Merci maîtresse!

A défaut de l’été, la fin de l’année scolaire est arrivée. Il fallait donc trouver une idée couture pour les maîtresses et les ATSEM, on oublie souvent ces dernières alors qu’elles prennent également soin de nos lutins. Comme d’habitude, je m’y suis prise un peu à la dernière minute et j’ai cherché des patrons me permettant d’utiliser mon stock.

J’étais très tentée par la pochette Juliette de la maison Victor que Zazacam avait réalisé l’an dernier pour la même occasion mais je craignais de manquer de temps et de molleton pour lui donner de la tenue. J’ai hésité avec la jolie trousse passepoilée de Ernest est céleste mais je n’avais plus de cordon Liberty en stock, j’ai donc écarté ce modèle. Enfin, j’aime beaucoup les petites pochettes doublées en toile enduite selon un patron de Zazacam, un joli résultat qui ne demande pas trop de temps.

Le problème majeur résidait dans le nombre : 3 maîtresses et 4 ATSEM. Je n’ai que deux enfants mais mon lutin était au jardin des tous petits avec 2 maîtresses et 3 ATSEM. Or, 7 réalisations quand on n’a qu’une semaine devant soi, c’est short. J’ai donc opté pour une solution de compromis, 3 pochettes Juliette, une par maîtresse et 4 pochettes en toile enduite pour les ATSEM.

IMG_5367

La pochette Juliette n’était pas un choix très raisonnable puisque c’était ma première. J’ai été un peu déconcertée sur le montage de la première et j’ai fait quelques bêtises car je ne comprenais pas l’ordre de montage. Une fois réalisée la première, ça a été assez facile. Si les explications sont précises, il faut quand même compter deux bonnes heures de couture par trousse pour le faire soigneusement. Je n’ai fait que deux modifications : je n’ai pas entoilé le tissu extérieur mais je l’ai molletonné pour plus de tenue et de moelleux. Deuxième modification, j’ai surpiqué le rabat extérieur et tout le tour de la pochette. Cela donne une plus jolie finition et permet de positionner correctement la doublure.

Seule difficulté, sur la troisième, lors du repassage final,je me suis aperçue que des coutures avaient lâché sûrement avec un crantage des marges trop court. J’ai donc rouvert la doublure et j’ai recousu proprement les côtés fragilisés. En examinant ces coutures, je n’ai pas fait attention au fer de ma centrale et j’ai fait fondre une pression kam. Gloups! Il était 06h45 du matin… J’ai retiré la pression incriminée et reposé une nouvelle pression et zou !

J’ai réalisé trois modèles différents :

IMG_5364

le premier en natté de coton bleu marine France duval stalla et doublure en liberty Claire Aude, pression Kam vert foncé

IMG_5357

IMG_5358

IMG_5359 (1)

Le deuxième en natté de coton gris pâle cousette et doublure en Liberty Wiltshire, pression Kam bleu jean

IMG_5353

IMG_5355

IMG_5354

le troisième en natté de coton rose pâle cousette et doubure en Liberty Betsy rose givré, pression Kam bleue ciel

IMG_5361

IMG_5362

IMG_5363

Pour les pochettes en toile enduite, c’est plus simple. J’utilise systématiquement mes pinces clover pour éviter les marques d’épingle qui ne partent pas sur la toile enduite. Je n’ai pas bien réglé la tension du fil et laissé une aiguille microtextile. Du coup, les coutures avaient tendance à friser et la toile enduite fine de la doublure avait tendance à gondoler. J’ai augmenté la tension du fil à 5 et posé une aiguille universelle taille 90.

Là aussi, j’ai réalisé quatre modèles différents :

FullSizeRender (1)

FullSizeRender

Petit pan coquelicot rouge pour l’extérieur et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam noire

IMG_5352

IMG_5351

Petit pan Granit bleu ardoise pour l’extérieur et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam bleu jean

FullSizeRender (5)

FullSizeRender (6)

Petit Pan Trèfle Terre rose et Mamzelle Fourmi gris à étoiles blanches pour l’intérieur, pression kam noire

FullSizeRender (3)

FullSizeRender (4)

Mamzelle Fourmi gris à étoiles blanches et France Duval Stalla banane à étoiles argentées pour l’intérieur, pression kam noire

IMG_5349

IMG_5350

Vous ne rêvez pas, il y en a cinq car j’en ai fait une en plus pour ma maman qui en voulait une, tant que j’étais sur ma lancée.

J’ai fini toutes ces cousettes le dimanche soir vers 22h30 pour les offrir le lundi matin. Je me suis levée aux aurores pour les emballer (et réparer mes bêtises). Elles ont rencontré leurs propriétaires ce lundi matin et j’espère qu’à travers ces petites cousettes maisons, les maîtresses et ATSEM comprendront à quel point je leur suis reconnaissante d’avoir pris soin de mes lutins toute cette année scolaire.

IMG_2816-001

IMG_2818

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *