On n’a jamais trop de confortables !

Après deux ans de couture, j’essaie d’être plus raisonnable dans le choix de mes projets. Au début, j’ai été guidée par mes coups de coeur patrons et tissus avec forcément des déceptions et des projets que je porte peu. J’ai donc décidé de mieux réfléchir à mes projets de vêtements pour ne coudre que des réalisations adaptées à mes besoins ou à ceux de mes enfants. J’ai fait un bilan de ma garde robe automne-hiver et après avoir cousu beaucoup de robes, je me rends compte que je manque de hauts.

Avec le froid qui arrive, j’avais envie d’un haut doudou et le confortable m’a semblé tout indiqué. Et j’ai eu la chance d’avoir une carte cadeau chez France Duval Stalla pour mon anniversaire. Entre autres merveilles, j’ai choisi du matelassé couleur bleuet (mon premier choix était le blanc mais avec deux lutins ce n’était pas franchement raisonnable). Comme je l’ai déjà réalisé trois fois, je savais quelles modifications je voulais faire.

le confortable

Tout d’abord, j’ai légèrement modifié l’encolure car l’encolure de base laisse systématiquement voir ma bretelle de soutien-gorge (pas très classe). Du coup, j’ai allongé de 3 cm la longueur des épaules sur les pièce devant et dos, réduisant ainsi l’ampleur de l’encolure. Une fois cousu le corps de mon confortable, il était bien trop large. J’avais hésité à supprimer les marges de couture côté mais ça m’avait joué des tours sur ma deuxième version. Malgré l’élasthanne, j’ai donc laissé les marges de couture pour éviter une grosse déception avec un projet trop petit dans ce beau tissu. J’ai enlevé environ 1,5 cm sur les bras et le corps et repassé ma surjeteuse, là c’était le fit parfait, juste l’ampleur qu’il faut pour lutter contre l’effet robe de chambre. J’ai enfin légèrement redessiné le bas pour donner un effet un peu arrondi.

le confortable

Conformément aux instructions, j’ai cousu un ourlet rapporté pour l’encolure. J’ai cédé à mon addiction pour le biais liberty, du Wilshire bleu et gris. J’ai hésité ensuite à faire des ourlets classiques pour les manches et le bas du sweat-shirt. Seulement, j’avais oublié de surfiler le bas des pièces et un ourlet à double rentré était bien trop épais. J’ai donc aussi posé du biais rapporté, ce qui a l’avantage de le faire ressortir si je roule les manches. Evidemment, ça a rallongé le temps de couture mais les jolies finitions, on en profite tous les jours.

img_6689

le confortable

le confortable

Et voilà mon nouveau sweat doudou ! Winter is coming mais je suis prête à l’affronter :-)

Le confortable, version tunique qui brille

Bon, je dois l’admettre, j’ai développé une forte dépendance au confortable de MLM. C’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empêcher. Dès que je vois un beau coupon de molleton, je l’imagine en confortable.

J’ai été très raisonnable pendant les soldes, je n’ai craqué que sur le site de Mamzelle fourmi (en même temps, elle a tellement de jolies choses que c’est difficile de ne pas être tentée, je précise je n’ai aucun intéressement chez elle). Il y avait du molleton gris chiné lurex et je suis une fille qui adore les tissus qui brillent. Attention, il ne faut pas non plus que le tissu pique les yeux mais qu’il y ait juste ce scintillement qui le rend unique. Alors là, ni une ni deux, il s’est retrouvé dans mon panier et rapidement dans ma boîte aux lettres.

Lorsque je l’ai reçu, il était inévitable de le coudre en confortable (si si)! Seulement je l’ai vu en tunique, parfaite avec un legging et des bottes noires ou un jean. Et puis, j’adore les robes doudous, jolies et confortables, réconfortantes quand le thermostat baisse. J’ai enfin osé utiliser mon biais Liberty porcelaine, un joli tissu impose un joli biais n’est ce pas ?

D’ailleurs, je l’ai cousu pour participer au défi kibrille du blog le bazar d’Anne Charlotte mais suite a un déménagement, je n’ai toujours pas internet… J’ai fr*# je n’ai rien compris… Heureusement, Anne-Charlotte est super gentille et a accepté ma participation de retardataire :-)

Malheureusement, les photos ne rendent pas justice au lurex, et on ne voit pas trop que ce tissu brille et pourtant, c’est ce qui fait tout son charme.

Confortable qui brille

Confortable qui brille de côté

Confortable qui brille de dos

J’ai donc simplement allongé le patron d’une vingtaine de centimètres et à l’attaque. Pas de difficultés particulières, tout colle à la perfection et c’est ma troisième réalisation du confortable. J’ai apporté un soin tout particulier à la pose du biais rapporté, j’en ai mis à l’encolure, et aux ourlets des bas et des manches. J’adore cette belle finition qui a duré au moins autant de temps que la cousette de la tunique en elle-même.

Les biais rapportés en Liberty :

Confortable qui brille, encolure en Liberty Betsy porcelaine

Confortable qui brille, ourlets de manche en Liberty Betsy Porcelaine

Et je l’adore, simple, efficace avec ce petit scintillement qui évite le côté mémère de la tunique en molleton que je crains toujours. Bref, encore une fois, le confortable est une réussite !

Et merci à mon papa pour la séance photo !

L’estivale de Mary Poppins

Bon, je sais, à première vue, je présente tous les signes inquiétants d’un début d’addiction à la couture d’estivales en a nana’s fabrics. Rassurez vous, mon cas n’est pas si inquiétant, en fait, cette robe a une histoire…

l'estivale a nana's fabrics

Dans la vie, il y a des rencontres qui comptent. Une personne entre dans notre vie et elle prend une vraie place. La rencontre avec Mary Poppins il y a deux ans est de celle-là. Confier un bébé à une nounou, lui faire confiance pour prendre soin de notre trésor, ce n’est pas chose facile. Et pourtant, il y a des liens de confiance qui sont une évidence en tant que parent et des liens affectifs qui sont une évidence pour notre enfant.

Jusqu’à l’été 2013, nous n’avions jamais cherché de nounou. Pépette la chouette avait eu une place en crèche alors même qu’elle n’avait pas pointé le bout de son nez et mon lutin avait automatiquement eu une place dans la même crèche que sa soeur. Et puis, déménagement un peu rapide à plusieurs centaines de kilomètres, pas de place en crèche et nous voilà partis à la recherche d’une nounou pour notre lutin. Et puis, et puis, on a rencontré Mary Poppins. Quand on lui a confié notre lutin le premier jour, on était en confiance. Et nous voici, deux ans plus tard, un autre déménagement sur le feu, à nous préparer aux au-revoirs. En deux ans, notre lutin a grandi, appris à parler, à marcher et est devenu ce merveilleux petit bonhomme curieux, malicieux, intelligent, un enfant soleil. Et Mary Poppins a largement contribué à ce spectacle magique dont on ne se lasse pas, par la qualité de son accueil quotidien.

J’ai tenu à lui réaliser un cadeau fait maison, avec tout le coeur qu’on y met (et les imperfections qui font tout son charme). Ma première estivale avait reçu ses compliments, alors avec mon cher et tendre on a eu la même idée : une estivale dans ses couleurs.

l'estivale a nana's fabrics de côté

J’ai opté pour un coloris kaki avec des ananas dorés, choix validé par mon amoureux. J’ai pris mon temps pour coudre cette estivale. Une deuxième réalisation est souvent plus rapide mais comme on se concentre moins (en tout cas moi), on peut faire des erreurs qui rallongent considérablement l’affaire. J’ai supprimé les poches et coupé le devant au pli, comme pour ma première version. Trois modifications cependant, j’ai cousu la robe plus longue en me calant sur la longueur habituelle de ses robes. J’ai opté pour des coutures anglaises (maintenant que je sais les faire), les finitions sont tellement plus propres ! Et enfin, grande nouveauté, j’ai bordé toute la parementure de biais à cheval. Et là, les finitions sont au top!

l'estivale a nana's fabrics de dos

Ourlet et emmanchures au biais rapporté :

L'estivale a nana's fabrics ourlet

l'estivale a nana's fabrics emmanchures

Les finitions des parementures :

L'estivale, finitions de la parementure

L’estivale fait toujours son petit effet. Une coupe simple, féminine, élégante, je l’adore. Parfois, un geste est plus significatif qu’un long discours. J’espère juste que cette petite cousette saura être le témoignage de tous nos remerciements à Mary Poppins !

L'estivale a nana's fabrics de face 2

Noir c’est noir mais avec le confortable, il y a de l’espoir !

Après ma version verte qui pique les yeux, j’ai eu envie d’un confortable noir tout simple. Le petit sweat qu’on peut enfiler un peu avec tout en fait. Et la simplicité d’exécution du confortable m’avait bien séduite. Alors, rebelote !

confortable MLM en molleton noir

Un petit tour chez Tissus Myrtille à NANTES pour acheter du molleton noir, un peu de spéléologie dans mon stock pour en extraire du bais vert émeraude à étoiles Première étoile. Et me voilà lancée. Couture rapide et facile, j’ai supprimé les marges de couture comme sur la première version. En revanche, j’aurais dû les laisser car à l’essayage j’ai vu qu’elles étaient utiles. C’est sûrement parce que ce tissu est plus épais que le premier. Enfin, il me va très bien sans les marges (Je peux toujours lever les bras, l’honneur est sauf).

J’ai été hyper fière des finitions sur ce coup-là (une fois n’est pas coutume) ! Et oui, je l’ai cousu juste après un cours avec Christelle Beneytout qui m’a appris à faire une belle finition sur le biais. Et ça change tout ! Encore une fois, si vous êtes nantaises ou dans la région, sautez le pas et prenez un cours ! On apprend dans la bonne humeur et c’est super !

raccord biais rapporté première étoile émeraude

Mission accomplie pour ce confortable tout doux à l’intérieur et que je porte très souvent.

Mon confortable qui pique les yeux

J’ai eu un gros coup de coeur sur pinterest sur le confortable. Et en voyant le prix du PDF, je ne pouvais pas passer à côté !

confortable MLM sweat léger vert menthe

Le plus dur, ça a été de choisir la couleur et le biais assorti. J’ai craqué sur ce molleton d’été vert menthe chez mamzelle fourmi. Hyper agréable à coudre et à porter, j’en suis ravie. D’ailleurs, je suis toujours ravie quand je commande chez elle !

Le pdf est top, avec un plan d’assemblage hyper clair. Et tout tombe nickel. J’ai fait une taille S et j’ai réduit les côtés y compris l’intérieur des manches, ça faisait un peu trop pyjama à mon goût. Cela dépend pas mal du tissu car j’en ai refait un en molleton et les marges étaient bien utiles cette-fois là !

confortable MLM sweat léger vert menthe de dos

confortable MLM sweat léger vert menthe de côté

Bref, une petite après-midi de couture pour ce confortable. Les finitions ont été au moins aussi longues car j’ai posé du biais rapporté blanc avec des petites étoiles acheté chez La Droguerie. Comme je trouvais que ce biais était parfaitement assorti à mon tissu, j’en ai mis partout, à l’encolure, au revers du bas et au revers des manches (galère galère). Je suis un peu maniaque du biais rapporté ! J’ai fini les raccords des biais à la main car ma machine sautait des points et ce n’était vraiment pas propre. Depuis, j’ai appris comment faire un raccord bien net grâce à Christelle !

confortable MLM sweat léger vert menthe ourlet au biais rapporté petites étoiles La droguerie

J’adore ce confortable qui porte très bien son nom et sa couleur qui pique les yeux.

L’estivale aime les ananas

J’ai acheté la box des créatrices sur un coup de tête, je n’avais même pas encore reçu ma machine à coudre (un peu compulsive la fille). Evidemment je n’allais pas me lancer à mes débuts dans la couture de la blouse Malice. En revanche, j’ai adoré ce tissu taupe avec les ananas gris pâles. J’ai rangé sagement le contenu de la box et je l’ai même un peu oubliée…

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

Et les beaux jours revenant (enfin), j’ai eu une envie irrépressible de petite robe d’été, facile à porter (et à coudre), que je puisse porter avec des nu-pieds ou avec des talons, à la maison ou au travail, bref une robe parfaite ! Alors j’ai cherché, je me suis promenée sur de nombreux blogs et j’ai choisi l’estivale de Mlm Patrons. J’ai adoré coudre son confortable (déjà deux versions à mon actif), en passe de devenir mon sweat doudou.

Evidemment, s’est posée la question du tissu. Choix cornélien, je le voulais léger mais pas transparent, à motif mais facile à assortir. Et j’ai retrouvé, ce coupon de a nana’s fabrics. La raison aurait voulu que je fasse une toile mais l’impatience (ou l’inconscience) l’a emportée et j’ai attaqué direct dans mon beau coupon. Bon, j’ai agrandi les marges de couture en prévision de mes futures erreurs (je suis optimiste mais réaliste), et je me suis lancée.

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

Les instructions sont très claires et en prenant mon temps, tout s’est bien passé, y compris le thermocollage et l’encolure si jolie qui me faisait si peur. J’ai choisi de couper le devant au pli et j’ai supprimé les poches. Ben oui, je savais que ces poches ne résisteraient pas aux multiples trésors de mes lutins qui vont du caillou (classique) à l’escargot vivant (plus baveux). Et enfin, j’ai réduit la longueur de 15 cm pour une robe moins sérieuse.

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

estivale MLM a'nanas fabrics taupe

estivale MLM a'nanas fabrics taupe width=

Et je suis enchantée du résultat. La coupe est élégante et l’encolure est vraiment ravissante. Bref, l’estivale peut sérieusement prétendre à être la robe d’été parfaite !

estivale MLM a'nanas fabrics taupe