Le sweat de grande de Pépette la chouette

Il y a quelques jours, mon amoureux m’a fait remarquer que les sweats à capuche de la jeune fille commençaient à devenir trop petits. Or, elle en porte beaucoup. J’ai donc proposé à la jeune fille de lui coudre un sweat zippé à capuche, doublé en polaire (comme celui de mon lutin que je n’ai pas encore blogué oups). Seulement, la demoiselle avait des exigences : un sweat à capuche sans fermeture éclair, un sweat de grande m’a-t-elle dit. Elle avait flashé sur le camillette création utilisé pour mon cannelle. Il m’en restait un beau métrage et j’adore ce tissu, l’imprimé, le confort, un vrai bonheur !

sweat dans les nuages

J’ai regardé dans mon stock de patrons mais je n’avais pas ça en magasin. Cependant, dans le ottobre 4/2013, j’ai repéré le Beagle Boy, un tee-shirt à capuche. J’ai décidé d’utiliser ce patron en le décalquant non pas en 6 ans, dans sa taille, mais en 7 ans et zou! Comme je ne voulais pas utiliser de bord côte pour la finition de la capuche, cela aurait été de trop avec l’imprimé très présent, j’ai rajouté un centimètre de marge sur le bord des capuches et j’ai surpiqué la capuche après avoir assemblé l’extérieur et l’intérieur pour que cela reste bien en place. Deuxième modification, j’ai cousu les bracelets de manche dans mon jersey matelassé et pas en bord côte comme indiqué sur le magazine. Dernières modifications, j’ai réalisé l’ourlet avec un biais rapporté et j’ai gansé la couture de la capuche avec le même biais, du france duval stalla banane à étoiles argentées. Malgré ma forte addiction à ces biais, ce n’est pas mon choix. J’ai sorti tout mon stock de biais à Pépette la chouette et elle a choisi celui-là, preuve de son excellent goût!

sweat dans les nuages de dos

sweat dans les nuages le biais rapporté

La couture a été facile à réaliser, seule petite difficulté, le croisement des capuches à l’encolure. Je m’y étais mal prise au début, j’ai décousu et recousu en faisant plus attention au positionnement et hop, le tour était joué !

La fameuse encolure :

Sweat dans les nuages, l'encolure

Cousette présentée cet après-midi à sa propriétaire et elle a été adoptée sur le champs! Elle s’est prêtée au jeu de la séance photo de bonne grâce. J’adore le style que ce sweat lui fait et elle aussi ! Et le plaisir en voyant les étoiles dans ses yeux, j’adore !

sweat dans les nuages

Princess Castle version doudou ou l’art d’utiliser les chutes

Après une petite année de couture, je me suis attaquée à la robe Princess Castle qui m’avait très vite fait de l’oeil. Les bordures en bord-côtes ou en jersey, les poches, ces jolis petits détails qui font tout son charme m’ont longtemps fait peur. Et puis un matin, je me suis jetée à l’eau.

J’avais la chance d’avoir suffisamment de chutes pour réaliser une version test et voir si elle plaisait à Pépette la chouette. Les chutes de molleton noir de mon confortable, de jersey rose de nos petites robes, de biais liberty de mon premier moelleux, bref, il était dit que je devais la coudre.

Princess Castle version doudou

J’ai pris le temps dans le week-end, sans me stresser ou me mettre la pression même si la jeune fille était pressée de l’avoir. Les explications d’Ottobre sont précises mais sans schémas (et moi, j’aime les schémas). Heureusement, j’avais regardé celles de Zazacam pour avoir une idée du montage. Du coup, j’avais pu me faire une idée assez précise.

Je n’ai pas du tout galéré avec le framilon, j’avais trouvé un tuto en allemand (que je ne parle pas bien sûr) mais avec photos. Et ma machine a géré sans problème. Pour les bordures en jersey, ça a été plus compliqué. Elles ne sont pas parfaites mais je me suis améliorée au fur et à mesure des bandes. L’élasticité de ce jersey très souple, qui fait tout son confort, n’est pas facile à maîtriser. Je ne m’avoue pas vaincue pour autant, je la coudrai une nouvelle fois pour évaluer mes progrès 😉

Princess Castle version doudou

J’ai réalisé, comme d’habitude, l’ourlet au biais rapporté. C’est joli à l’intérieur et c’est la technique que je maîtrise le mieux, pourquoi se priver ?

Princess Castle version doudou ourlet au biais Liberty Capel fuschia

Et, la touche finale, choisie par la jeune fille, ce sont les thermocollants chats dorés de Madame Mademoiselle. Pour être honnête, j’avais prévu deux libellules roses de La fabrique d’Ava mais elle a été catégorique. Et après tout, c’est sa robe, alors je l’ai laissée choisir ses thermocollants et leur localisation. J’en ai rajouté un dans le dos, j’adore cette petite touche secrète qu’on ne voit pas mais qui a tellement de charme…

Princess Castle version doudou, les chats

Sitôt finie, la robe a été essayée et adoptée… Ma robe ninja s’est-elle écriée ! Je n’avais pas vu la robe ainsi mais il est vrai qu’elle a un petit esprit kimono, surtout en noir et rose… Je suis ravie d’avoir enfin cousu ma Princess Castle et Pépette la chouette aussi. A la fin de la séance à la mer, elle ressemblait à une escalope panée. C’est vrai que je n’avais pas pensé que la jupe de cette robe pouvait utilement être remplie de sable (le seau ne devait pas être à son goût). Enfin, vu toutes les roulades, glissades, et creusage de ravin, elle a l’air d’avoir adopté sa nouvelle robe et c’est ce qui compte !

Princess Castle version doudou de dos