Plantain d’automne

Le plantain est sûrement un des patrons qui m’a fait sauter le pas de la couture. J’aime beaucoup porter des tee-shirts en jersey et la perspective de pouvoir le décliner dans toutes les couleurs me séduisait. Seulement voilà, je me suis lancée dans sa couture au bout de deux tous petits mois de couture. Ce projet avait été épique, une semaine entière pour coudre l’encolure! Il faut dire que l’encolure en jersey comme premier projet de vêtement, il fallait oser! J’avais fini par réussir à le coudre en entier même s’il est très perfectible. Je porte mon plantain pour dormir mais je n’arrive pas à m’en séparer, mon premier vêtement quand même!

Je n’avais jamais réitéré car je l’avais coupé trop grand et je le trouvais trop décolleté, trop court et trop évasé à la taille. Bref, le plantain et moi c’était fini. Seulement, Deer and doe a sorti une deuxième version du plantain (toujours gratuite), moins évasée, avec un décolleté modifié. Je n’ai pas résisté à l’envie de tester à nouveau le patron. Par sécurité, j’ai rallongé le tee-shirt et les manches de 5 cm en suivant les lignes prévues à cet effet.

J’ai décidé de le coudre dans le superbe jersey de coton noir acheté chez Little fabrics. C’est ma première commande chez eux et ce n’est sûrement pas la dernière! Ce jersey est très doux, avec une tenue et un tombé au top, bien souple. C’est une très belle qualité. J’ai décidé d’égayer mon plantain avec des coudières maison en liberty capel moutarde. L’arrondi n’est pas parfait mais elles me plaisent beaucoup. J’ai thermocollé mes coudières avec de la vlieseline bi-élastique pour plus de tenue et de souplesse.

J’ai voulu faire confiance au patron avec la bande d’encolure. Seulement, ça n’a pas fonctionné. L’encolure n’était pas du tout régulière. J’ai décousu et recoupé une deuxième bande d’encolure, en appliquant la méthode de coudre le stretch. Pour plus de sécurité, je l’ai d’abord cousue à la machine à coudre et ensuite, je suis repassée avec la surjeteuse. Ce n’était toujours pas assez parfait à mon goût. Mon amoureux trouvait que je pinaillais mais je n’étais pas satisfaite. J’ai à nouveau décousu ma bande, recoupé une bande d’encolure et je l’ai cousue selon la méthode de l’encolure rabattue. C’est celle que je maîtrise le mieux et je suis satisfaite cette fois-ci du résultat.

Plantain

Plantain

Plantain

Alors j’aime beaucoup ce deuxième plantain et mon tissu de folie n’y est pas pour rien. La ligne est très jolie et la coupe très féminine. Je suis donc réconciliée avec le plantain sous réserve de remonter un peu l’encolure sur les prochaines versions. En effet, l’encolure rabattue fait perdre quelques centimètres par rapport à l’encolure originale. Sous réserve de cette petite modification, il y aura d’autres plantains (d’autres coupons sont déjà prévus)!

Plantain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *