Vertige de l’amour

Toujours dans l’optique de me préparer une jolie gare-robe post baby-bump, j’ai eu envie d’une deuxième blouse qui se boutonne sur le devant. Mon premier accouchement a eu lieu par césarienne et j’ai vite découvert que les hauts boutonnés étaient indispensables. J’ai eu beaucoup de plaisir à coudre ma blouse Envol et j’avais envie d’un deuxième modèle différent, tout en évitant un haut trop serré qui souligne mon ventre etc.

J’ai donc opté pour la blouse vertige (encore l’Atelier Scammit humhum), dont j’ai lu beaucoup de bien sur la toile. Là aussi, de nombreuses versions sont possibles mais j’avais une idée bien précise en tête : boutonnée devant et avec froufrou. Côté tissu, j’ai décidé de coudre une toile portable avec un coton lavé acheté chez Zodio. J’ai choisi du jaune pour apporter un peu de couleur aux futures cernes et répondre à l’appel annuel de Chez Machine pour faire du bruit contre l’endométriose. Enfin, je suis partie sur une taille 40, une taille supplémentaire à ma taille habituelle pour m’assurer un certain confort.

IMG_4120

Le patron comporte 5 pièces, marges comprises, donc le décalquage est très rapide ainsi que la découpe. J’ai immédiatement renforcé au thermocollant le devant droit selon les indications du patron.

Seule modification, j’ai utilisé un biais tout fait et non un biais réalisé à partir du tissu comme préconisé par Johanna. Faire du biais est assez gourmand et il me restait suffisamment de métrage pour coudre un autre projet dans mon coupon. J’ai donc pioché dans mon stock de biais, que j’alimente régulièrement, un reste de biais Liberty Mitsy rose, qui fonctionne très bien avec le jaune comme me l’avait démontré ma robe Idoia cousue l’an dernier.

Je n’ai pas suivi la technique de l’ourlet mouchoir proposée par Johanna et j’ai utilisé mon pied à ourlet roulé fourni avec ma Pfaff. Il faut un peu d’entraînement je pense pour un ourlet roulé parfaitement régulier mais le résultat est très propre. Maintenant que j’ai découvert son utilité, je vais le rentabiliser !

Les joies des fronces :

IMG_4116

Pour le reste, j’ai suivi le pas à pas et le tutoriel vidéo. ce dernier est très bien fait et évite les grosses boulettes d’inattention ou d’étourderie. Attention, ce projet paraît faussement simple alors même qu’il est bien indiqué qu’il a un niveau intermédiaire. Il y a des fronces, des empiècements, la technique du fourreau et le froufrou nécessite une certaine minutie pour être proprement assemblé.

Comme toujours chez Atelier Scammit, les finitions sont au top. Il n’y a aucune couture apparente à l’intérieur du vêtement, exception faite des ourlets. D’ailleurs, ces derniers sont très fins et impliquent une vraie précision pour être jolis. C’est du coup, un projet qui demande du temps pour être réussi mais je le trouve très gratifiant.

IMG_4135

IMG_4138

IMG_4139

J’ai hésité pour les boutons et finalement choisi des jolis boutons en nacre comme toujours. J’ai aussi maintenu au point invisible à la main les froufrous en place sur le devant comme conseillé dans le livret.

Blouse Vertige

Blouse Vertige

Je suis ravie de cette blouse qui me plaît beaucoup. Elle a un joli côté printanier, surtout en jaune, et un sacré potentiel. J’imagine déjà plein d’autres versions mais je vais déjà attendre de rentrer dedans pour en coudre d’autres 😉 Vous l’avez compris, les photos portées vont devoir attendre encore un peu…

Et en prime, les petits cadeaux pour une amie chère, toujours dans les tons jaunes : des lingettes dématquillantes en éponge de bambou et liberty avec leur petit pochon assorti selon le tutoriel d’Alice de Mes petites coutures :

432B6598-8D87-4235-A7DC-502E63426626

24539934-CC04-4E03-B93E-2DD6C8D33932

0DBCB192-D9D2-42C7-ACBE-ED963C711053

Une réflexion au sujet de « Vertige de l’amour »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *