doux à imprimés coccinelles de chez Henry et Henriette dont j’avais gardé les chutes précieusement (la jeune fille a bon goût). Je n’avais pas de biais assorti évidemment et ça m’ennuyait de couper du biais dans mon coupon car ça l’aurait massacré pour 30 cm de biais. J’ai donc coupé une bande de tissu parallèle au droit fil et l’ai repassée comme un biais.

FullSizeRender (1)

Pépette la chouette a adoré les appliqués en forme d’étoile et a voulu les mêmes sur la deuxième trousse. La deuxième trousse est donc tout simplement la jumelle de la première.

FullSizeRender

FullSizeRender (2)

Et chose rare, j’ai fini mes cousettes et customisation mercredi en fin d’après-midi. Bon,j’avoue, mes lutins ont regardé la télévision en début d’après-midi ce qui est inhabituel pour que j’ai le temps de finir à une heure décente (et oui, je dois encore marquer tous les stylos). La faim justifie les moyens non? 😉

Merci maîtresse!

A défaut de l’été, la fin de l’année scolaire est arrivée. Il fallait donc trouver une idée couture pour les maîtresses et les ATSEM, on oublie souvent ces dernières alors qu’elles prennent également soin de nos lutins. Comme d’habitude, je m’y suis prise un peu à la dernière minute et j’ai cherché des patrons me permettant d’utiliser mon stock.

J’étais très tentée par la pochette Juliette de la maison Victor que Zazacam avait réalisé l’an dernier pour la même occasion mais je craignais de manquer de temps et de molleton pour lui donner de la tenue. J’ai hésité avec la jolie trousse passepoilée de Ernest est céleste mais je n’avais plus de cordon Liberty en stock, j’ai donc écarté ce modèle. Enfin, j’aime beaucoup les petites pochettes doublées en toile enduite selon un patron de Zazacam, un joli résultat qui ne demande pas trop de temps.

Le problème majeur résidait dans le nombre : 3 maîtresses et 4 ATSEM. Je n’ai que deux enfants mais mon lutin était au jardin des tous petits avec 2 maîtresses et 3 ATSEM. Or, 7 réalisations quand on n’a qu’une semaine devant soi, c’est short. J’ai donc opté pour une solution de compromis, 3 pochettes Juliette, une par maîtresse et 4 pochettes en toile enduite pour les ATSEM.

IMG_5367

La pochette Juliette n’était pas un choix très raisonnable puisque c’était ma première. J’ai été un peu déconcertée sur le montage de la première et j’ai fait quelques bêtises car je ne comprenais pas l’ordre de montage. Une fois réalisée la première, ça a été assez facile. Si les explications sont précises, il faut quand même compter deux bonnes heures de couture par trousse pour le faire soigneusement. Je n’ai fait que deux modifications : je n’ai pas entoilé le tissu extérieur mais je l’ai molletonné pour plus de tenue et de moelleux. Deuxième modification, j’ai surpiqué le rabat extérieur et tout le tour de la pochette. Cela donne une plus jolie finition et permet de positionner correctement la doublure.

Seule difficulté, sur la troisième, lors du repassage final,je me suis aperçue que des coutures avaient lâché sûrement avec un crantage des marges trop court. J’ai donc rouvert la doublure et j’ai recousu proprement les côtés fragilisés. En examinant ces coutures, je n’ai pas fait attention au fer de ma centrale et j’ai fait fondre une pression kam. Gloups! Il était 06h45 du matin… J’ai retiré la pression incriminée et reposé une nouvelle pression et zou !

J’ai réalisé trois modèles différents :

IMG_5364

le premier en natté de coton bleu marine France duval stalla et doublure en liberty Claire Aude, pression Kam vert foncé

IMG_5357

IMG_5358

IMG_5359 (1)

Le deuxième en natté de coton gris pâle cousette et doublure en Liberty Wiltshire, pression Kam bleu jean

IMG_5353

IMG_5355

IMG_5354

le troisième en natté de coton rose pâle cousette et doubure en Liberty Betsy rose givré, pression Kam bleue ciel

IMG_5361

IMG_5362

IMG_5363

Pour les pochettes en toile enduite, c’est plus simple. J’utilise systématiquement mes pinces clover pour éviter les marques d’épingle qui ne partent pas sur la toile enduite. Je n’ai pas bien réglé la tension du fil et laissé une aiguille microtextile. Du coup, les coutures avaient tendance à friser et la toile enduite fine de la doublure avait tendance à gondoler. J’ai augmenté la tension du fil à 5 et posé une aiguille universelle taille 90.

Là aussi, j’ai réalisé quatre modèles différents :

FullSizeRender (1)

FullSizeRender

Petit pan coquelicot rouge pour l’extérieur et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam noire

IMG_5352

IMG_5351

Petit pan Granit bleu ardoise pour l’extérieur et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam bleu jean

FullSizeRender (5)

FullSizeRender (6)

Petit Pan Trèfle Terre rose et Mamzelle Fourmi gris à étoiles blanches pour l’intérieur, pression kam noire

FullSizeRender (3)

FullSizeRender (4)

Mamzelle Fourmi gris à étoiles blanches et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam noire

IMG_5349

IMG_5350

Vous ne rêvez pas, il y en a cinq car j’en ai fait une en plus pour ma maman qui en voulait une, tant que j’étais sur ma lancée.

J’ai fini toutes ces cousettes le dimanche soir vers 22h30 pour les offrir le lundi matin. Je me suis levée aux aurores pour les emballer (et réparer mes bêtises). Elles ont rencontré leurs propriétaires ce lundi matin et j’espère qu’à travers ces petites cousettes maisons, les maîtresses et ATSEM comprendront à quel point je leur suis reconnaissante d’avoir pris soin de mes lutins toute cette année scolaire.

IMG_2816-001

IMG_2818

Les cadeaux de Noël homemade

L’année dernière, mes premières réalisations en couture ont été des trousses doublées sur le modèle des lubies de Louise. Je les avais offertes dans ma famille et la surprise générale avait été de taille tellement j’avais la réputation d’avoir deux mains gauches.

Cette année, j’ai voulu réaliser certains de mes cadeaux moi-même. Ma première idée a été de coudre des snoods réversibles pour femme, un côté doudou pour la chaleur et la douceur et un côté Liberty pour le chic. J’avais testé le tuto de Laisseluciefer en réalisant des petits snoods pour les lutins, doudou/liberty pour Pépette la chouette et double doudou pour mon lutin (plus assez de Liberty voitures).

J’ai donc cherché un coloris qui allait à la fois pour deux brunes dont une à la peau caramel et une blonde. Mon dévolu s’est porté sur le Liberty Wiltshire dans les bleus et noirs, plus original que les traditionnels Betsy ou Capel. J’ai choisi un doudou bleu glacé pour l’autre côté et ai passé commande chez Ma Petite Mercerie, jamais déçue par leur choix et la rapidité de traitement des commandes, sans parler des petits cadeaux bonus. Découpe comprise, la couture s’est révélé assez rapide et j’ai été très vigilante sur les raccords des lignes de couture sur les finitions qui sont impeccs. J’ai tenté la surpiqûre mais franchement avec le doudou, c’est très difficile de coudre droit. J’ai préféré découdre ma surpiqûre et fermer les ouvertures au point invisible à la main, le 24 décembre en début d’après-midi, j’étais large non?

Snoods réversibles doudou et Liberty

Snoods réversibles doudou et Liberty

Deuxième cadeau maison, des paniers réversibles cousus par mes soins et garnis d’épicerie fine par ma maman, un joli cadeau à 4 mains. J’ai réfléchi sur le choix des matières pour que les paniers tiennent tous seuls sans avoir besoin de les thermocoller ou d’ajouter une triplure. J’ai choisi du natté de coton de chez Cousette et du coton enduit Petit Pan, l’association fonctionne très bien et la tenue des paniers est parfaite.

Les deux premiers en gris et bleu ardoise ont été réalisés en suivant le tutoriel de l’atelier de Kitty. Et j’ai été assez déçue du résultat. Le tutoriel n’est pas aussi précis qu’il en a l’air et le problème de la couture des coins du fond est assez épineux : on ne sait pas quand arrêter les coutures pour que les coins soient à la fois propres et bien formés. Enfin, il est très difficile de faire les raccords de couture. Les paniers sont jolis mais je ne suis pas du tout satisfaites des finitions surtout au vu du temps passé !

Paniers réversibles gris et bleus

Un panier garni :

paniers réversibles gris et bleus

Pour la deuxième série, dans les roses, j’ai repris le tutoriel d’Ernest est Céleste et tout de suite, ça a roulé. Je l’avais testé il y a un an mais sans la moindre notion pratique et ça s’était révélé plus compliqué qu’il n’y paraissait. Cette fois-ci, ça m’a paru limpide et en deux heures de temps, les paniers ont été coupés et cousus avec une jolie surpiqûre pour fermer les ouvertures. D’ailleurs, je n’ai pas mis les mêmes couleurs dans la bobine du dessus et la cannette et tout de suite, c’est parfaitement assorti. Il faut dire que le nuancier Gütterman est tellement large que c’est presque impossible de ne pas y trouver son bonheur !

Paniers réversibles

Paniers réversibles

Les surpiqûres :

Paniers réversibles

Paniers réversibles

Maintenant que j’ai fini de jouer les lutins du Père Noël, je vais pouvoir reprendre ma to-do liste et mes encours…