Moelleux # 3

Coudre un modèle qu’on a déjà cousu à plusieurs reprises, c’est comme retrouver un vieil ami. On sait ce qu’on doit faire, on peut prendre son temps, on a déjà identifié nos points faibles dessus. J’ai eu un coup de foudre pour le moelleux et il a fait partie des patrons qui m’ont donné envie de me lancer dans la couture. Je l’ai d’ailleurs réalisé deux fois, en jersey et en matelassé.

En ce moment, j’ai envie de douceur, d’être dorlotée et de coudre des projets dont je suis sûre du résultat. J’adore le Moelleux et j’ai eu envie d’une version cocooning en molleton léger gis chiné des Coupons de Saint Pierre avec un empiècement en Liberty Besty dans le coloris rose givré exclusif vendu par Cousette l’an dernier. Je n’avais coupé qu’une fois dans ce coupon pour un snood de Pépette la chouette qui avait absolument voulu ce tissu, pas folle la guêpe! J’ai enfin choisi un passepoil doré pour réveiller le tout, acheté l’an dernier lors d’une virée à Fil 2000.

Aime comme Moelleux #3

J’ai pris mon temps pour le coudre, sachant que le risque lors qu’on coud un patron déjà réalisé est de bâcler et de faire des erreurs d’étourderie ou de manque de concentration. Vu la finesse du molleton, j’ai taillé mon Moelleux en S avec des marges de couture de 0,5 cm puisque je prévoyais de le monter à la surjeteuse.

Aime comme moelleux #3

Aime comme moelleux #3

Aime comme moelleux #3

Je l’ai monté tranquillement, bénissant ma surjeteuse pour ses finitions intérieures nickels (enfin presque). J’ai encore un peu de mal sur la couture des manches à la surjeteuse mais je m’améliore. Pour l’ourlet final, j’ai hésité à faire du biais maison en utilisant ce Liberty exclusif mais j’avoue, j’ai eu la flemme. Et je trouve souvent le biais maison plus difficile à utiliser car moins régulier qu’un biais tout fait! Du coup, je me suis rabattue sur une valeur sûre, le biais France Duval Stalla fuschia à étoiles argentées. Je me suis particulièrement appliquée en le cousant, en suivant les conseils que Christelle m’avait donnés lors de ses cours (ne pas lésiner sur les épingles et sur l’utilisation de la centrale vapeur) et cet ourlet est particulièrement réussi !

Aime comme moelleux #3

En deux petites journées, ce troisième moelleux a été cousu, lavé et mis sagement à sécher. Comme d’habitude, j’adore le résultat, je trouve cette coupe vraiment féminine et flatteuse. Il y en aura sûrement d’autres versions…

Aime comme moelleux #3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *