I’m just a cosmic girl!

Oui, je sais, c’est un peu facile comme titre mais je n’ai pas pu résister! J’ai cherché (un peu) et j’ai opté pour ce titre qui me rappelait le Jamiroquai de mon adolescence (aïe, ça pique le temps qui passe)…

Quand j’ai commencé la couture à la fin de l’année 2014, Miss devait être mon premier vêtement… Je me suis heurtée à une difficulté de taille (dont j’avais été prévenue par Zazacam), impossible de retourner les bretelles!!! J’ai essayé avec plein de méthodes différentes, j’ai même fait l’acquisition d’un retourne-biais, en vain… J’ai alors rangé mes pièces dans mon tiroir, me disant que j’apporterai mes bretelles à retourner à Zazacam lors d’un week-end en famille… Et j’ai complètement oublié ce projet…

Miss Cosmic

Et un jour, d’un coup, j’ai eu subitement l’obsession d’arriver à retourner ces satanées bretelles (techniquement de nouvelles car les premières n’avaient pas résisté à toutes mes expérimentations et à mon agacement). J’ai recommencé à chercher des tutos et là, j’ai trouve LE tuto de chwtt. Et la magie a opéré, j’ai retourné les fameuses bretelles. J’avais des pailles et des piques à brochettes dans mes tiroirs ce jour-là, il était dit que j’allais régler leur compte à ces bretelles récalcitrantes ! Bon, je vous rassure, j’ai laissé mes jolies bretelles en plan et je suis retournée à mes encours (ne me demandez pas lesquels, je ne sais déjà plus…)

Miss cosmic de dos

Après la couture de ma petite robe en cosmic blue, il me restait un beau coupon et je voulais le valoriser. Seul hic, je n’avais pas assez pour les extérieurs et les doublures. J’ai patienté sagement et la solution est venue à moi… les chutes de ma robe en chambray. Mon Miss allait donc être réversible et ultra chic (et encore, vous n’avez pas vu le deuxième auquel je réfléchis tranquillement).

La couture s’est révélée laborieuse car Pépette la chouette a décidé d’être mon assistante. Je l’ai préposée à la coupe des fils mais il fallait avoir l’oeil… Elle avait tellement envie de tout couper avec le coupe-fil que j’ai dû régulièrement m’assurer qu’elle n’y laissait pas un ou plusieurs doigts. Autre difficulté, j’avais recopié les instructions à la main et mes reproductions des schémas en 3D laissaient à désirer. J’ai donc pris mon temps et ma logique n’a pas trop mal fonctionné sauf pour le positionnement des bretelles que je me suis acharnée à coudre dans le mauvais sens des deux côtés (pas de jaloux).

Miss chambray

Je voulais un miss parfaitement réversible et j’avais prévu de coudre l’ourlet en rentrant les surplus de couture à l’intérieur. Seulement, impossible de le faire proprement. Il y avait un surplus de tissu sur le cosmic blue. J’ai eu beau reprendre légèrement 0,5 cm de marge supplémentaire de chaque côté, ça ne passait pas. Alors j’ai cogité longuement car je suis particulièrement têtue et ce Miss DEVAIT être réversible (non mais c’est moi qui commande non?) J’ai fini par opter par un bidouillage maison, j’ai fait un ourlet avec double rentré du cosmic blue sur le chambray comme pour un biais à cheval. Cette solution me plaît bien car ça rappelle les bretelles qui sont en cosmic blue. Je me suis vue progresser sur ce coup-là, d’une couture avec une erreur manifeste, j’ai réussi à obtenir le Miss réversible que je voulais, sans lâcher l’affaire et sans (trop) rouspéter.

Miss chambray de dos

Le fameux bidouillage :
Miss chambray le bidouillage

Je suis très contente de mon Miss. Je le trouve très élégant et il peut se porter habillée ou plus casual. Et il est tout léger, idéal par grosse chaleur. Les décolletés devant et dos sont si élégants et flatteurs, j’adore! J’y ai mis le temps mais une chose est sûre, j’attendrai beaucoup moins pour lui coudre des petits frères !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *