Virevolte, la jolie robe

Depuis quelques mois, j’ai cousu à plusieurs reprises des patrons de la marque Atelier Scammit. C’est un vrai plaisir au regard des coupes flatteuses, de la qualité des patrons et des vidéos de montage. J’ai pas mal rentabilisé ceux que j’avais et j’ai eu envie d’en tester d’autres (on n’a jamais trop de patrons). J’en ai donc commandé trois, au diable l’avarice, dont le patron virevolte. Il ne m’avait pas emballée au départ, craignant l’effet montgolfière des fronces.

Après avoir vu de très jolies versions de ce patron, en blouse et en robe, j’ai craqué. Et puis, les fronces sont aujourd’hui bien adaptées à ma silhouette et je pense qu’elles le seront tout autant dans quelques semaines. Honnêtement, je m’attends à avoir des kilos à perdre et je me suis cousu quelques pièces en conséquence pour cette période de transition où l’on se sent rarement à son avantage.

J’ai choisi de coudre la version robe à manches courtes et revers, agrémentées d’un froufrou sur l’épaule. Afin de tenir compte de la place pour mon petit locataire et de mes kilos en plus, je suis partie sur une taille 40. Il y a assez peu de pièces et le patron est marges comprises ce qui est un réel confort. Côté tissu, j’ai choisi d’utiliser un coupon de la vente de février chez couturette, une jolie microfibre dans les tons caramels avec du doré, du bleu et du vert. Avec les fronces, ce modèle est assez gourmand en tissu et il faut bien deux mètres. La découpe du biais dans le tissu reste délicate surtout quand on a choisi un tissu fluide comme moi. En même temps, je suis sceptique sur le rendu avec un coton raide 😉

IMG_3981

Le montage est finalement assez simple, surtout en visionnant la vidéo au fur et à mesure. Ma vraie difficulté a été dans l’assemblage des jupes froncées et des tops. La pointe de mon V n’est pas parfaite mais je suis plutôt satisfaite du résultat. J’ai aussi testé pour la première fois la technique du biais simplifié pour l’encolure et le résultat est effectivement très propre.

Le froufrou aux épaules :
IMG_3986

Cette robe a été cousue en une bonne journée, découpe du tissu compris. C’est donc un projet assez rapide mais qui nécessite de la minutie et de la concentration. Comme toujours, les finitions intérieures sont nickels : coutures anglaises, surjets ou biais à cheval, le vêtement est aussi beau dedans que dehors! Attention pour les débutants, il y a quand même pas mal de techniques à utiliser!

Robe virevolte

Robe virevolte

Robe virevolte

Robe virevolte

Le résultat est ce que j’espérais : une jolie robe féminine tout en étant confortable et évolutive pour les prochains mois. Il y aura sûrement d’autres réalisations mais vraisemblablement dans une taille en dessous dans un futur un peu lointain. J’ai bien envie de me laisser tenter par la blouse à manches longues… Et vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *