Le calendrier de l’avent

Ca y est, j’ai cousu mon premier calendrier de l’avent! En fait, je voulais le coudre l’an dernier mais je n’ai reçu ma machine que le 27 novembre et comme je n’avais jamais touché une machine à coude avant, c’était beaucoup trop juste. L’an dernier, j’avais acheté un kit spécial chez Henry et Henriette, mais j’ai oublié les explications orales que la vendeuse m’avait donnée à l’époque. Par hasard, je suis tombée sur le tuto de Laisse Luciefer. Je voulais aller sur le blog laissons Luciefer et, en me trompant d’adresse j’ai découvert celui de Laisse Luciefer et j’ai tout de suite adoré. Un grand choix de tutos, super bien expliqués et illustrés par des photos, le bonheur ! J’ai tout de suite flashé sur son calendrier de l’avent, le tout étant de s’y coller. Comme d’habitude, j’ai traîné pour m’y mettre, me disant chaque jour « J’suis laaaarge » et puis est arrivé le 28 novembre et là, c’était urgent.

Calendrier de l'avent

J’ai commandé des tissus spéciaux sur Ma petite mercerie. Au début, je pensais faire avec des chutes mais il n’y avait aucune unité et ça ne me plaisait pas. J’ai choisi quatre motifs très Noël et susceptibles de plaire à mes lutins et c’est parti. Découpage des 48 rectangles (je n’avais pas fait attention au sens des motifs sur certains et j’ai du en redécouper d’autres), découpage du ruban en 48 tronçons (malheureusement, mes petits pères Noël ont tous la tête dans le mauvais sens et j’ai changé en cours de route pour du ruban bleu tout simple et un peu de ruban à étoile déniché chez Toga), et j’ai attaqué la couture des 48 pochettes.

Calendrier de l'avent pochettes découpées

Calendrier de l'avent, les pochettes cousues

Alors là, je suis enchantée du tuto de Laisse Luciefer. C’est un vrai bonheur à suivre et ça roule dans la moindre difficulté. Après, c’est un peu long et comme les pochettes sont petites, il faut faire très attention pour ne pas coudre les deux côtés ensemble quand on assemble les extérieurs et les doublures. J’en ai cousu 12 dans la journée du samedi, 12 le dimanche et j’ai posé dans la foulée des pressions kam (qui ne tiennent pas parfaitement au vu de l’épaisseur, snif). Pour les chiffres, là, j’avoue, j’ai fait ma feigne. J’ai tout simplement collé des autocollants argentés acheté au stand Toga du salon création et savoir faire (le lieu de toutes les tentations).

J’ai garni mes petites pochettes de bonbons au chocolat, un DVD à se partager, un gros oeuf playmobil chacun et des bricoles comme des bagues scintillantes hello kitty pour Pépette la chouette, une petite votiure pour le lutin etc. Vu la taille des pochettes tout ne rentrait pas dedans. On a donc, avec mon amoureux, fait des minis chasses au trésor pour les gros cadeaux. On a écrit des indices de petits papiers dont on a brûlé les bords avec une bougie pour faire effet parchemin.

Calendrier de l'avent, les indices

J’ai scotché mes petites pochettes avec du masking tape pailleté sur le mur du salon à pas d’heure le soir pour leur faire la surprise au matin. Mais grosse déception au réveil, la majeure partie des pochettes était tombée. J’ai donc caché les pochettes dans un plat à tajine.

Calendrier de l'avent scotché au mur

Calendrier de l'avent dans le plat à tajine

Et mardi soir, ils ont ouvert la première pochette et englouti le bonbon au chocolat. Et là, le bonheur de voir les étoiles dans leurs yeux en découvrant leur calendrier de l’avent, ça n’a pas de prix!

Calendrier de l'avent

Calendrier de l'avent

Une réflexion au sujet de « Le calendrier de l’avent »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *