Je couds pour mon beau gosse

J’adore la couture, porter du fait main et voir mes lutins porter mes cousettes mais j’avoue, je couds très peu pour mon amoureux. Au tout début, j’étais assez enthousiaste à cette idée mais… pas lui 😉 Après quelques années de couture et sa désignation volontaire pour faire les photos, il commence à changer d’avis et à passer commande(ouf).

Lors d’une visite chez Mondial tissus, j’ai craqué pour le patron du chino le culotté, de la marque les beaux gosses. C’est une marque toute jeune, lancée par deux anciens de cousu main saison 3 et j’aime bien l’idée de patrons pour hommes, conçus par des hommes ainsi que de soutenir une nouvelle marque.

L’amoureux a choisi de la gabardine marine chez Mondial tissus et voulu une doublure en Liberty. J’en ai profité pour prendre suffisamment de métrage pour une nouvelle chemise pour moi (pas folle la guêpe).

IMG_9869

Alors, on ne va pas se mentir, c’est un projet de longue haleine. Rien que le décalquage du patron et la découpe du tissu qui comporte de nombreux crans m’ont occupée durant 4 bonnes heures. Et ensuite, j’ai attaqué le montage, aidée des vidéos proposées par la marque sur le site de Mondial tissus.

J’ai cousu ma première poche passepoilée.

IMG_0109

D’ailleurs, forte de ce succès, j’ai décidé de ne pas coudre la deuxième pour ne pas tenter le diable (en accord avec le futur propriétaire). J’ai d’ailleurs été un peu désarçonnée car le montage vidéo ne prend pas les étapes dans le même ordre que le livret. J’ai ajouté quelques surpiqûres sur les poches à l’italienne et des surjets à certains endroits pour des finitions intérieures plus propres.

IMG_0114

En revanche, j’ai galéré pour la couture de la braguette. La vidéo et le livret m’ont embrouillée et après avoir débuté le montage, je n’étais pas du tout convaincue. J’étais d’autant plus embêtée que le montage de la braguette s’était passé sans difficulté majeure pour mes deux port trousers ici, et ici. J’ai repris le pas à pas de Pauline Alice et même si le sens est inversé, j’ai compris ce qui n’allait pas. J’ai donc navigué entre les deux explications et suis arrivée à un résultat tout à fait propre.

IMG_0218

Le reste est sans difficulté particulière si ce n’est que j’ai voulu intégralement border de biais à cheval la ceinture intérieure. Il y a une bonne raison pour faire autrement comme je l’ai découvert en cours de route mais j’ai rattrapé ma bourde sans problème. Dernière petite modification, la longueur des passants qui ne seyait pas à l’amoureux. J’ai réduit de plusieurs centimètres les passants et il était convaincu.

Alors là, je ne faisais pas la fière au moment de l’essayage final. J’avais beau avoir fait des essayages au fur et à mesure, je craignais que ce chino ne lui aille pas ou ne lui plaise pas… Et, miracle, il lui plaît et lui va bien !

Le culotté

Le culotté

Vous noterez les yeux plissés à cause du soleil 😉

Le culotté

Le culotté

Le culotté

Le culotté

J’ai évidemment prévenu que le petit frère n’allait pas suivre rapidement (rapport à la vingtaine d’heures consacrée au projet). C’est un projet très gratifiant et, malgré la difficulté pour la braguette, j’ai pris beaucoup de plaisir à cette réalisation. D’ailleurs, j’ai acheté le patron du décontracté pour des sweats pour mes frères (on est d’accord à moins de 6 mois de retard, ça ne compte pas).

Une réflexion au sujet de « Je couds pour mon beau gosse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *