Short morganours

Pour attaquer la garde robe d’été de mon lutin, j’ai commencé par un patron déjà validé, le short aime comme Morganours. Mon lutin porte maintenant du 5 ans et j’ai cousu du 6 ans sans marges de coutures. Bon, le prochain, sera du 6 ans marges incluses car il n’y a vraiment rien de trop! Nous sommes en grande phase pirates et j’ai flashé sur ce coupon de coton Michaël Kauffman chez Motif personnel.

Détail du motif :
IMG_9839

Côté montage, rien à dire, c’est très rapide à réaliser (une petite soirée). Je n’ai fait qu’une modification, remplacer le bas arrondi du short gansé de biais à cheval par un bas droit rallongé pour un double ourlet classique.

short Morganours

Sans surprise, ce short a été immédiatement adopté par son propriétaire qui voulait absolument le porter (malgré les litres de pluie au dehors). Il lui va parfaitement même si du 6 ans classique aurait donné plus d’aisance et un rajout de quelques centimètres en longueur ne serait pas de trop. Et il peut se porter pour faire vélo, se balader et faire le clown. Le parfait petit short quoi !

short Morganours

short Morganours

short Morganours

short Morganours

short Morganours

Mon petit doigt me dit qu’il va bientôt être réutilisé pour un pyjashort…

short Morganours

Débuter la garde robe d’été de mes lutins

Cela fait maintenant plus de trois années que je couds, souvent guidée au gré de mes envies. Seulement, je me fais avoir chaque année à l’arrivée de l’été et je ne couds pas la moitié des projets prévus pour mes lutins, faute de temps. Or, avoir tenu le projet annuel de la garde robe capsule m’a montré que je pouvais mieux m’organiser et réaliser un grand nombre de projets avec le même temps.

J’ai donc décidé d’attaquer dès maintenant les coutures d’été pour mes lutins. Au menu, il y a des shorts, des tee-shirts, des combishorts et des robes (soyons fous).

Du coup, j’ai enfin réalisé le test de la combishort Marieke sortie l’an dernier chez Ikatee couture. J’aime beaucoup les patrons qui proposent plein d’option : jupes, pantalons, short, avec ou sans volants. Le prix est élevé mais entre le nombre de possibilités et le grand éventail des tailles, ça vaut largement le coup! Acheté en septembre dernier, je n’avais pas encore eu l’occasion de le tester, même si je me dis maintenant qu’une version en molleton et manches longues pourrait être très sympa en hiver.

En accord avec ma poulette, j’ai décalqué le combishort, sans volants et n’ai pas pas prévu de passepoil…

J’ai choisi un joli polycoton de Motif personnel dont j’aimais beaucoup le motif. La jeune fille n’étant pas une fan du rose, j’ai choisi le coloris bleu denim qui lui va très bien. Le décalquage des pièces n’est pas une mince affaire sachant que plusieurs pièces se superposent et que je n’ai pas réussi à remettre la main sur mon fluo frixion (qui s’efface d’un coup de fer chaud). Je crois bien d’ailleurs que je n’ai pas décalqué la bonne taille pour certaines pièces du short…

Combishort Marieke

Côté montage, ce n’est pas évident en dépit du livret. Je viens juste de réaliser la combishort Anissa de Chez Machine et j’ai beaucoup apprécié la simplicité et l’efficacité de leur montage. D’ailleurs, j’aurais eu beaucoup de mal à coudre les parementures du haut avec seulement les explications du livret. J’ai repris celle d’Anissa et ça a roulé tout seul.

Ensuite, j’ai eu des difficultés pour la ceinture. En effet, il faut faire des boutonnières pour le ruban (la jeune fille en voulait un) seulement, je n’arrivais pas à trouver de boutons assez petits dans mon stock pour faire les boutonnières de la taille préconisée (ma machine a le bon goût de les faire toute seule). J’ai fini par y arriver et ai attaqué le montage de la ceinture. Et là, gros moment de solitude, la ceinture était nettement trop longue ! J’ai enlevé 2 cm sur chaque ceinture pour en réduire la taille et c’était impeccable.

Et j’ai continué avec l’assemblage du short à la ceinture et là, les pièces short dos étaient trop longues de 2 cm chacune ! Je ne me suis pas laissée démonter et ai créé une pince de 2 cm en largeur sur 5 en longueur au milieu de chaque dos et zou! Après insertion de l’élastique, je trouve cela un poil serré à la taille, surtout qu’elle n’est pas franchement épaisse. Ceci étant, cela ne la gêne pas.

Enfin, je me suis aperçue que ce short était bien court. En relisant attentivement la notice, il n’est pas précisé si les ourlets sont inclus, manifestement non… J’ai surjeté le bas de mes shorts et me suis limitée à un ourlet simple de 5mm pour finir le short.

Je pensais réaliser des boutonnières classiques, ma machine les réalisant toute seule comme une grande, mais l’homme m’a convaincue de poser des pressions. J’ai choisi des 3exter aux jolis motifs. Ma princesse a opté pour les étoiles et c’était parti. Seulement, c’était mes premières pressions et ce n’est pas si simple à poser proprement. Après une pose à la pince, j’ai fini de bien les fixer avec un verre, je n’avais pas de marteau sous la main.

Mais bon, je n’avais pas compté sur l’énergie de ma poulette, qui a réussi à forcer la première en se déshabillant. Sur la prochaine version, j’envisagerai des boutonnières classiques qui craignent moins l’arrachage des petites mains 😉 Ceci étant, ces jolies étoiles apportent du peps à la combishort. Et je me suis fait plaisir en utilisant un ruban Henry et Henriette entourant ma commande annuelle pour décorer la ceinture de la combishort.

Le détail des boutons :

Combishort Marieke

Combishort Marieke

Et voilà :

Combishort Marieke

Combishort Marieke

Combishort Marieke

parfaite pour sauter :

Combishort Marieke

Combishort Marieke

Bilan : la combishort est adorable et ma princesse en est enchantée. La réalisation m’apparaît complexe et pouvoir être facilement simplifiée (peut-être en utilisant la technique de la combishort Anissa pour la coulisse). Je reconnais cependant que mon décalquage de patron n’a pas du être aussi soigné que d’habitude (j’avais décalqué 5 patrons à la chaîne) et ce que cela a forcément rajouté des difficultés imprévu. Ma princesse ayant déjà commandé une autre version, celle-là en maille polo, je vais avoir l’occasion de tester une nouvelle fois la réalisation de ce patron et de vérifier le décalquage de mes pièces;-)

C’est carnaval!

Dans le Nord, on ne plaisante pas avec le carnaval. Chaque année, l’école invite les parents à venir voir les enfants défiler et toute l’école, personnel enseignant compris, est déguisé ! L’an dernier, j’avais rentabilisé les pyjamaques adorés par mes lutins mais cette année, ils sont un peu petits. Alors j’ai anticipé le problème et acheté un beau livre de déguisements et proposé à chacun d’en choisir un. Pépette la chouette a choisi Zorro et mon lutin a choisi Jack Sparrow (version classique et pas Pirate des caraïbes).

IMG_7289

J’ai acheté des cotons noirs et blancs ainsi que de la suédine pour le gilet et les guêtres chez cousette. Leurs tissus sont de très belle qualité et c’était la seule enseigne en ligne qui avait les cotons noirs et blancs en stock dans les quantités désirées. Pour compléter le déguisement de Jack Sparrow, j’ai acheté un petit coupon de tissu à motifs pirates et fait choisir à ma princesse un tissu fleuri pour la ceinture de Zorro, utilisé pour ma première chemise Aime comme Madame.

Le détail du motif pirates :
IMG_9474

Les déguisements sont basiques : un patron de base pour le bas et les hauts garçons avec simplement trois tailles doubles. La ceinture est un rectangle tout simple cousu replié en deux dans la longueur et piqué sur une largeur.

J’ai commencé par la couture des deux pantalons. Elle se fait sans difficulté mais il y a peu d’indications sur la taille de l’élastique. J’ai repris ma méthode habituelle : tour de taille moins 3 cm et c’est impeccable. Cela c’est compliqué pour coudre la chemise, il y a très très peu d’explications et le montage du col n’est pas du tout intuitif. Il n’y a pas suffisamment de repères et je me suis faite piéger en recoupant le premier col alors qu’il ne fallait pas faire comme ça. J’ai donc recoupé un col et un peu bidouillé pour le coudre proprement. Passé cette étape, j’ai eu du mal à coudre les poignets de manche. L’insertion de petits morceaux d’élastiques est assez simple mais la piqûre de finition est compliquée car il faut étirer de toutes petites pièces et bien les maintenir tout en piquant. Une fois cousu le premier chemisier, la couture du second a été beaucoup plus simple forcément.

Premier essayage du costume :
IMG_9473

Pour me donner du coeur à l’ouvrage, mes lutins ont décoré ma machine 😉
IMG_9484

Le déguisement de Jack Sparrow comporte un veston ainsi que des guêtres pour imiter les bottes. Le livre préconisait un tissu absolument hors de prix et j’ai opté pour de la suédine. A ma grande surprise, ce tissu se coud très facilement avec une aiguille à cuir mais attention, il n’y a pas le droit à l’erreur car chaque piqûre fait un trou définitif. Je pensais avoir fait un choix malin pour éviter les finition mais cela s’effiloche aussi un peu. J’ai donc fait un ourlet simple avec une piqûre double pour le bas du gilet. Pour le reste du gilet et les guêtres, je ne me suis pas compliquée la vie, j’ai tout cranté aux ciseaux cranteurs. Ce n’est pas très académique mais ça fait le job.

IMG_6918

Enfin, je devais coudre la cape de Zorro! Elle n’est pas prévue dans le livre mais on est d’accord, Zorro sans sa cape, ça ne le fait pas! J’ai utilisé du satin de polyester noir, les deux coupons sont de provenance différentes, l’un de rascol et l’autre, je ne sais plus qui ont du coup deux textures et teintes différentes. La cape a été dessinée à l’arrache sur le modèle de la cape de super héros et est finie par un biais satiné noir acheté à la mercerie du coin.

IMG_9541

IMG_9524_censored

IMG_9545

Et voilà les deux costumes finis l’avant veille du carnaval ! J’étais hyper fière de les voir défiler dans leurs costumes maisons complétés de quelques accessoires et j’espère qu’ils vont avoir une longue vie dans les jeux de mes lutins!

IMG_9543

L’art de ranger les legos

Mon lutin a atteint l’âge des legos… C’est très bien les legos pour les enfants mais pour les parents, c’est l’enfer ! Quel parent n’a jamais marché un peu vivement sur un petit lego, un tout petit, qu’on ne voit pas, et hurlé de douleur ? Pour Noël, mon lutin a demandé des legos star wars et son père, a demandé un sac-tapis exprès pour les legos, histoire de protéger nos pieds.

J’avais déjà vu un de ces tapis il y a trois ans, mais j’étais bien incapable de savoir le réalise après deux mois de couture… Un peu plus aguerrie, j’ai recherché un tutoriel sur internet et j’ai trouvé mon bonheur sur le blog de bleu des Vosges. J’ai acheté un coupon de jean aux coupons de Saint Pierre et la doublure en coton chez Rascol. Je n’ai pas triplé le tapis afin qu’il soit plus léger et facile à utiliser pour mon lutin. J’ai raemplacé le ruban plat par du cordon fin et utilisé des oeillets Prym, achetés au marché aux tissus.

Pour la première fois, la cousette a été réalisée en duo. Mon amoureux a voulu participé et m’a aidée à découper les tissus, les épingler, les repasser entre deux coutures et à poser les oeillets. C’était très agréable d’en faire un projet commune. La couture n’est pas compliquée mais un peu longue, vu l’ampleur du tapis.

IMG_8491

IMG_8582

IMG_8583

Les oeillets :

IMG_8581

Et le tapis devenu sac :

IMG_8584

A peine fini, mon lutin se l’est approprié. Et nos pieds sont désormais en sécurité :-)

Attaque de dinosaures

Quand j’ai vu passer ce jersey à dinosaures sur Instagram, j’ai tout de suite flashé dessus. C’est typiquement le genre de tissus qui me donne la côte avec mes lutins. Seulement, ça m’ennuyait un peu de payer les frais de port pour un seul coupon.. Et ma belle-soeur m’a parlé de sa future visite à l’atelier de la création qui vendait cet imprimé… Evidemment, j’ai sauté sur l’occasion et lui ai demandé si elle pouvait m’en acheter au passage.

IMG_8527

J’ai récupéré le tissu pendant les fêtes avec l’intention de coudre une pièce par enfant pendant les vacances. Les photos de classe étant prévues à la rentrée, c’était une bonne raison de ne pas traîner pour les coudre. J’ai tout de suite pensé à un tee-shirt manches raglans pour mon lutin, avec des manches noires pour casser un peu le doré de l’imprimé. J’ai repris le modèle Basic Falls du magazine Ottobre, bien rentabilisé cette année.

Je l’ai réalisé en taille 104. Les manches sont coupées dans un jersey noir acheté au marché aux tissus d’Arras et l’encolure dans un bord côte mamzelle fourmi. La réalisation a été très rapide et il a immédiatement été adopté.

IMG_8585

IMG_8586 JPG

IMG_8596IMG_8597

Pépette la chouette voulait une tunique, avec une capuche. Or, je n’avais pas de patron de base qui correspondait à ses désirs. Je suis donc partie du patron Basic Falls en 128. J’ai rallongé le tee-shirt en l’évasant.

La partie la plus difficile a été la création de la capuche. J’ai regardé divers tutoriels sur internet pour en créer une mais je n’arrivais pas du tout à la même forme d’encolure en partant de mon patron. J’ai décidé de reprendre le patron de la capuche du sweat-shirt Stevie de la Maison Victor, réalisé ici. Ce sweat comporte des manches raglans, donc la forme de l’encolure devait correspondre. J’ai rallongé l’encolure de 3 cm et le bord de la capuche d’1 centimètre. Je voulais une capuche qui se croise sur le devant comme sur le modèle Beagle Boy d’Ottobre, réalisé ici.

J’ai ensuite épinglé ma capuche sur l’encolure en prenant un repère à 2 cm des bords de la capuche. Ce repère a été épinglé sur le milieu du devant de chaque côté, de manière à ce que les bords se croisent. Un bon coup de surjeteuse et c’était impeccable. Je suis ravie de cette bidouille qui a bien fonctionné.

Les manches et l’intérieur de la capuche ont été découpées dans les chutes de mon plantain et l’extérieur dans les chutes d’un confortable. Ces coupons ont été bien rentabilisées 😉

La tunique a tout de suite plu à la jeune fille (Ouf). Ses exigences sont de plus en plus précises et il n’est pas toujours facile d’y coller 😉

IMG_8526

IMG_8529

IMG_8528

IMG_8530

Après négociation,j’ai réussi à prendre cette photo en duo :

IMG_8601

Les cousettes ont été finies à temps pour les photos de classe 😉

Dormir au pays des cow boys

Depuis quelques mois, j’essaie de coudre plus souvent pour mes enfants. Au-delà de la fierté de les voir porter mes cousettes, cela permet d’avoir des habits bien adaptés à leurs besoins et à leurs envies, avec un coût plus avantageux. Parmi les projets que je couds souvent pour eux, celui qui arrive en tête est le pyjama. C’est un projet bien rentabilisé et les enfants participent au choix des tissus.

J’en ai cousu un récemment pour mon lutin, dans le jersey tigres de chez Ikatee couture. Il le porte avec plaisir et j’ai décidé de reprendre exactement l’association de ces deux modèles. Pépette la chouette avait également besoin d’un nouveau pyjama, celui cousu pour Noël l’an dernier n’ayant pas survécu… Cet été, j’ai profité des grosses soldes chez tissus.net avec des jerseys imprimés à 3 € du mètre. J’ai choisi les motifs cow boys et chevaliers. Ce sont des motifs un peu plus chargés que ceux qui me plaisent mais le prix était vraiment intéressant et je savais qu’ils plairaient à mes lutins. En prenant des coupons de deux mètres, je pensais être large pour coudre des paires de pyjamas assortis…

Le détail du motif :

IMG_8055

Seulement, j’ai découvert récemment qu’un mètre, ça fait juste pour mon lutin. Sachant que Pépette la chouette porte du 8 ans, caser deux pyjamas dans deux mètres, c’est impossible. Evidemment, je n’ai pas dit mon dernier mot! J’ai repris l’association du pantalon Morganours de Aime comme Marie, en remontant cependant la fourche de deux centimètres. J’ai aussi repris le tee-shirt à manches raglan Basic Falls de Ottobre.

J’ai casé en priorité le pyjama de Pépette la chouette qui avait flashé sur l’imprimé cow-boys. J’ai découpé tranquillement et réalisé avec horreur que j’avais oublié le sens des motifs… J’avais coupé le dos à l’envers. Qu’à cela ne tienne, j’ai exhumé un coupon de jersey vert forêt acheté chez Mamzelle Fourmi. Le coloris était bien assorti, le même que les cactus. J’ai donc découpé un dos dedans. Seulement, le coupon de 50 cm était trop petit en longueur pour une taille 8 ans. J’ai donc récoupé une bande (dans le bon sens hein) dans mon dos coupé à l’envers pour rappeler l’imprimé. Et hop, le tour était joué!

J’ai ensuite découpé celui de mon lutin avec la même modification que précédemment et découpé le dos dans le jersey vert forêt. J’ai ensuite découpé pour les deux des bandes d’encolure et de finition des manches en bord côte rouge.

L’assemblage est très rapide pour le tee-shirt. Le bas se monte aussi rapidement, je dirai 2 heures grand maximum. En revanche, les finitions ont été plus difficiles. Ce jersey se déforme énormément. Du coup, mes bandes d’encolure et mes poignets de manche sont moins réussis que je ne l’aurai voulu. Forcément, le jersey se détendant au moins autant que le bord côte, c’est difficile de faire une couture bien régulière. J’utiliserai une autre technique pour le deuxième coupon de mon stock.

Ceci étant, ces petits pyjamas sont plutôt réussis et ils leur plaisent. Ils ont couru, sauté et fait les clowns dedans. J’ai du un peu négocier pour la séance photo mais on s’est bien amusé.

IMG_8040

IMG_8026

IMG_8020

IMG_8037

IMG_8029

C’est rare que je leur couse des projets assortis et ça leur a plu. Et quelle fierté de voir dans leur armoire qu’à part un moment de faiblesse chez Vertbaudet, tous leurs pyjamas sont faits maisons 😉

Pyjama graou

Le tee-shirt tigre de Pépette la chouette a fait immédiatement un envieux : mon lutin « moi aussi, je veux un tee-shirt avec des tigres« . Seulement, niveau tee-shirt, le stock est bon. En revanche, il est clairement en déficit de pyjama d’hiver. Nous avons donc convenu d’un pyjama et je l’ai laissé choisir un jersey sur le site de ikatee couture. Et oui, même si certains choix de mes lutins ne sont pas à mon goût, je préfère qu’ils portent mes cousettes avec plaisir et je les associe de plus en plus aux choix.

J’ai décidé de tester le jogger Morganours de Aime comme Marie et je pensais l’associer au modèle smart guitars de Ottobre. Seulement, ça ne passait pas (note pour plus tard 1 mètre de tissu, c’est maintenant trop juste pour un pyjama pour lui). J’ai changé pour le modèle de tee-shirt Basic Falls, déjà cousu ici. Après une longue partie de tetris, j’ai réussi à découper le pyjama en entier ouf!

IMG_7216

Le montage du bas morganours est assez rapide. En deux petites heures, il était cousu. J’ai même fermé l’ouverture laissée pour passer l’élastique par des points invisibles à la main. Les poches italiennes ont été surpiquées et mon lutin est ravi de ces poches. Je m’interroge pour remonter un peu la fourche sur les prochaines versions, à voir…

Aime comme MorganoursAime comme Morganours

Le tee shirt se monte également très facilement. J’ai rallongé les manches et ajouté des bracelets de manche de 5 cm de largeur en finition. Leur longueur et celle de l’encolure ont été calculées avec coudre le stretch.

Basic Falls

Comme d’habitude, j’ai ajouté un petit thermocollant sur l’envers pour différencier le dos du devant.

Basic Falls

Bref, ce pyjama a été très rapide à coudre et est très apprécié de mon lutin.

IMG_7462

IMG_7481

IMG_7471

IMG_7464

IMG_7476

Il y en aura d’autres et Pépette la chouette veut le même 😉

Basic falls ou les tee shirts d’automne de mes lutins

En quelques jours, nous sommes passés de l’été à l’automne (voire l’hiver). J’avais quelques tee-shirts manches longues en stock mais pas tant que ça, pensant avoir encore un peu de temps pour les coudre… Heureusement, il me restait du jersey en stock (de belles chutes) et un joli coupon acheté sur Instagram à Lise Tailor. Il n’y avait plus qu’à… J’ai choisi, en accord avec ma grande qui devient plus exigeante sur ses tenues, le modèle basic falls dans le numéro d’Ottobre 4/2013, un tee shirt à manches raglans, tout simple, qu’on peut égayer avec une poche.

Atelier découpage :

IMG_6770

IMG_6802

Première version, un tee-shirt très graou avec ce jersey à tigres dans lequel mon patron est rentré pile poil. J’ai réalisé les bracelets de manche et l’encolure en bord côte noir. Très rapide à coudre, il a été immédiatement adopté par sa propriétaire.

Basic Falls

Basic Falls

Basic Falls

Les bracelets de manche contrastés :
Basic Falls

Le petit thermocollant pour différencier le dos et le devant :
Basic Falls

Deuxième version, une spéciale chute avec le jersey de mon Maëlle et celui de mon Briac. Je suis très fière de ma poche contrastée (à laquelle ma commanditaire tenait). Cela a été l’étape la plus longue car je l’ai bâtie à la main avant de la piquer, point par point pour une jolie finition. Et oui, le fil contrasté, ça ne pardonne pas.

IMG_6791

FullSizeRender (5)

Il grimpe très bien dans les parcs 😉
Basic Falls

Une fois porté, l’encolure gênait clairement ma chouette et remontait. Je l’ai donc découpée (à la sauvage) et j’en ai montée une seconde, cette fois avec le jersey rose, très facile à travailler (il ne roulotte pas lui).

Basic Falls

Basic Falls

Basic Falls

Clairement, elle n’avait pas très envie de faire les photos :

Basic Falls

Ces deux tee-shirts sont très sympas et lui vont très bien. Je crains cependant qu’ils ne durent pas tout l’hiver. La prochaine fois, je partirai donc sur une taille 134 et pas une 128 comme ici.

J’ai ensuite attaqué pour mon lutin, en taille 104. J’avais pu constater sur les modèles de sa soeur que les manches restaient trop courtes et que le bracelet contrasté n’était pas facile à maîtriser. En effet, la surjeteuse peut créer un décalage entre les deux épaisseur en démarrant la couture entre les deux épaisseurs, malgré un bâti à la machine à coudre. J’ai donc rallongé les manches de 3 cm en longueur et découpé deux bracelets de manche de 8 cm de largeur, la longueur ayant été calculée selon la méthode de coudre le stretch.

Le premier est entre le sweat et le tee-shirt. Les bustes ont été découpé dans les chutes du pyjama de Noël (un sweat fin) et les manches dans les chutes de mon confortable noir (un sweat plus épais). A la mi-saison, il est parfait pour une sous-couche pas trop épaisse et sera un tee shirt bien chaud en hiver.

Basic Falls

La séance photo père-fils, je crois qu’ils ont bien rigolé :
Basic falls

La deuxième séance photos avec autorisation expresse de faire le clown, ou l’art de la négociation :

Basic Falls

Basic Falls

Basic Falls

Basic Falls

Le deuxième est également découpé dans des chutes du pyjama de Noël offert à mon neveu. J’ai également cousue une poche contrastée mais je la trouve moins réussie. Ce jersey se déforme beaucoup plus et j’aurais du penser à l’entoiler pour plus de stabilité. Ceci étant, mon lutin adore son tee-shirt et il lui va comme un gant.

Basic Falls

Basic Falls

Basic Falls

Basic Falls

Basic Falls

Testé au parc, il fonctionne très bien aussi 😉

Basic Falls

Je vais bientôt continuer sur cette lancée et coudre les pyjamas d’hiver…

En attendant, j’ai cousu quelques serviettes élastiquées en mode à bas les chutes, mes lutins devenant vraiment trop grands pour les vieux bavoirs cousus il y a trois ans…

Serviettes élastiquées

Serviettes élastiquées

Festival de Milos

J’achète rarement de patron pour enfants, utilisant à fond les magazines Ottobre que j’ai achetés. J’ai pourtant craqué sur le patron du débardeur Milos des p’tits doms. Et je n’ai pas du tout regretté mon achat! Ce patron qui offre deux variantes est vendu avec plein de bonus et d’explications au top. Et en plus il est mixte, que demande le peuple!

L’an dernier, ma princesse a mis en boucle un débardeur dos nageur acheté dans le commerce pour son spectacle de gym. J’ai tout de suite testé la version dos nageur et robe toute simple pour faire une chemise de nuit. Lors d’une de mes grosses commandes chez Mamzelle fourmi, j’ai reçu un coupon d’un mètre de jersey blanc ajouré en cadeau. C’était exactement ce qu’il me fallait pour cette chemise de nuit d’été. J’ai laissé la jeune fille choisir la couleur du bord côte et selon le point de vue, c’est la chemise de nuit de la Schtroumpette ou de l’Olympique de Marseille.

Le fit en 8 ans est parfait pour elle (cela correspond à sa taille dans le commerce). J’ai calculé les bandes de bord côte avec Coudre le stretch. Ma difficulté est venue de la largeur trop juste de mes bandes (4 cm). Pour des encolures rabattues, je suis plus à l’aise avec 5 cm. Ce n’est pas parfait mais cette chemise de nuit fera le job surtout pour une saison rapide comme l’été.

Robe Milos

Elle est parfaite pour danser…

Robe Milos

Et faire le clown 😉

Robe Milos

Robe Milos

Pour mon lutin, j’ai découpé le débardeur en 4 ans et il ne durera pas très longtemps. La prochaine fois, je ferai du 6 ans sans marges de couture je pense. Il me restait un coupon d’un beau jersey bleu pétrole, déjà utilisé ici. Et comble du bonheur, j’avais le bord côte parfaitement assorti. J’ai réalisé une encolure et des emmanchures relevées et je suis assez satisfaite du résultat.

Pour compléter son pyjama d’été, j’ai cousu un short Aime comme Morganours. J’ai supprimé le biais à cheval en bas du short et retracer sa ligne pour faire un ourlet classique. Ce modèle a déjà fait ses preuves ici ou ici, du coup, je n’ai pas pris trop de risque de ce côté là.

J’ai enfin dynamisé ce pyjama avec des flexs découpés à la scanncut, des silhouettes lego star wars. Autant vous dire que j’ai eu un succès fou et que j’ai du négocier pour ranger le pyjama dans la valise des vacances.

débardeur Milos

débardeur Milos

débardeur Milos

débardeur Milos width=

Enfin, j’ai coupé, à la demande exceptionnelle de la jeune fille, une nouvelle robe débardeur Milos dans un jersey tout doux de chez Mamzelle fourmi, déjà utilisé pour un tee shirt pour moi. Il est très facile à travailler et j’ai réalisé des encolures et emmanchures rabattues. J’ai été plus doucement dans le dos nageur pour coudre les bandes à la surjeteuse et je ne regrette pas, cela donne un résultat très propre.

Robe Milos

Robe Milos

Robe Milos

Robe Milos

Et voilà un patron déjà bien rentabilisé avec trois versions cousues en quelques jours. Et j’ai encore plein de projets pour Milos mais ce sera sûrement pour l’été prochain 😉

Débardeur Milos

Morganours libre et lego

Aime comme Morganours est un kit de patron pour enfants avec des basiques : sweat-shirt, short et jogging de 4 à 14 ans. Je l’ai acheté l’an dernier et je ne regrette pas du tout. Il est bien rentabilisé et ses modèles sont mixtes et utilisés pour mes deux lutins. Lors des soldes, j’ai acheté du sweat bleu pétrole envers minkee dans l’idée d’en faire un Morganours pour mon lutin. Voyant que son stock de pulls et sweat à sa taille baisse et que les températures restent fraîches, j’ai attaqué.

J’ai taillé du 4 ans avec marges de couture et choisi un bord cote bleu vif pour contraster avec le bleu pétrole. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, j’ai utilisé les outils de calculs de coudre le stretch et il n’y a pas eu de problèmes, en dehors des caprices de ma surjeteuse, une vraie diva ces derniers jours!

Ensuite, je l’ai décoré. J’avais vu sur instagram une customisation sur les lego qui me plaisait bien et c’était parfait, on venait d’aller voir le dessin animé batman lego. Je l’ai tout bêtement modifiée à ma sauce. J’ai cherché une image de lego utilisable facilement à la scanncut et en suite le texte qui allait bien. J’ai eu un peu de mal pour équilibrer les lettres, la lettre « g » fausse tout, c’est mon amoureux qui a trouvé. Après l’étape de la découpe, je n’ai eu qu’à fixer le tout à la centrale vapeur et voici le résultat!

texte

Les photos ne sont pas géniales mais il a fallu négocier lonnnngggttteeemmmpsss pour les faire :

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

Aime comme Morganours

J’aime beaucoup ce petit sweat shirt et mon lutin aussi. Il m’a sauté au cou en criant « maman tu es zéniale » rien que pour ça, je l’adore ma cousette! Sur une prochaine version, je ferai comme pour sa soeur, je réduirai de 3 bons centimètres la longueur des manches. S’il est un peu grand, il lui fera plus longtemps 😉