Coudre mon briac

Un peu avant l’été, je me suis offert « Coudre le stretch » de Marie Poisson dont je vous ai déjà parlé ici, ici ou ici. Evidemment, je n’allais pas m’arrêter au seul test du Errel. Le livre propose 8 patrons de base, très adaptables et j’avais bien envie d’en tester d’autres. Toujours dans l’idée de me constituer une garde robe d’hiver, j’ai testé le Briac, en modèle col rond et manches longues.

Je porte souvent du bleu, et il me restait ma maille polo extensible Lacoste, trouvée chez Tissus Myrtille lors de la dernière virée nantaise. Ma copine Léna m’avait signalé le bon plan et j’y avais filé ventre à terre, surtout que ce tissu était en très grande laize. Il a gentiment dormi dans mon stock mais je ne l’ai pas oublié pour autant.

J’ai décalqué le modèle en 38 (ce qui correspond à ma taille du commerce). J’ai choisi la version la plus longue du tee-shirt, je déteste le petit courant d’air qui chatouille le ventre en hiver. Le décalquage est facile, les marges de couture sont déjà incluses. Après avoir cousu les épaules, j’ai ajouté une petit surpiqûre le long de la couture, sur le modèle des finitions plus du Trop Top d’Ivanne Soufflet pour que les marges soient bien maintenues vers le dos.

J’adore cet imprimé !
Coudre le briac

Ensuite est venue l’encolure, je ne sais pas ce que j’ai trafiqué mais ma bande d’encolure était trop petite. Après vérification, mon encolure était plus large que celle indiquée sur les références du livre. J’ai donc découpé une nouvelle bande d’encolure, seulement j’ai été déconcentrée et l’étirement de la bande n’était pas du tout régulier. J’ai laissé passer une soirée mais têtue comme je suis, j’ai recommencé et cette fois, l’encolure est satisfaisante (pas parfaite, faut pas pousser quand même).

Le reste du montage est très rapide, surtout à la surjeteuse. Tout s’emboîte sans difficulté et ça roule. Les ourlets sont cousus à l’aiguille double et au fil mousse dans la canette avec les fils rentrés et noués ensemble.

Coudre le briac

Coudre le briac

Coudre le brias

Et voilà le travail ! Je trouve ce tee-shirt très bien coupé. Je ne ferai qu’une seule modification sur les prochains, je rallongerai un peu les manches, j’aime quand elles couvrent le poignet, mais ce n’est qu’un détail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *