Festival de Milos

J’achète rarement de patron pour enfants, utilisant à fond les magazines Ottobre que j’ai achetés. J’ai pourtant craqué sur le patron du débardeur Milos des p’tits doms. Et je n’ai pas du tout regretté mon achat! Ce patron qui offre deux variantes est vendu avec plein de bonus et d’explications au top. Et en plus il est mixte, que demande le peuple!

L’an dernier, ma princesse a mis en boucle un débardeur dos nageur acheté dans le commerce pour son spectacle de gym. J’ai tout de suite testé la version dos nageur et robe toute simple pour faire une chemise de nuit. Lors d’une de mes grosses commandes chez Mamzelle fourmi, j’ai reçu un coupon d’un mètre de jersey blanc ajouré en cadeau. C’était exactement ce qu’il me fallait pour cette chemise de nuit d’été. J’ai laissé la jeune fille choisir la couleur du bord côte et selon le point de vue, c’est la chemise de nuit de la Schtroumpette ou de l’Olympique de Marseille.

Le fit en 8 ans est parfait pour elle (cela correspond à sa taille dans le commerce). J’ai calculé les bandes de bord côte avec Coudre le stretch. Ma difficulté est venue de la largeur trop juste de mes bandes (4 cm). Pour des encolures rabattues, je suis plus à l’aise avec 5 cm. Ce n’est pas parfait mais cette chemise de nuit fera le job surtout pour une saison rapide comme l’été.

Robe Milos

Elle est parfaite pour danser…

Robe Milos

Et faire le clown 😉

Robe Milos

Robe Milos

Pour mon lutin, j’ai découpé le débardeur en 4 ans et il ne durera pas très longtemps. La prochaine fois, je ferai du 6 ans sans marges de couture je pense. Il me restait un coupon d’un beau jersey bleu pétrole, déjà utilisé ici. Et comble du bonheur, j’avais le bord côte parfaitement assorti. J’ai réalisé une encolure et des emmanchures relevées et je suis assez satisfaite du résultat.

Pour compléter son pyjama d’été, j’ai cousu un short Aime comme Morganours. J’ai supprimé le biais à cheval en bas du short et retracer sa ligne pour faire un ourlet classique. Ce modèle a déjà fait ses preuves ici ou ici, du coup, je n’ai pas pris trop de risque de ce côté là.

J’ai enfin dynamisé ce pyjama avec des flexs découpés à la scanncut, des silhouettes lego star wars. Autant vous dire que j’ai eu un succès fou et que j’ai du négocier pour ranger le pyjama dans la valise des vacances.

débardeur Milos

débardeur Milos

débardeur Milos

débardeur Milos width=

Enfin, j’ai coupé, à la demande exceptionnelle de la jeune fille, une nouvelle robe débardeur Milos dans un jersey tout doux de chez Mamzelle fourmi, déjà utilisé pour un tee shirt pour moi. Il est très facile à travailler et j’ai réalisé des encolures et emmanchures rabattues. J’ai été plus doucement dans le dos nageur pour coudre les bandes à la surjeteuse et je ne regrette pas, cela donne un résultat très propre.

Robe Milos

Robe Milos

Robe Milos

Robe Milos

Et voilà un patron déjà bien rentabilisé avec trois versions cousues en quelques jours. Et j’ai encore plein de projets pour Milos mais ce sera sûrement pour l’été prochain 😉

Débardeur Milos

Morganours libre et lego

Aime comme Morganours est un kit de patron pour enfants avec des basiques : sweat-shirt, short et jogging de 4 à 14 ans. Je l’ai acheté l’an dernier et je ne regrette pas du tout. Il est bien rentabilisé et ses modèles sont mixtes et utilisés pour mes deux lutins. Lors des soldes, j’ai acheté du sweat bleu pétrole envers minkee dans l’idée d’en faire un Morganours pour mon lutin. Voyant que son stock de pulls et sweat à sa taille baisse et que les températures restent fraîches, j’ai attaqué.

J’ai taillé du 4 ans avec marges de couture et choisi un bord cote bleu vif pour contraster avec le bleu pétrole. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, j’ai utilisé les outils de calculs de coudre le stretch et il n’y a pas eu de problèmes, en dehors des caprices de ma surjeteuse, une vraie diva ces derniers jours!

Ensuite, je l’ai décoré. J’avais vu sur instagram une customisation sur les lego qui me plaisait bien et c’était parfait, on venait d’aller voir le dessin animé batman lego. Je l’ai tout bêtement modifiée à ma sauce. J’ai cherché une image de lego utilisable facilement à la scanncut et en suite le texte qui allait bien. J’ai eu un peu de mal pour équilibrer les lettres, la lettre « g » fausse tout, c’est mon amoureux qui a trouvé. Après l’étape de la découpe, je n’ai eu qu’à fixer le tout à la centrale vapeur et voici le résultat!

texte

Les photos ne sont pas géniales mais il a fallu négocier lonnnngggttteeemmmpsss pour les faire :

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

J’aime beaucoup ce petit sweat shirt et mon lutin aussi. Il m’a sauté au cou en criant « maman tu es zéniale » rien que pour ça, je l’adore ma cousette! Sur une prochaine version, je ferai comme pour sa soeur, je réduirai de 3 bons centimètres la longueur des manches. S’il est un peu grand, il lui fera plus longtemps 😉

Un morganours pour ma cavalière

Depuis qu’elle est toute petite, pépette la chouette est fascinée par les poneys et les chevaux. C’était une vraie surprise car aucun de nous deux n’est cavalier. Et au fil des années, sa passion s’est confirmée. Depuis un an et demi, elle fait du poney et adore ça, une cavalière de choc qui monte des doubles poneys, galope, trotte comme une chef!

Lors de mon gros craquage chez mamzelle fourmi, je n’ai pas résisté au sweat gris chiné envers minkee vert pâle avec imprimé chevaux pailleté vert pâle. C’était pour elle! Lorsque je lui ai montré le coupon, elle était emballée. J’aurais bien fait une tunique un peu longue mais la demoiselle est dans une phase sans robe et sans jupe, elle voulait un sweat shirt et c’était non négociable. J’ai traîné quelques jours et j’ai lu le billet de Tasticottine sur la salopette cousue pour sa fille. J’ai bien rigolé sur le coup et j’ai fait mon mea culpa, ma princesse attendait son sweat pour maintenant.

Aime comme Morganours

Je suis donc partie sur le Morganours de Aime comme Marie, déjà testé ici. J’ai à nouveau fait du 8 ans sans marges de couture et j’ai raccourci les manches de 3 cm, elle les roule tout le temps sur le premier car elle les trouve trop longues. Comme la dernière fois, j’ai calculé la longueur des bandes de bord côte en fonction des préconisations de Marie Poisson et ça a roulé nickel. J’avais justement du bord côte vert pâle en stock.

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

Finalement le plus long, ça aura presque été de couper les pièces du patron et de régler la surjeteuse. Après le sweat se monte en une petite heure à coup de surjeteuse. Une fois les chaînettes de fil rentrés, un petit tour au lave linge et hop la jeune fille avait un nouveau sweat. Essayé, adopté!

Aime comme Morganours

Tous en pyjama !

Après le succès du pyjama vroum, très souvent porté par mon lutin, j’ai eu envie de coudre d’autres pyjamas pour enfant. C’est du boulot certes mais ça permet de choisir des chouettes tissus et ce sont des coutures utiles, vite rentabilisées. J’ai proposé à ma mère pour Noël de faire un cadeau à mains pour mes deux loustics et leur cousin (leur cousine est trop petite, je ne tente pas le pyjama de bébé). Elle offrait les tissus et je réalisais les pyjamas. Marché conclu, j’ai tout de suite pensé à la panda love fabrics. Ils ont des jerseys et molletons hyper jolis et originaux.

Pépette la chouette a choisi un jersey plein de peps, blanc avec des nuages de toutes les couleurs.

la pluie la panda love fabrics

Ma mère a choisi un jersey marin pour mon neveu qui a une passion pour les baleines.

Jersey marin La panda love fabrics

J’avais choisi un premier jersey pour mon lutin mais le temps que je passe commande, il n’y en avait plus. Je me suis rabattue sur un molleton vert pâle avec des renards, une merveille à porter à mon avis.

Molleton renards la panda lova fabrics

Côté patron, sans hésitation, je me suis tournée vers ottobre. J’ai repris le modèle smart guitars pour le tee- shirt et le modèle de jogging three pieces pour le bas, dont j’ai juste supprimé la poche ventrale. Le montage est assez simple, seule difficulté comme d’habitude, la gestion du bord côte à l’encolure, aux bracelets de manche et aux bracelets de cheville. Je progresse mais ça n’est jamais totalement parfait.

Le haut :
Smart guitars

Le bas :
Three pieces

Le montage de la ceinture du pantalon n’est pas évident à maîtriser. Il faut créer une coulisse avec un repli marqué au fer à repasser, épingler l’élastique aux quatre quarts du tour de taille et ensuite créer la coulisse en cousant son rebord ainsi que l’élastique tiré à fond. J’ai enchaîné les trois d’affilée et j’avais super mal à la main à force de tirer sur l’élastique. Cette technique nécessite de prendre le coup de main mais assure de bien répartir l’élastique, les fronces et d’empêcher l’élastique de vriller à l’intérieur de la coulisse, bref, le top !

pyjama la panda love fabrics

8

Un petit thermocollant Madame Mademoiselle pour distinguer le devant du derrière :

5

fullsizerender-3

Les ourlets des tee shirts sont cousus comme d’habitude à l’aiguille double et avec du fil mousse dans la canette. Le surplus de couture intérieur est ensuite coupé au ciseau à ras de la couture.

pyjama la panda love fabrics

J’ai pas mal traîné sur cette couture. Les journées étaient très chargées au boulot et j’avais peur de faire des bêtises irréparables à la surjeteuse. Au final, j’aime beaucoup ces trois pyjamas qui ont du peps. Ils sont tous doux et avec des imprimés plus originaux que dans le commerce. Les trois cousins les ont trouvé sous le sapin de Noël et mes lutins les ont aussitôt adoptés :-)

Pyjama la Panda Love fabrics

Les deux font la paire !

Tout est parti de mon envie de me coudre un nouveau moelleux dans le jersey ajouré France Duval Stalla acheté au CSF l’an dernier. Horreur, je n’avais pas de fil assorti ! Je suis donc partie m’acheter du fil et j’avais emmené mes lutins avec moi. Le magasin venait juste de recevoir de très jolis molletons tout doux sur l’envers et mes lutins ont flashé sur le même coupon. C’est tellement rare qu’ils me réclament des cousettes, que j’ai acheté 2 mètres de ce tissu (oui, je sais, je suis faible).

img_6653-001

Pépette la chouette voulait un sweat tout simple, sans capuche et sans fermeture éclair. J’avais commencé à éplucher mes numéros de La Maison Victor et Ottobre quand je me suis rappelée du kits de patron pour enfants Aime comme Morganours. Le modèle de sweat shirt est tout simple et c’est exactement ce qu’elle voulait. La jeune fille sachant précisément ce qu’elle veut, j’ai jugé plus sage de lui faire choisir la couleur et elle a choisi du jaune qui pique les yeux! C’était dit, j’allais coudre le sweat de Punky Brewster :-)

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

J’ai découpé du 8 ans. Elle met du 7 ans ou du 8 ans selon les marques et je voulais qu’il fasse tout l’hiver. Je n’ai rencontré qu’un seul problème, la taille des bandes de bord côte. J’ai commencé à coudre l’encolure quand je me suis rendue compte que clairement, la bande de bord côte était trop longue et que j’avais à peine besoin de l’étirer. J’ai donc décousu cette encolure (en pestant parce que c’était cousu à la surjeteuse). J’ai ensuite changé pour un ratio à 0,8 que j’ai appliqué aux poignets de manche et à la ceinture. Ce bord côte vitaminé acheté chez la Panda love fabrics est tellement extensible qu’il aurait supporté 0,7 à mon avis.

C’est la tenue parfaite pour son concert de air guitar :-)

Aime comme Morganours

Après ce petit réglage, tout a roulé impec et en une petite après-midi, la jeune fille était la propriétaire de son nouveau sweat. Il est un peu grand mais il lui plaît et j’aime beaucoup l’allure qu’il lui donne. Et je l’avoue, je n’étais pas emballée par son choix de couleur pour le bord côte mais au final cela donne du pep’s à son son sweat et c’est tout à fait son style.

Aime comme Morganours

Mon lutin voulait un sweat-shirt zippé à capuche. Je me suis donc lancée dans le sweat Stevie de La Maison Victor. Si l’envers du tissu n’avait pas été aussi doux, j’aurai sûrement cherché à le doubler. Pour le coup, ça m’a semblé dommage car il ne profiterait pas de ce côté doudou si agréable. Une copine venait juste de le coudre pour son fils et elle m’a indiqué qu’il taillait bien. J’ai donc découpé du 4 ans avec du bord côte noir (Mamzelle fourmi) choisi par la bestiole en personne et du jersey noir pour la doublure de la capuche (les coupons de Saint Pierre dans les chutes de ma basic 3).

Alors la découpe du patron m’a pris un peu de temps parce qu’il y a pas mal de repères à reporter. D’ailleurs, sur le noir, je n’ai pas reporté les repères tout de suite. La craie blanche, ça s’efface très vite. J’ai donc laissé ces pièces épinglées au patron en décidant d’ajouter des faufils orange fluo au fur et à mesure de la couture.

Première étape difficile, les poches prises dans la couture, c’est la première fois que j’en cousais. J’ai bien essayé de faire des raccords motifs mais je n’ai pas une logique géométrique et après plusieurs essais j’ai abandonné, n’arrivant pas à faire coller les raccords en respectant le droit fil. J’avoue avoir été souvent perplexe devant les explications et les schémas de montage. Ils ne correspondent malheureusement pas à ma logique et il m’est arrivé de préférer la machine à coudre à la surjeteuse pour éviter les drames lorsque je n’étais pas trop sûre de moi.

Sweat Stevie

Après la couture des poches, le reste du montage a été sans difficulté jusqu’à la couture de la fermeture éclair. J’avais beau avoir bien posé mes repères et les rubans de la fermeture en les respectant, un des rubans s’est décalé durant la couture grrr. Je l’ai donc bâti au fil orange fluo (mon fil préféré pour le bâti, facile à repérer et à enlever après la couture.). En plus, je n’avais rien compris aux schémas et j’ai dû appeler l’homme à l’aide pour bien positionner les pièces.

img_6851

Troisième écueil, la couture du biais d’encolure. Alors là, j’ai pesté, décousu à plusieurs reprises jusqu’à un joli résultat. La notice de montage indique que le biais doit aller jusqu’à la moitié des pièces de parementure de fermeture éclair. seulement, en faisant comme ça, on a plusieurs centimètres non cousus. Je n’avais pas osé écouter mon instinct qui me soufflait de prolonger le biais jusqu’aux rubans de fermeture éclair et bien j’aurais dû me faire confiance. J’ai tout décousu et laisser le lutin choisir un autre biais (le biais jersey gris parfait utilisé pour la première couture était coupé trop court grrr). Vous noterez son bon goût, il a choisi du France Duval Stalla :-) Une fois qu’on a compris le montage, cette encolure est très propre.

Sweat Stevie

Et enfin, le montage de la ceinture, là, je n’ai rien compris mais rien du tout, d’ailleurs je l’ai cousue… Trois fois ! (heureusement que je ne l’ai pas cousue à la surjeteuse). On s’est penché sur le problème avec l’homme et lui non plus ne comprenait rien. J’ai finalement appelé au secours Léna. Grâce à sa photo, j’ai enfin compris comment positionner mes pièces et j’ai pu finir cette cousette. Pour bien fixer les parementures qui ne sont pas prises dans les coutures, j’ai surpiqué le long de la fermeture éclair avec des fils ton sur ton pour qu’elle reste discrète.

img_7347

Vous l’aurez compris, ce sweat Stevie aura été mon rocher de Sisyphe cette semaine. C’est simple, le Morganours de Pépette la chouette a été une cousette rapide du dimanche après-midi et le sweat de mon lutin une cousette compliquée sur toute une semaine. Bon, il n’est pas raté et mon lutin l’aime beaucoup (c’est bien le principal). Encore une fois, je me dit que les sweat shirts doublés ne sont plus compliqués qu’au premier abord. Le prochain sera sûrement une version doublée…

Et une fois ce projet fini, j’ai découvert le joli concours, les deux font la paire sur Thread And Needles. Du coup, avec cette modeste contribution, j’y participe juste pour le fun. Et les lutins ont gagné le droit de faire une deuxième séance photo ensemble (le lutin s’y prêtant plus gracieusement que Pépette la chouette).

Les deux dont la paire

les deux font la paire

Les deux font la paire

Les deux font la paire

Il me reste un joli coupon de ce tissu (j’ai joué à tétris pour couper les pièces du sweat Stevie) et une Aime comme Mini verra sûrement le jour pour moi d’ici quelques temps :-) En attendant, je n’ai toujours pas cousu mon Moelleux moi !

Les soucis, on les règle la nuit

Je dois bien le reconnaître, sur ce coup-là, j’ai explosé mon délai de réalisation. Tout est parti d’un costume réalisé par ma copine Léna pour sa fille, le dit costume étant celui de Gluglu un des personnages des pyjamasques. C’est un dessin animé assez sympa avec des enfants qui deviennent des super héros grâce à des pyjamas magiques (si j’ai bien tout compris). Ma fille a adoré le costume et le dessin animé. Forcément, elle m’en a demandé un et… son frère aussi !

Pour celles qui ne connaissent pas, je vous présente les pyjamasques !
les-pyjamasques_100463038_1

les pyjamasques

Pépette la chouette voulait le costume de Gluglu :
carte-gluglu

Léna m’a prêté le patron et j’ai traîné… Je ne trouvais pas le courage de m’y atteler alors je me suis longtemps dit que ce serait le prochain projet. Première tentative cet été, je me rends compte qu’il me manque 20 cm de tissu sur mon coupon. J’ai racheté du jersey vert kiwi pour le corps et sapin pour les décorations (Mamzelle Fourmi) et j’ai encore laissé traîné, je sais, c’est mal! Et d’un coup, j’ai attaqué le plus facile, celui de ma fille pour lequel j’avais un patron.

Début de découpe, ça me paraît peu large même pour mon allumette… Vérification, il faut ajouter les marges de couture, 1,5 cm de chaque côté, ceci explique cela… Je redécoupe donc et ajoute des pattes de boutonnage dans le dos selon le conseil de Léna. Il est en effet impossible de couper au pli le devant et le dos si on respecte le droit fil. J’ai donc ajouté de chaque côté une bande de 4 cm de largeur sur 35 cm de longueur que j’ai replié en deux avant de piquer. J’ai ensuite cousu du scratch de chaque côté de ces demis dos (plus facile à manipuler que des fermetures éclairs). Bon, pour le fun, j’ai cousu les deux sur l’extérieur avant de comprendre que pour fermer correctement, il en fallait un à l’intérieur et un à l’extérieur.

J’ai tout monté à la surjeteuse, y compris l’encolure. Là, je me suis un peu plantée, j’ai mal positionné la bande au début et le couteau en a coupé un peu, du coup ça manque de régularité dans le dos… Ceci étant, la jeune fille n’est pas exigeante côté finition et ça fait le job. Deuxième gros écueil, le raccordement des deux demis dos après le scratch. J’aurais du bâtir… Et flemme oblige, je ne l’ai pas fait. J’ai mal positionné un des côtés et paf, un petit bec :-( Impossible de rattraper ça d’autant plus que c’était monté à la surjeteuse. J’ai voulu découdre mais clairement cela aurait trop fragilisé la couture. J’ai donc décidé d’assumer ce petit bec. Ce n’est pas joli mais ce n’est pas non plus monstrueux et puis bon, je n’avais pas de tissu pour recommencer!

Evidemment, j’ai rajouté une petite queue, comme pour le vrai gluglu, un triangle isocèle cousu à la machine à coudre pour le coup et rembourré avec de la bourre à coussin. Je l’ai pris dans la couture du bas du dos et zou galinette. Pour le reste, rien de spécial, montage à la surjeteuse et ourlet classique à l’aiguille double avec du fil mousse dans la cannette.

J’ai utilisé le patron du masque qui a clairement la forme de spiderman et l’ai agrémenté de triangles isocèles vers sapin, également rembourrés pour donner du volume, un petit coup d’ourlet et zou…

les pyjamasques

les pyjamasques

Mon lutin voulait quant à lui le costume de Yoyo :
carte-yoyo

J’ai ensuite réfléchi avant d’attaquer le costume de mon lutin, et pour cause, là, je n’avais pas de patron ! J’ai décalqué le legging Viola et le polo Paco, deux patrons de la maison victor en 4 ans. J’ai pris les mesures qui me paraissaient essentielles directement sur la bête : longueur des bras, longueur des jambes, longueur encolure entre jambes etc. Ensuite, j’ai attaqué l’adaptation sauvage des patrons pour en faire des combis. J’ai commencé par enlever la marge d’ourlet pour le polo ainsi que celle correspondant à la coulisse de l’élastique du legging. Puis, j’ai réduit proportionnellement jusqu’à arriver à la longueur encolure entrejambe et encolure entrefesse de mon lutin + 4 cm pour prévoir les marges de couture et de l’aisance suffisante pour gigoter dedans. Evidemment, j’avais posé le patron de la combi de sa grande soeur pour avoir une idée de l’angle entre les jambes et le buste. J’ai ajouté une patte de boutonnage plus simple, deux bandes de 2,5 cm de large avec un arrondi en bas permettant de replier sur l’intérieur. J’ai légèrement redessiné les jambes pour respecter les proportions du patron original. Et ensuite, soyons folle, j’ai découpé dans un beau jersey bio couleur blueberry que j’aurais bien gardé pour moi (Encore Mamzelle Fourmi).

Cette fois-ci, j’ai renforcé avec une vlieseline légère mes pattes de boutonnage et cousu le strach (deux fois le même côté du scratch pour vérifier si je suivais). Pour le coup, j’ai voulu m’assurer que le bas du dos serait propre. Clairement, mes pattes de boutonnage sauvage manquaient de précision car ce n’était pas nickel. J’ai bâti à la main puis cousu à la machine mais cela créait des pinces très moches. Après plusieurs tentatives, j’ai bâti proprement puis surpiqué à la machine. Alors oui, ça se voit mais c’est propre et c’est ce que je voulais.

J’ai été très minutieuse pour l’encolure. Encore une fois, j’ai suivi à la lettre les conseils de « Coudre le stretch ». J’ai contrôlé l’élasticité de mon jersey et appliqué sa méthode de calcul. J’ai fait attention à ne pas couper à la sauvage ma bande d’encolure et elle est presque parfaite (j’ai fait une reprise à la machine à coudre à un endroit).

Pour la cagoule, j’ai imprimé le gabarit papier pour faire des masques sur Internet que j’ai repris pour en faire une cagoule. J’ai ajouté des oreilles de chat en jersey bleu marine (l’art d’utiliser les chutes), rembourées également, que j’ai pris dans la couture centrale. Bon, j’ai cousu une première fois sans car j’avais oublié de les insérer.. Grrr, quelle tannée de découdre des coutures réalisées à la surjeteuse… J’ai fini par un ourlet double classique.

les pyjamasques

Après essayage des costumes, il a fallu attaquer la customisation, la touche finale qui fait la différence! J’ai délégué à mon amoureux les manipulations photoshop pour reproduire les écussons sur les poitrines des héros ainsi que les genouillères et coudières. Ensuite, tout a été découpé en thermocollant à la scanncut (je commence à bien la rentabiliser), un petit coup de centrale vapeur et c’était parti !

les pyjamasques

img_6328

Evidemment, ces costumes ne sont pas parfaits, mais j’en suis très fière. D’abord, le costume de mon lutin est ma première grosse bidouille maison et je suis contente de voir qu’elle fait le job. Ensuite, la joie dans leurs yeux et le plaisir qu’ils ont à jouer avec valait bien le nombre d’heures passés sur ce projet ! En revanche, j’ai eu beaucoup de mal à convaincre mon lutin que non, je ne me coudrais pas le costume de Bibou, le troisième pyjamasque 😉

les pyjamasques

Des tote bags

Bizarrement, en deux ans de couture, je n’avais jamais cousu de tote bags pour adultes. J’en avais cousu cinq en série pour enfants pour les 6 ans de pépette la chouette. J’avais pensé gagner du temps en ne les doublant pas mais c’était exactement l’inverse.

Avec une de mes collègues, on a pris l’habitude d’adoucir le retour de congé de l’autre avec un petit cadeau. A Noël, j’avais trouvé un joli mug sur mon bureau et cet été, une bougie Nature et découvertes et des bonbons. Ma collègue avait très envie d’un sac avec une doublure étoilée et elle avait adoré le krokmou décorant le sac de mon lutin. J’ai donc cherché un tuto de tote bags doublé et j’ai choisi celui-là (simple, efficace et avec photos).

Pour le matos, j’ai acheté dans la boutique du coin du coton bien épais, beige chiné avec une doublure en coton première étoile coloris guimauve. Rien de très compliqué pour le montage, il faut juste être bien minutieuse sur la couture des sacs extérieur et intérieur pour qu’il n’y ait qu’un tout petit embu à résorber au moment du montage final entre les deux sacs et faire attention à ne pas coudre les anses vrillées. J’ai finalement cousu deux sacs, dont un pour un cadeau d’anniversaire trèèèssss en retard (depuis que je réalise moi-même une bonne partie des cadeaux que j’offre, je suis toujours en retard).J’ai ajouté une petite poche plaquée à l’extérieur sur un des deux sacs avec une petite pression kam pour pouvoir la fermer.

fullsizerender-3

Ensuite, j’ai attaqué la customisation des sacs. Pour ma collègue, j’ai découpé et thermocollé un krokmou en flx violet pailleté avec « Justice do it » en référence à nos métiers pas toujours faciles. Je voulais initialement découper un krokmou plus gros mais à mon premier essai, les réglages n’étaient pas suffisants et le découpage n’a pas été fait. J’en ai redécoupé un petit pour la trousse et le troisième, je le voyais plus grand mais la machine a bugué et m’a perdu tous mes réglages. Je n’avais plus d’autre feuille de flex de cette couleur, aussi krokmou est un peu plus petit que prévu.

fullsizerender-2

En bonus, la trousse assortie avec son petit surnom (sorti du contexte, c’est un peu étrange je l’admets).

fullsizerender

Pour le deuxième sac, la destinataire du cadeau s’est mise au yoga l’an passé et le pratique assez régulièrement. J’ai donc cherché une image qui me plaisait sur pinterest et je l’ai transformé en format compatible scanncut. J’ai utilisé du flex bleu très foncé qui rend très bien.

img_3111

img_3114

Et en guest star, la trousse réalisée pour mon lutin qui a réclamé la sienne, voyant que sa soeur en avait deux, dans les chutes de sa couverture et avec son prénom dessus pour éviter toute dispute frère-soeur…

img_3121

La scanncut contre-attaque

Je l’admets, ce tee-shirt a été un projet boulet. Je l’ai cousu il y a plusieurs mois et plutôt rapidement mais il a attendu très longtemps ses finitions…

J’adore le modèle de tee-shirt Smart guitars d’Ottobre. Il taille très bien et j’aime les emmanchures un peu abaissées. En plus, il est rapide à coudre alors pourquoi se priver? J’en ai cousu plusieurs à mon lutin, ici et ici et j’ai voulu en coudre un pour pépette la chouette. Il me restait pas mal de jersey bio lait à la menthe, acheté il y a près de deux ans chez mamzelle fourmi. J’adore sa couleur, et sa douceur et c’était parfait pour elle. Seulement, je ne sais pas ce que j’ai fabriqué en le décalquant et il était bien trop grand pour elle. J’ai donc changé mon fusil d’épaule et décidé de l’offrir à un nouveau grand-frère qui est très grand.

IMG_5946-001

Entre temps, on est partis en vacances et le tee-shirt a traîné sans finitions. Et comme j’ai mis du temps à coudre le cadeau du petit frère, j’ai laissé traîner. Un jour, j’ai pris mon courage à deux mains et fini plusieurs encours dont celui là. Pour être honnête, l’ourlet au fil mousse n’est pas bien long quand on s’y met et 30 petites minutes ont largement suffi.

IMG_5949

J’ai ensuite demandé conseil à mon amoureux pour la customisation du tee-shirt. On était d’accord sur un motif type star wars. J’avais vu un lego darth vador qui nous plaisaient mais la scanncut n’en a pas voulu grrr. Du coup, mon amoureux a cherché le motif et a opté pour un xwing et a eu la gentillesse de faire toutes les manipulations techniques pour que l’image soit reconnue par la scanncut. Je vuolais le découper en gris pour rappeler le bord côte de l’encolure et des ourlets de manche mais il préférait du noir. Seulement, je n’en avais plus assez en stock. J’ai fait un premier essai en gris métallisé mais il a préféré l’anthracite pailleté du coussin de sieste de mon lutin. J’ai donc découpé ce motif en anthracite pailleté. Un coup de centrale vapeur et le tour était joué.

IMG_5948-001

Ce tee-shirt va donc aller rencontrer le grand-frère, certes, plusieurs mois après la naissance mais des fois, les cadeaux en décalé c’est bien aussi :-)

IMG_5950-001

Les cousettes de rentrée

Un peu fatiguée de mes cousettes de l’extrême pour les cadeaux de fin d’année aux maÏtresses ou le calendrier de l’avent, j’ai essayé (restons modeste), d’anticiper un peu les cousettes de la rentrée de mes lutins.

7d93db183oumpfs

Et oui, Pépette la chouette entre au CP (gloups) et mon lutin entre officiellement en petite section de maternelle, après un an en toute petite section. J’étais bien tentée de coudre le cartable de l’entrée au CP mais je craignais le manque de solidité et de manquer de temps comme j’ai repris le boulot au mois d’août. J’ai donc opté pour une version sûre, un cartable tann’s choisi par la jeune fille elle-même.

Du coup, il me fallait réaliser 4 cousettes, deux trousses pour Pépette la chouette, une couverture et une housse de coussin assortie pour la sieste (l’école peut fournir mais je trouve ça plus sympa de gérer moi-même).

En allant acheter du fil dans la seule boutique du coin bien achalandée en mercerie (Ah Nantes, ville du Do it Yourself, tu me manques snif :-( ), je suis tombée sur du coton avec un imprimé dinosaure assez sympa. Initialement, le jeune homme voulait des dragons mais même en farfouillant sur la toile, je n’avais rien trouvé de sympa. Une p’tite photo envoyée à son papa et le choix du tissu a été validé. J’ai pris 2 mètres pensant ainsi avoir de la marge, et j’ai acheté du doudou jaune soleil chez ma petite mercerie pour doubler. La couverture fait environ 1,50 m par 1,50 m et il devrait la garder longtemps. J’ai eu un mal fou à coudre le doudou, je n’ai sûrement pas assez mis d’épingles et mes finitions ne sont pas au top, j’en conviens. Heureusement, elle est douce, moelleuse et le choix des couleurs fonctionne bien. Bref, mon lutin était ravi et l’a adoptée immédiatement, c’est ce qui compte.

IMG_5951

Détail du motif :
IMG_5953

Je devais ensuite coudre la housse de coussin et là, horreur, il me manquait 5 cm en hauteur sur le coupon. J’ai voulu en racheter mais après m’être perdue dans la campagne du Pas de Calais, mon téléphone qui me sert de GPS chauffait trop et s’était mis en veille (merci la panne de la clim dans la voiture). Après m’être considérée comme définitivement perdue, j’ai miraculeusement retrouvé la boutique de tissus qui avait évidemment tout vendu en 10 jours. Mon lutin a donc choisi un tissu uni dans mon stock, du jaune pâle Première étoile et a réclamé un krokmou comme motif. Soit, j’ai donc cousu un coussin portefeuille selon le tuto de Blue Marguerite. J’ai ensuite découpé un krokmou en flex anthracite pailleté de chez easy flex et son nom à la scanncut.

IMG_5945

Le jeune homme était paré pour sa rentrée :-)

Pépette la chouette n’était pas d’accord au début pour des trousses maison. Autant mettre une somme conséquente dans un beau cartable, de bonne qualité, qui protégera bien son dos ne me pose pas de problème, autant je trouve les trousses du commerce trop chères et pas forcément jolies ou avec des finitions propres. Nous avons donc trouvé un compromis pour que je couse les trousses moi-même. La jeune fille a été très claire : elle en voulait pas de trousses qui fassent trop fifille. J’ai proposé de coudre l’extérieur en jean (Zazacam m’avait donné une belle chute de jean à mes débuts en couture et je l’ai gardée soigneusement), ce qui lui plaisait bien. Et puis, le jean, c’est costaud, ce qui me plait bien à moi! Elle a ensuite choisi les doublures dans mes chutes.

Première version, jean et Liberty Mitsy gris :

Sur un côté, j’ai cousu du biais Liberty Mitsy (toujours des chutes), comme un ruban avec du fil jaune soleil pour réveiller les couleurs.

Trousse jean et liberty mitsy

De l’autre côté, j’ai décidé à 21h00 (je n’ai peur de rien), de me lancer dans des appliqués en forme d’étoiles avec du vliesofix. J’ai utilisé les gabarits étoiles des bavoirs et hop de Vanessa Pouzet (que je n’ai pas encore cousu j’avoue). J’ai rigidifié le tout avec du vliesofix (vive Internet pour les tutos vidéos) et après un essai sur une chute, j’ai attaqué la couture des appliqués. J’ai un peu galéré sur les réglages du point malgré le test mais après un faux départ, c’était parti. Je ne suis pas encore super au top sur la pointe des étoiles mais j’assume ces petites imperfections d’une couture maison.

Trousse jean et liberty mitsy

J’ai surpiqué la couture de la fermeture éclair avec du fil jaune soleil. Et bien sûr, j’ai revendiqué ma cousette avec mon étiquette personnalisée.

Trousse jean et liberty mitsy

Cette première trousse a été finie vers 22h30 et la jeune fille dormait. J’avais un peu peur qu’elle ne lui plaise pas comme j’avais improvisé les étoiles sans son avis. J’ai donc montré la trousse à Pépette le matin et elle l’a trouvée trop belle, ouf!

Deuxième version, jean et coton tout fin tout doux à imprimés coccinelles de chez Henry et Henriette dont j’avais gardé les chutes précieusement (la jeune fille a bon goût). Je n’avais pas de biais assorti évidemment et ça m’ennuyait de couper du biais dans mon coupon car ça l’aurait massacré pour 30 cm de biais. J’ai donc coupé une bande de tissu parallèle au droit fil et l’ai repassée comme un biais.

FullSizeRender (1)

Pépette la chouette a adoré les appliqués en forme d’étoile et a voulu les mêmes sur la deuxième trousse. La deuxième trousse est donc tout simplement la jumelle de la première.

FullSizeRender

FullSizeRender (2)

Et chose rare, j’ai fini mes cousettes et customisation mercredi en fin d’après-midi. Bon,j’avoue, mes lutins ont regardé la télévision en début d’après-midi ce qui est inhabituel pour que j’ai le temps de finir à une heure décente (et oui, je dois encore marquer tous les stylos). La faim justifie les moyens non? 😉

Morganours, le retour

Mon amoureux m’a fait remarquer que notre lutin manquait décidément de shorts, et, je dois l’avouer, j’ai du mal à suivre le rythme des lessives en été. Séduite par le pyjashort cousu il y a peu, j’ai récidivé avec un short aime comme Morganours pour le jeune homme.

Aime comme Morganours

Il me restait un beau métrage du coupon de jersey de coton bleu ciel chiné de mon Erell (Mamzelle fourmi à un prix imbattable) et c’est tout à fait dans ses couleurs. Cette fois-ci, j’ai décidé de me simplifier la vie et j’ai utilisé du biais pour le biais à cheval. Il me restait pas mal de biais Liberty cars de la cape de bain cousue l’été dernier. En coupant mes pièces, j’ai vérifié la ceinture qui était beaucoup trop grande la dernière fois, et pour cause, je n’avais pas décalqué correctement…

Aime comme Morganours

Tout a roulé sans souci jusqu’à la couture de la ceinture. Fatigue, envie de finir vite, manque de concentration, j’ai commencé à la coudre endroit contre envers. Je m’en suis aperçue en cours de route alors j’ai décousu et… j’ai recommencé la même bêtise gloups !

Aime comme Morganours

J’ai donc remis au lendemain la couture de la ceinture et, après en avoir découpé une nouvelle, la première avait bien trop souffert, et fait bien attention au sens des pièces avant de coudre, ça a été nickel. Comme la dernière fois, j’ai mesuré le tour de taille de mon lutin et enlevé 3 cm, sans ajouter de marges de couture, pour définir la longueur de l’élastique à insérer dans la ceinture. C’est parfait. J’ai également coupé le short en 4 ans, sans marge de couture et c’est impeccable.

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

J’aime beaucoup ce patron, qui est un super basique pour petit garçon. Ca n’a l’air de rien mais il y a beaucoup moins de choix de patrons sympas pour les petits gars alors je compte bien rentabiliser celui-ci :-)

Aime comme Morganours