Noir c’est noir mais avec le confortable, il y a de l’espoir !

Après ma version verte qui pique les yeux, j’ai eu envie d’un confortable noir tout simple. Le petit sweat qu’on peut enfiler un peu avec tout en fait. Et la simplicité d’exécution du confortable m’avait bien séduite. Alors, rebelote !

confortable MLM en molleton noir

Un petit tour chez Tissus Myrtille à NANTES pour acheter du molleton noir, un peu de spéléologie dans mon stock pour en extraire du bais vert émeraude à étoiles Première étoile. Et me voilà lancée. Couture rapide et facile, j’ai supprimé les marges de couture comme sur la première version. En revanche, j’aurais dû les laisser car à l’essayage j’ai vu qu’elles étaient utiles. C’est sûrement parce que ce tissu est plus épais que le premier. Enfin, il me va très bien sans les marges (Je peux toujours lever les bras, l’honneur est sauf).

J’ai été hyper fière des finitions sur ce coup-là (une fois n’est pas coutume) ! Et oui, je l’ai cousu juste après un cours avec Christelle Beneytout qui m’a appris à faire une belle finition sur le biais. Et ça change tout ! Encore une fois, si vous êtes nantaises ou dans la région, sautez le pas et prenez un cours ! On apprend dans la bonne humeur et c’est super !

raccord biais rapporté première étoile émeraude

Mission accomplie pour ce confortable tout doux à l’intérieur et que je porte très souvent.

Mon confortable qui pique les yeux

J’ai eu un gros coup de coeur sur pinterest sur le confortable. Et en voyant le prix du PDF, je ne pouvais pas passer à côté !

confortable MLM sweat léger vert menthe

Le plus dur, ça a été de choisir la couleur et le biais assorti. J’ai craqué sur ce molleton d’été vert menthe chez mamzelle fourmi. Hyper agréable à coudre et à porter, j’en suis ravie. D’ailleurs, je suis toujours ravie quand je commande chez elle !

Le pdf est top, avec un plan d’assemblage hyper clair. Et tout tombe nickel. J’ai fait une taille S et j’ai réduit les côtés y compris l’intérieur des manches, ça faisait un peu trop pyjama à mon goût. Cela dépend pas mal du tissu car j’en ai refait un en molleton et les marges étaient bien utiles cette-fois là !

confortable MLM sweat léger vert menthe de dos

confortable MLM sweat léger vert menthe de côté

Bref, une petite après-midi de couture pour ce confortable. Les finitions ont été au moins aussi longues car j’ai posé du biais rapporté blanc avec des petites étoiles acheté chez La Droguerie. Comme je trouvais que ce biais était parfaitement assorti à mon tissu, j’en ai mis partout, à l’encolure, au revers du bas et au revers des manches (galère galère). Je suis un peu maniaque du biais rapporté ! J’ai fini les raccords des biais à la main car ma machine sautait des points et ce n’était vraiment pas propre. Depuis, j’ai appris comment faire un raccord bien net grâce à Christelle !

confortable MLM sweat léger vert menthe ourlet au biais rapporté petites étoiles La droguerie

J’adore ce confortable qui porte très bien son nom et sa couleur qui pique les yeux.

Mon premier moelleux

Aime comme moelleux, un des patrons qui m’a décidée à sauter le pas de la couture ! A la fin de l’année 2014, j’ai réalisé que j’avais pris la mauvaise habitude de traîner dans un vieux sweat informe de mon amoureux. Vraiment pas glam! Seulement, voilà, le total look avec talons et maquillage le dimanche, ce n’est pas pour moi. Je revendique le droit à la flemmardise le dimanche! Et le moelleux s’est imposé comme LA réponse à mon problème. Un sweat à la découpe féminine, (j’adore l’arrondi sur les fesses) qui permet plein de versions différentes, avec ou sans empiècements, avec ou sans passepoil, bref, la baguette magique pour un dimanche confortable et joli.

Moelleux noir et liberty capel fuschia

Le Père Noël (bon, mon amoureux), bien inspiré, a apporté ce patron dans la hotte. Seulement je n’avais ma machine que depuis fin novembre et après quelques trousses et un plantain (qui pour moi ne fut pas un long fleuve tranquille), j’avais peur de me lancer dans un projet plus ambitieux et de ne pas y arriver. La solution est arrivée avec les vacances de février. A cette époque magique, mes deux lutins faisaient encore la sieste, j’avais donc tout le temps de le réaliser petit à petit en prenant tout le temps qu’il me fallait.

Un grand coupon de jersey noir des coupons de Saint Pierre, du passepoil et du liberty Capel fushia pour apporter du peps à mon moelleux et me voilà lancée. J’ai pris tout mon temps, d’ailleurs je l’ai fini le week-end d’après. Et les explications, doublées des schémas sont très claires surtout pour une débutante. En faisant bien attention et en respectant bien les consignes, ça s’est très bien passé. C’était ma première pose de passepoil, mon premier empiècement et mon premier biais rapporté (pas très académique d’ailleurs comme je l’ai découvert plus tard) et premier ourlet invisible (pas au top non plus si je suis honnête). Malgré toutes ces petites erreurs, je l’adore ce moelleux. Et je le porte très souvent que ce soit chez moi en cocooning (très) chic ou dehors avec un jean ou une petite jupe.

Moelleux noir et LIberty capel Fuschia

IMG_7108

Et après cette version test, il a eu un petit frère en matelassé france duval stalla qui était un peu mon eldorado…

La jupette qui tourne

Après quelques semaines de couture, j’ai eu envie de me lancer dans un projet plus élaboré que la trousse pour ma puce. Tout me semblait insurmontable et je cherchais des tutos et patrons accessibles voire destinés aux débutantes.

P1030806l’étoile de coton, une mine d’or pour les débutantes, j’ai trouvé le patron et le tuto gratuit de la jupette à noeud proposé par les toiles filantes. C’était parfait, il me restait justement une belle chute de jersey de coton parme de mon plantain (que j’ai surnommé plantade vu toutes mes difficultés de débutante étourdie à le réaliser). Et j’avais l’espoir un peu fou qu’après une année de refus des jupes et robes, une petite jupette cousue par sa mère serait portée par la jeune fille…

P1030804

Alors je me suis lancée ! Le tuto est super bien fait et m’a permis d’arriver à coudre cette jupette sans trop de massacre (bon, je dois l’admettre les fronces ne sont pas hyper bien réparties). Seule grosse difficulté, comment insérer l’élastique ? Je suis restée assez perplexe devant mon épingle à nourrice avant d’avoir un éclair de pragmatisme (proche du génie selon moi) et de comprendre comment insérer cet élastique. J’avais pris le soin de mesurer le tour de taille de ma puce qui est toute fine pour que l’élastique soit à la bonne taille. Heureusement car cela faisait bien 5 cm de moins que ce qui était préconisé.

Et là, le bonheur, cette jupe tourne!!! Et ma puce n’a pas pu y résister (le petit noeud n’a pas résisté à ses ardeurs d’ailleurs). Au final, cette jupe est vraiment sympa, un bon basique, assez simple à coudre et peu gourmande en tissu. Elle aura des petites soeurs, plus qu’à choisir la couleur !

P1030810

P1030820

L’estivale aime les ananas

J’ai acheté la box des créatrices sur un coup de tête, je n’avais même pas encore reçu ma machine à coudre (un peu compulsive la fille). Evidemment je n’allais pas me lancer à mes débuts dans la couture de la blouse Malice. En revanche, j’ai adoré ce tissu taupe avec les ananas gris pâles. J’ai rangé sagement le contenu de la box et je l’ai même un peu oubliée…

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

Et les beaux jours revenant (enfin), j’ai eu une envie irrépressible de petite robe d’été, facile à porter (et à coudre), que je puisse porter avec des nu-pieds ou avec des talons, à la maison ou au travail, bref une robe parfaite ! Alors j’ai cherché, je me suis promenée sur de nombreux blogs et j’ai choisi l’estivale de Mlm Patrons. J’ai adoré coudre son confortable (déjà deux versions à mon actif), en passe de devenir mon sweat doudou.

Evidemment, s’est posée la question du tissu. Choix cornélien, je le voulais léger mais pas transparent, à motif mais facile à assortir. Et j’ai retrouvé, ce coupon de a nana’s fabrics. La raison aurait voulu que je fasse une toile mais l’impatience (ou l’inconscience) l’a emportée et j’ai attaqué direct dans mon beau coupon. Bon, j’ai agrandi les marges de couture en prévision de mes futures erreurs (je suis optimiste mais réaliste), et je me suis lancée.

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

Les instructions sont très claires et en prenant mon temps, tout s’est bien passé, y compris le thermocollage et l’encolure si jolie qui me faisait si peur. J’ai choisi de couper le devant au pli et j’ai supprimé les poches. Ben oui, je savais que ces poches ne résisteraient pas aux multiples trésors de mes lutins qui vont du caillou (classique) à l’escargot vivant (plus baveux). Et enfin, j’ai réduit la longueur de 15 cm pour une robe moins sérieuse.

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

estivale MLM a'nanas fabrics taupe width=

Et je suis enchantée du résultat. La coupe est élégante et l’encolure est vraiment ravissante. Bref, l’estivale peut sérieusement prétendre à être la robe d’été parfaite !

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

Pyjama marin pour mon lutin

Après quelques mois de couture, je dois admettre l’évidence : j’ai très peu cousu pour mon lutin. Bon quelques bavoirs et une housse de coussin avec des petites voitures (en liberty quand même), mais il me faut trouver une idée de vêtement d’autant plus que j’ai un joli coupon de jersey bio bleu avec des baleines et des ancres acheté chez mamzelle fourmi spécialement pour lui.

P1030792

Et encore une fois, sauvée par Mon petit dressing de la Barakossa ! Un pyjama avec un bas sarouel et un haut à emmanchures américaines. J’ai attaqué le sarouel en premier et j’ai remplacé les bandes de jersey contrastantes par du bord côte gentiment offert par mamzelle fourmi, parfaitement assorties au jersey choisi. Un peu de galère sur les fronces, (il faut vraiment que je m’améliore) mais le sarouel est assez vite réalisé.

Preuve en image, le sarouel est tout confort :
P1030789

Ensuite, j’ai attaqué le tee-shirt, là aussi, les explications sont très claires et à part ma difficulté sur la 3 D pour comprendre comment positionner le dos et le devant , tout s’est passé sans problèmes.

J’ai eu beau tenter de négocier, doudou et tétine ont absolument voulu être sur les photos :
P1030787-001

Au passage, je voulais souligner que ce livre est vraiment super pour les débutantes, c’est clair, bien illustré et avec des passages sur les techniques de couture bien plus compréhensibles que dans certains manuels de couture pour débutantes ! Je désespère que son premier livre soit réédité….

P1030790

Au final, le pyjama est trop beau et son propriétaire peut faire le fou dedans. Et moi, j’ai la fierté d’avoir enfin réalisé un joli vêtement pour mon lutin!

Range aiguilles à tricoter

J’ai eu le coup de foudre pour ce liberty Sandy Ray qui me rappelait la Bretagne des vacances de mon enfance. Dès que je l’ai vu, j’ai voulu l’utiliser pour un projet pour ma mère. Seulement, c’était un de mes tous premiers projets et je n’ai pas osé me lancer dans une cousette technique.

Liberty-Fabric-Sandy-Ray-i1

En feuilletant le livre de Aime comme Marie, prêtée par une amie, j’ai vu ce range aiguilles à tricoter. C’était parfait ! Ma mère est une spécialiste du tricot. Depuis toute petite, je l’ai toujours vue avec ses aiguilles et son sac à ouvrage.

Je me suis donc lancée patiemment. Le tracé régulier des rangées pour les aiguilles m’a demandé beaucoup de temps pour que toutes les lignes soient bien parallèles. Et leur couture s’est révélé être une excellent exercice pour apprendre à coudre droit.

Le range aiguilles déplié

unnamed

Le détail du motif

unnamed (1)

Au final, j’aime beaucoup le résultat. Et j’étais fière (comme une enfant à la fête des mères avec son collier de nouilles) de lui offrir cette cousette !

unnamed

Sarouel pour bébé

Apprenant l’arrivée prochaine d’un heureux événement, j’ai voulu faire un petit cadeau personnalisé. Je ne serai plus dans la région à la date de la naissance et appréciant beaucoup la future maman, j’ai pris les devants.

photo extérieure

Je suis récemment tombée sur le tuto gentiment offert par minuscule infini pour coudre des sarouels de bébé et j’ai eu envie de tester. Il me restait justement un tout petit peu de molletonné France Duval Stalla bleu canard. En fouillant dans mon stock, j’ai retrouvé du bord côte gris pâle bien assorti, acheté chez mamzelle fourmi, et je me suis lancée par un dimanche pluvieux.

J’ai appliqué à la lettre les conseils donnés par Christelle Beneytout lors de mon premier cours et je suis contente du résultat. Un petit sarouel tout doux, tout chaud parfait pour les premiers jours d’automne d’un bébé.

photo intérieure

Au passage, je tiens à souligner la qualité des cours donnés par Christelle Beneytout.

Je me suis inscrite à une séance atelier libre et j’ai tellement aimé que j’en ai réservé d’autres. Patience, pédagogie et bonne humeur sont au menu, on ne se contente pas d’apprendre à coudre, on passe un bon moment et c’est précieux!

Des trousses de luxe

Quand j’ai acheté ma machine à coudre, mon premier projet a été la couture d’une trousse suivant le super tuto offert par Louise du site Les lubies de Louise. Un vrai trésor, bien expliqué, bien illustré, le rêve pour une grande débutante qui regarde sa machine avec perplexité !

unnamed (4)

J’en ai réalisé quelques unes pour Noël (premiers cadeaux home made euhhh depuis l’école et les colliers de nouilles de la fête des mères) et récemment, regardant des chutes de liberty, de batiste france duval stalla ou atelier brunette, j’ai décidé de réattaquer les trousses. Un petit peu d’entoilage et le tour est joué !

Liberty marin, doublure première étoile coloris caviar et fermeture éclair Tissus Myrtille Nantes :
unnamed (3)

Batiste France Duval stalla, doublure première étoile coloris caviar et fermeture éclair Tissus Myrtille Nantes :
unnamed (2)

Tissu Bulles Petit pan, doublure première étoile coloris caviar et fermeture éclair Tissus Myrtille Nantes :

unnamed (1)

unnamed

Des cadeaux home made qui font toujours plaisir !

Marcelle s’est prise pour une robe

Lors d’un achat sur Ma petite mercerie, j’ai eu le coup de foudre pour ce beau jersey blanc à cerises toutes rouges sans avoir encore d’idée sur son utilisation. Et l’illumination est arrivée avec l’achat du livre Mon petit dressing de La Barakossa, je l’ai tout de suite imaginé en marcelle rallongée en robe pour ma fille.

J’ai réfléchi tranquillement aux modifications que j’allais faire, je n’ai que quelques mois de couture (voir de bidouillage) derrière moi. J’ai rallongé Marcelle de 25 cm, 15 auraient été largement suffisants au final et remplacé les bandes de jersey par du biais jersey. Et ensuite, en piste !

P1030726

Evidemment, j’ai inversé les envers et endroits lors de l’assemblage du haut et du devant (sinon ce n’était pas drôle) et coupé trop court le biais à cheval de l’encolure. Mais sorties de ces erreurs de débutantes, j’ai pris beaucoup de plaisir à coudre cette robe. Il faut dire que les explications de La Barakossa sont très claires, bien illustrées et que les résultats sont tops.

P1030731

P1030732

Au final, j’ai raboté de deux centimètres de chaque côté car ma poulette est toute fine, une véritable allumette ! Et la robe a été immédiatement adoptée par sa propriétaire qui s’est prêtée avec enthousiasme à la séance photo…

P1030724

Et si vous voulez vous faire un trip, un coupon, deux versions, allez faire un tour sur le blog de ma copine Léna, ma complice des débuts en couture qui présente de bien jolies choses…