Merci maîtresse!

A défaut de l’été, la fin de l’année scolaire est arrivée. Il fallait donc trouver une idée couture pour les maîtresses et les ATSEM, on oublie souvent ces dernières alors qu’elles prennent également soin de nos lutins. Comme d’habitude, je m’y suis prise un peu à la dernière minute et j’ai cherché des patrons me permettant d’utiliser mon stock.

J’étais très tentée par la pochette Juliette de la maison Victor que Zazacam avait réalisé l’an dernier pour la même occasion mais je craignais de manquer de temps et de molleton pour lui donner de la tenue. J’ai hésité avec la jolie trousse passepoilée de Ernest est céleste mais je n’avais plus de cordon Liberty en stock, j’ai donc écarté ce modèle. Enfin, j’aime beaucoup les petites pochettes doublées en toile enduite selon un patron de Zazacam, un joli résultat qui ne demande pas trop de temps.

Le problème majeur résidait dans le nombre : 3 maîtresses et 4 ATSEM. Je n’ai que deux enfants mais mon lutin était au jardin des tous petits avec 2 maîtresses et 3 ATSEM. Or, 7 réalisations quand on n’a qu’une semaine devant soi, c’est short. J’ai donc opté pour une solution de compromis, 3 pochettes Juliette, une par maîtresse et 4 pochettes en toile enduite pour les ATSEM.

IMG_5367

La pochette Juliette n’était pas un choix très raisonnable puisque c’était ma première. J’ai été un peu déconcertée sur le montage de la première et j’ai fait quelques bêtises car je ne comprenais pas l’ordre de montage. Une fois réalisée la première, ça a été assez facile. Si les explications sont précises, il faut quand même compter deux bonnes heures de couture par trousse pour le faire soigneusement. Je n’ai fait que deux modifications : je n’ai pas entoilé le tissu extérieur mais je l’ai molletonné pour plus de tenue et de moelleux. Deuxième modification, j’ai surpiqué le rabat extérieur et tout le tour de la pochette. Cela donne une plus jolie finition et permet de positionner correctement la doublure.

Seule difficulté, sur la troisième, lors du repassage final,je me suis aperçue que des coutures avaient lâché sûrement avec un crantage des marges trop court. J’ai donc rouvert la doublure et j’ai recousu proprement les côtés fragilisés. En examinant ces coutures, je n’ai pas fait attention au fer de ma centrale et j’ai fait fondre une pression kam. Gloups! Il était 06h45 du matin… J’ai retiré la pression incriminée et reposé une nouvelle pression et zou !

J’ai réalisé trois modèles différents :

IMG_5364

le premier en natté de coton bleu marine France duval stalla et doublure en liberty Claire Aude, pression Kam vert foncé

IMG_5357

IMG_5358

IMG_5359 (1)

Le deuxième en natté de coton gris pâle cousette et doublure en Liberty Wiltshire, pression Kam bleu jean

IMG_5353

IMG_5355

IMG_5354

le troisième en natté de coton rose pâle cousette et doubure en Liberty Betsy rose givré, pression Kam bleue ciel

IMG_5361

IMG_5362

IMG_5363

Pour les pochettes en toile enduite, c’est plus simple. J’utilise systématiquement mes pinces clover pour éviter les marques d’épingle qui ne partent pas sur la toile enduite. Je n’ai pas bien réglé la tension du fil et laissé une aiguille microtextile. Du coup, les coutures avaient tendance à friser et la toile enduite fine de la doublure avait tendance à gondoler. J’ai augmenté la tension du fil à 5 et posé une aiguille universelle taille 90.

Là aussi, j’ai réalisé quatre modèles différents :

FullSizeRender (1)

FullSizeRender

Petit pan coquelicot rouge pour l’extérieur et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam noire

IMG_5352

IMG_5351

Petit pan Granit bleu ardoise pour l’extérieur et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam bleu jean

FullSizeRender (5)

FullSizeRender (6)

Petit Pan Trèfle Terre rose et Mamzelle Fourmi gris à étoiles blanches pour l’intérieur, pression kam noire

FullSizeRender (3)

FullSizeRender (4)

Mamzelle Fourmi gris à étoiles blanches et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam noire

IMG_5349

IMG_5350

Vous ne rêvez pas, il y en a cinq car j’en ai fait une en plus pour ma maman qui en voulait une, tant que j’étais sur ma lancée.

J’ai fini toutes ces cousettes le dimanche soir vers 22h30 pour les offrir le lundi matin. Je me suis levée aux aurores pour les emballer (et réparer mes bêtises). Elles ont rencontré leurs propriétaires ce lundi matin et j’espère qu’à travers ces petites cousettes maisons, les maîtresses et ATSEM comprendront à quel point je leur suis reconnaissante d’avoir pris soin de mes lutins toute cette année scolaire.

IMG_2816-001

IMG_2818

Les cadeaux de Noël homemade

L’année dernière, mes premières réalisations en couture ont été des trousses doublées sur le modèle des lubies de Louise. Je les avais offertes dans ma famille et la surprise générale avait été de taille tellement j’avais la réputation d’avoir deux mains gauches.

Cette année, j’ai voulu réaliser certains de mes cadeaux moi-même. Ma première idée a été de coudre des snoods réversibles pour femme, un côté doudou pour la chaleur et la douceur et un côté Liberty pour le chic. J’avais testé le tuto de Laisseluciefer en réalisant des petits snoods pour les lutins, doudou/liberty pour Pépette la chouette et double doudou pour mon lutin (plus assez de Liberty voitures).

J’ai donc cherché un coloris qui allait à la fois pour deux brunes dont une à la peau caramel et une blonde. Mon dévolu s’est porté sur le Liberty Wiltshire dans les bleus et noirs, plus original que les traditionnels Betsy ou Capel. J’ai choisi un doudou bleu glacé pour l’autre côté et ai passé commande chez Ma Petite Mercerie, jamais déçue par leur choix et la rapidité de traitement des commandes, sans parler des petits cadeaux bonus. Découpe comprise, la couture s’est révélé assez rapide et j’ai été très vigilante sur les raccords des lignes de couture sur les finitions qui sont impeccs. J’ai tenté la surpiqûre mais franchement avec le doudou, c’est très difficile de coudre droit. J’ai préféré découdre ma surpiqûre et fermer les ouvertures au point invisible à la main, le 24 décembre en début d’après-midi, j’étais large non?

Snoods réversibles doudou et Liberty

Snoods réversibles doudou et Liberty

Deuxième cadeau maison, des paniers réversibles cousus par mes soins et garnis d’épicerie fine par ma maman, un joli cadeau à 4 mains. J’ai réfléchi sur le choix des matières pour que les paniers tiennent tous seuls sans avoir besoin de les thermocoller ou d’ajouter une triplure. J’ai choisi du natté de coton de chez Cousette et du coton enduit Petit Pan, l’association fonctionne très bien et la tenue des paniers est parfaite.

Les deux premiers en gris et bleu ardoise ont été réalisés en suivant le tutoriel de l’atelier de Kitty. Et j’ai été assez déçue du résultat. Le tutoriel n’est pas aussi précis qu’il en a l’air et le problème de la couture des coins du fond est assez épineux : on ne sait pas quand arrêter les coutures pour que les coins soient à la fois propres et bien formés. Enfin, il est très difficile de faire les raccords de couture. Les paniers sont jolis mais je ne suis pas du tout satisfaites des finitions surtout au vu du temps passé !

Paniers réversibles gris et bleus

Un panier garni :

paniers réversibles gris et bleus

Pour la deuxième série, dans les roses, j’ai repris le tutoriel d’Ernest est Céleste et tout de suite, ça a roulé. Je l’avais testé il y a un an mais sans la moindre notion pratique et ça s’était révélé plus compliqué qu’il n’y paraissait. Cette fois-ci, ça m’a paru limpide et en deux heures de temps, les paniers ont été coupés et cousus avec une jolie surpiqûre pour fermer les ouvertures. D’ailleurs, je n’ai pas mis les mêmes couleurs dans la bobine du dessus et la cannette et tout de suite, c’est parfaitement assorti. Il faut dire que le nuancier Gütterman est tellement large que c’est presque impossible de ne pas y trouver son bonheur !

Paniers réversibles

Paniers réversibles

Les surpiqûres :

Paniers réversibles

Paniers réversibles

Maintenant que j’ai fini de jouer les lutins du Père Noël, je vais pouvoir reprendre ma to-do liste et mes encours…

Une jolie trousse de rentrée

Oui, je suis un peu trrèèss en retard pour vous présenter cette petite cousette de rentrée. J’ai trop peu de temps pour la couture entre mon nouveau job et la découverte d’une nouvelle ville..

Trousse

Voici, une petite cousette de rentrée réalisée grâce à un joli tuto des Lubies de Louise. Comme toujours, le pas à pas est super bien fait avec plein de photos. J’ai démarré avec un de ses tutos alors j’ai toujours plaisir à découvrir ses tutoriels et ses réalisations. Et tout roule, comme d’habitude ! J’ai thermocollé l’envers des tissus pour que la trousse ait de la tenue, j’avais choisi du coton classique.

trousse

Je n’ai rajouté qu’une modification, des surpiqûres le long de la fermeture éclair pour bien positionner la doublure :
trousse surpîqûres

Cette petite trousse, cousue en première étoile coloris litchi, était destinée à la rentrée de Pépette la chouette. Nouvelle école, nouveaux copains, je voulais qu’elle se sente en confiance avec de jolies affaires, j’avais d’ailleurs cousu son cartable. J’étais très fière de cette trousse avec ses jolis angles et son beau volume, les fournitures demandées rentraient pile dedans… Mais, oui, vous avez bien entendu il y a un mais… La maîtresse ne voulait pas de trousse… Alors je me suis inclinée et je l’ai rangée pour la prochaine rentrée !

IMG_2065

Une rentrée en Mavada

Première rentrée à l’école pour mon lutin, je lis minutieusement la liste des fournitures et que vois-je ? Un cartable! Ni une ni deux, je décide de me lancer et de le coudre. J’avais peu de temps devant moi, reprise du boulot oblige, et très envie que ce soit bien réussi. J’ai donc décidé de faire l’acquisition du livres Cartables et Sacs à dos de la Petite cabane de Mavada. Et bien, j’ai été ravie, tout est très bien expliqué et des photos explicitent chaque étape, un trésor quand on n’a jamais cousu de sacs ou d’accessoires.

Un petit tour sur le site de Ma Petite Mercerie pour de l’enduit Robert Kaufman et de la gabardine de coton, et sur celui de Mamzelle fourmi pour les boucles de cartable, elle a tout, c’est fantastique!

Cartable Baleines

J’ai choisi le modèle Hermione, classique et efficace. J’y suis allée tranquillement, angoissée à l’idée de rater ce premier cartable. En prenant mon temps et en lisant attentivement chaque étape de couture, ça s’est super bien passé. J’ai eu des sueurs froies en cousant du scratch à la place des attaches cartables, l’idée étant de lui permettre de pouvoir s’en servir tout seul. Ma logique n’a pas trop mal fonctionné sur ce coup-là (coup de génie ou de chance?) Le seul moment un peu difficile a été la couture des bretelles avec l’insertion des boucles coulissantes, heureusement que Zazacam m’avait prévenue. Sur ce coup-là, c’est mon cher et tendre qui a tout positionné, il a la logique de représentation dans l’espace (moi clairement non).

Cartable Baleines, les bretelles

Et arrivée à la fin, j’étais ravie. Non seulement, je le trouve magnifique (en toute objectivité bien sûr) mais en plus, j’ai pris beaucoup de plaisir à le coudre. La taille est parfaite, les bretelles réglables comme les grands et le passepoil donnent un côté bien fini super agréable, et j’adore la grande poche arrière, fermée par une pression kam.

Les scratchs du devant et du rabat, bien pratiques pour les petites mains et pour les mamans en retard le matin :

Cartable Baleines, les scratchs du rabat

Cartables Baleines, les scratchs du devant

La poche à pression (coloris bleu jean) :

Cartable Baleines, poche pressionnée

L’étiquette personnalisée, il faut bien revendiquer sa cousette !

Cartable Baleines, étiquette personnalisée

Evidemment, Pépette la chouette, qui ne voulait pas de cartable, en a voulu un. Elle a donc choisi ses tissus pour éviter le « Non maman, j’avais dit rose et celui-là, c’est un rose moche et je n’en veux pas« , qu’on a toutes connue une fois la cousette fièrement présentée à sa future propriétaire. De l’enduit Petit Pan (rien que ça), du passepoil rose brillant et j’ai choisi une doublure en coton fuschia, toute simple, acheté sur un coup de tête chez Myrtille, il y a quelques mois.

Cartable Petit pan

Sur le deuxième, le challenge a été de taille, juste deux soirées pour coudre. J’ai essayé de rester bien concentrée car c’est comme ça qu’on fait des bêtises. Bon, j’en ai fait quelques unes mais j’ai pu les rattraper (genre laisser les aiguilles tenant les bretelles cousues entre la doublure et l’extérieur). Malgré ce timing serré, le cartable a été fini la veille de la rentrée et là, horreur, je relis la liste des fournitures et je vois indiqué en gras, souligné PAS DE CARTABLE…

Evidemment, on l’a quand même mis le premier jour parce que Pépette la chouette l’adorait et qu’après un déménagement, une rentrée dans une nouvelle école, la confiance en soi de la jeune fille était importante. Et, j’ai réalisé que beaucoup d’enfants en portaient, la seule limite étant que le cartable reste sur la patère devant la classe, ouf!!!

Cartable Petit Pan de dos

Le joli passepoil rose irisé :

Cartable Petit Pan, détail du passepoil

Je suis ravie de ces deux cartables, j’ai pris beaucoup de plaisir à les coudre, merci La petite cabane de Mavada, et franchement, je suis trop fière de les voir sur les dos de mes loulous le matin! J’aurais bien embrayé sur la housse d’ardoise mais la maîtresse a stoppé mes ardeurs, me disant qu’elle n’en voulait pas… L’année prochaine peut-être ?

Bienvenue à Gabriel !

Il y a quelques mois, une amie m’a annoncé qu’elle attendait un petit garçon pour début juillet. J’ai évidemment décidé de coudre un cadeau personnalisé mais j’ai laissé traîné me disant que j’étais laaaarge sur le temps. Et poum, est arrivé le texto annonçant la naissance d’un petit Gabriel et il fallait vraiment que je me mette au boulot.

Comme elle a déjà une petite fille, un cadeau utile et orienté garçon m’a semblé être la solution. J’ai donc farfouillé dans mon stock et retrouvé un grand coupon d’éponge écru, des chutes de Liberty Cars bleu (la housse de coussin de mon lutin) et du biais assorti.

tissu-liberty-cars-bleu-clair

Et me voilà partie pour une cape de bain suivant le patron de Ma petite couture (enfin acheté d’occasion sur Amazon après des semaines passées à le guetter).

Après la découpe de la cape, j’ai vu qu’il me restait assez pour un bavoir assorti. J’ai donc osé le bavoir bordé de biais à cheval, j’en avais un peu assez des réversibles tissu et éponge. Et bien, j’y ai passé du temps pour que ce soit réussi, le biais liberty glisse facilement alors j’y suis allée doucement et j’ai régulièrement usé du découd-vite pour que les coutures soient jolies. Et une fois bordé le bavoir, je me suis dit qu’il manquait de fantaisie. Alors là, soyons folles, j’ai tenté l’appliqué. Ne me demandez pas pourquoi mais ça me faisait super peur.

J’ai cherché un gabarit sur pinterest, coupé mon tissu, thermocollé avec de l’entoilage non tissé et hop couture, après une petite révision sur le site de L’étoile de coton sur le point à utiliser pour les appliqués. Et zou ! J’étais tellement fière de moi que j’ai immédiatement récidivé sur la capuche de la future cape de bain. Une petite pression kam bleu jean et voilà un bavoir de luxe.

appliqué voiture bavoir

appliqué voiture cape de bain

J’ai du attendre quelques jours avant de finir car il ne me restait plus assez de biais pour border l’intégralité de la cape de bain mais la suite s’est passée sans encombre, si ce n’est la patience et la minutie pour le biais à cheval (et beaucoup d’aiguilles avant de piquer)!

ensemble naissance appliqué voiture

cape de bain appliqué voiture

bavoir appliqué voiture

pression bavoir appliqué voiture

L’ensemble rend très bien et la cape de bain est immense, elle va pouvoir accompagner le petit bonhomme sur un petit bout de chemin !

Mariage breton

Ma tante et son compagnon annoncent leur mariage, en Bretagne, dans un endroit paradisiaque, chouette ! Dress code : en blanc pour les filles, jean et haut blanc pour les garçons. Soit. Il me reste donc à trouver l’inspiration.

Initialement, je voulais coudre une Mistral de Aime comme Marie, j’adore le décolleté du dos, si féminin. Seulement voilà, ma première version n’a pas été une réussite. La coupe ne me convient pas vraiment, la couture entre le haut et la jupe est trop haute pour moi, et avec les fronces, ça me donne une allure de Mamma italienne qui sort d’un très (trop) gros repas.

J’ai looonnngggguuueeement réfléchi et décidé de bidouiller un patron en conservant le décolleté du dos. J’ai donc redessiné légèrement les emmanchures, rajouté des pinces et évasé la robe en prenant les mesures d’une tunique que j’adore. Seulement, cette tunique est en viscose et ma robe en lin biologique (Ma petite mercerie) et je n’ai pas pensé à la différence de tissu (c’est ça de jouer aux apprenties sorcières). Du coup, elle manque légèrement d’aisance aux hanches compte-tenu de la doublure notamment et j’ai gagné 15 jours de régime pour aider tout ça… Plus facile de se mettre au régime que de recoudre une robe pour 1 cm de chaque côté…

robe lin écru

robe lin écru

robe lin écru

(Note pour plus tard, arrêter de mettre les mains sur la taille pour les photos)

Bon, je l’ai portée avec plaisir (et fierté) au mariage, je la trouve très élégante. Et pour ne rien gâcher, j’ai taillé dans les chutes du lin (d’une très belle qualité) une pochette assortie avec une anse selon le tuto de Elm Street Life, accessoirisée avec 3 petits chats dorés thermocollants Madame Mademoiselle pour être assortie à ma poupette. D’ailleurs, parlons de sa tenue!

pochette en lin écru width=

les chats dorés madame mademoiselle width=

Une robe blanche pour ma fille, en Bretagne, sur une île, avec des plages, de l’herbe, du sable… Bref une robe qui ne sera blanche qu’une fois enfilée et dans l’heure qui suivra… J’ai donné le choix à la jeune fille qui a opté pour une Marcelle rallongée (première version ici). Un grand coupon de jersey blanc Les coupons de Saint Pierre, les trois petits thermocollants et du fil de toute les couleurs (j’ai bien galéré d’ailleurs car c’est pour broder et non pour coudre)… Robe adoptée sur le champ par Pépette la chouette et rangée jusqu’au mariage par la couturière…

marcelle aux chats

Les coutures au fil multicolore, commande expresse de Pépette la chouette :
coutures au fil multicolore

Impossible de la prendre en photo au mariage, elle s’amusait trop !
marcelle aux chats

Et je ne vous dis pas la fierté de la voir aussi jolie sur les photos ! Je vous l’accorde, je n’ai gâté que les filles sur ce coup-là, mais je ne me sens pas encore capable de coudre les chemises pour mon amoureux et mon lutin… Au prochain mariage peut-être ?

Range aiguilles à tricoter

J’ai eu le coup de foudre pour ce liberty Sandy Ray qui me rappelait la Bretagne des vacances de mon enfance. Dès que je l’ai vu, j’ai voulu l’utiliser pour un projet pour ma mère. Seulement, c’était un de mes tous premiers projets et je n’ai pas osé me lancer dans une cousette technique.

Liberty-Fabric-Sandy-Ray-i1

En feuilletant le livre de Aime comme Marie, prêtée par une amie, j’ai vu ce range aiguilles à tricoter. C’était parfait ! Ma mère est une spécialiste du tricot. Depuis toute petite, je l’ai toujours vue avec ses aiguilles et son sac à ouvrage.

Je me suis donc lancée patiemment. Le tracé régulier des rangées pour les aiguilles m’a demandé beaucoup de temps pour que toutes les lignes soient bien parallèles. Et leur couture s’est révélé être une excellent exercice pour apprendre à coudre droit.

Le range aiguilles déplié

unnamed

Le détail du motif

unnamed (1)

Au final, j’aime beaucoup le résultat. Et j’étais fière (comme une enfant à la fête des mères avec son collier de nouilles) de lui offrir cette cousette !

unnamed

Des trousses de luxe

Quand j’ai acheté ma machine à coudre, mon premier projet a été la couture d’une trousse suivant le super tuto offert par Louise du site Les lubies de Louise. Un vrai trésor, bien expliqué, bien illustré, le rêve pour une grande débutante qui regarde sa machine avec perplexité !

unnamed (4)

J’en ai réalisé quelques unes pour Noël (premiers cadeaux home made euhhh depuis l’école et les colliers de nouilles de la fête des mères) et récemment, regardant des chutes de liberty, de batiste france duval stalla ou atelier brunette, j’ai décidé de réattaquer les trousses. Un petit peu d’entoilage et le tour est joué !

Liberty marin, doublure première étoile coloris caviar et fermeture éclair Tissus Myrtille Nantes :
unnamed (3)

Batiste France Duval stalla, doublure première étoile coloris caviar et fermeture éclair Tissus Myrtille Nantes :
unnamed (2)

Tissu Bulles Petit pan, doublure première étoile coloris caviar et fermeture éclair Tissus Myrtille Nantes :

unnamed (1)

unnamed

Des cadeaux home made qui font toujours plaisir !